Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Société

Un président de la Ve République a plus de pouvoirs que Louis XIV

Il-y-a-quelque-chose-de-pourri-au-royaume-de-france-michel-viotL'abbé Viot, ancien évêque luthérien et dignitaire franc-maçon, n’a jamais idolâtré les “Lumières” et il regarde la Révolution française comme la pire catastrophe arrivée à notre pays. Son cri d’alarme en cette année 2017 qui voit se succéder élection présidentielle et jubilé des apparitions de Fatima identifie clairement les maux qui tuent la France et que cristallise l’idéologie de François Hollande, dont l’apostasie lui apparaît comme beaucoup plus grave que celle du célèbre empereur Julien.

Montrant dans Il y a quelque chose de pourri au royaume de France que le pacte républicain est fondé contre le christianisme, la République poursuit une œuvre continue de destruction spirituelle et politique en substituant à l’âme catholique française un universalisme contre nature. Son ouvrage est ainsi un plaidoyer pour la monarchie :

"Nos rois ne furent jamais des autocrates, tant les pouvoirs intermédiaires étaient nombreux dans l'ancienne France. Chaque édit du roi devait être vérifié par le parlement qui avait droit de remontrance. Et tout nouvel impôt nécessitait l'assentiment des Etats généraux. En fait, à y regarder de près, et j'ai eu l'occasion de le faire plusieurs fois avec des juristes, un président de la Ve République ayant une majorité parlementaire pour le soutenir a plus de pouvoirs que Louis XIV. Mais il n'aura jamais sa légitimité ! Il ne doit en effet sa place qu'à une faible majorité de voix qui s'est manifestée à l'issue d'une campagne électorale. Pendant celle-ci, avec des alliances pas toujours très claires et des moyens financiers encore plus opaques, on aura dressé avec force une partie du pays contre l'autre."

Partager cet article