Bannière Salon Beige

Partager cet article

Europe : politique

Un parti politique eurosceptique reconnu par l’UE

Lu dans Minute :

M"lors de la session plénière du Parlement européen de la semaine du 13 fé rier 2012, les instances européennes ont reconnu le statut de « parti politique au niveau européen » à l’AEMN (Alliance européenne des mouvements nationaux), présidée par le député européen du FN Bruno Gollnisch. Ceci, car elle est parvenue à atteindre le quota nécessaire d’élus de plusieurs Etats membres de l’Union. Bonne nouvelle : elle recevra désormais une dotation annuelle de près de 300 000 euros ! Il ne faut toutefois pas confondre un groupe parlementaire au Parlement européen (les élus FN y siègent actuellement comme non-inscrits) avec un parti politique européen, qui peut regrouper des formations politiques, des élus européens, nationaux ou régionaux. […]

L’AEMN […] rassemble principalement le FN, le Jobbik, le BNP, ainsi que plusieurs petits partis nationalistes en Europe (tels Fiamma Tricolore en Italie, l’ex-FN belge ou le parti nationaliste ukrainien Svoboda). […] En tout état de cause, ce n’est pas avec le sourire que les dirigeants européens se sont vus contraints d’entériner la reconnaissance de l’AEMN. […] Edward McMillan-Scott, vice-président du Parlement, […] s’est publiquement inquiété du fait que les différents partis qui constituent cette alliance coopèrent entre eux (bigre ! Des élus de même sensibilité politique coopérant entre eux !) et qu’ils constituent une plateforme commune en vue des élections européennes de 2014.

[…] L’accession au statut de parti politique européen de l’AEMN marque en tout cas une nouvelle étape de la contestation souverainiste qui grandit au sein des élus européens. En effet, depuis 2009, on trouve à la droite du PPE deux groupes parlementaires au Parlement européen : les Conservateurs et réformistes européens, constitués principalement des partis conservateurs britannique et tchèque ; le Groupe Europe libertés démocratie dans lequel on retrouve la Lega Nord, le LAOS grec, ou le MPF de Philippe de Villiers. Et en périphérie, plusieurs partis politiques, dont désormais l’AEMN. […]"

Partager cet article

7 commentaires

  1. Parler d’ “eurosceptiques” pour designer le BNP et consorts, c’est un peu un euphemisme. Dieu sait si la designation de “fasciste” est eculee, mais plusieurs de ces parties la meritent ou la revendiquent. Meme pour 300.000 euros, valait-il la peine pour le FN de se compromettre avec eux?

  2. Beau résultat de B. GOLLNISCH. Il faudrait maintenant que de grands partis populistes, autrichiens, néerlandais, et autres, rejoignent ce parti européen, afin que cette union de tous, surgisse un groupe pivot d” ”Europe des Nations” lors des prochaines élections européennes, sans lequel plus aucune majorité ne soit possible, ce qui ferait possiblement éclater le PPE.

  3. @PG: outre le fait que d’autres partis “populistes” ont le bon sens strategique de ne pas s’acoquiner avec des partis fascistes ou racialistes, votre scenario de remise en cause de la majorite PPE ne tient pas, un accord de partage du pouvoir le liant deja au PSE.

  4. BNP: très bon parti, très proche du FN des années 2000. Nick Griffin est d’ailleurs un ami de JMLP et de Gollnisch depuis longtemps.
    Le BNP c’était vraiment le frère jumeau du FN d’antan, à mille lieues du “délire” d’HV.
    Ce rassemblement est une belle réussite et n’est qu’un début: il faut rassembler tout le monde au delà des chichis ridicules habituels (trop “fascistes” ou ceci-celà: qu’est ce qu’on s’en fiche !! rassemblement des patriotes un point c’est tout !).

  5. @scat:
    L’adhesion au BNP a par exemple ete reserve aux Blancs jusqu’a ce qu’une decision de justice lui impose de retirer cette condition il y a un an ou deux. Si c’etait la situation de son “frere jumeau” FN dans les annees 2000, M. Durbec et Mme Fatna seraient sans doute heureux de l’apprendre. Il s’agit d’un parti racialiste, bien eloigne de ce que le FN a toujours dit qu’il etait. Alors: le FN a-t-il menti pendant toutes ces annees, ou est-ce vous qui dites n’importe quoi?

  6. A HV: c’est vous qui dîtes n’importe quoi: je ne vois pas en quoi le “racialisme” serait condamnable. Chacun a le droit de penser ce qu’il veut. Des “racialistes”, il y en a eu au FN, il y en a sans doute encore et au MNR des années 2000. Le FN a d’ailleurs été en grande partie racialiste dans les années 90. Ce qui je le rappelle n’a rien de scandaleux.
    Le BNP représente environ 5% des voix. Il est donc évident qu’à ce niveau-là il peut se permettre d’être plus radical. Il évoluera obligatoirement. Gollnisch n’est pas un imbécile il me semble; donc restez un peu plus modeste.
    Je rappelle quand même que ce sujet n’est qu’un aspect du programme parmi des centaines d’autres. s’il n’y a que cela qui sépare le BNP d’avec le FN alors cela ne représente évidemment que très peu de différences.

  7. @scat:
    Ne deplacez pas la discussion. Je n’ai personnellement que faire de votre defense sur un blog catholique d’une politique de “whites only”. La question est de savoir si cela a ete la position du FN: non, le FN, quels que soient ses defauts par ailleurs, a toujours explicitement recuse le racialisme, point.

Publier une réponse