Bannière Salon Beige

Partager cet article

L'Eglise : L'Eglise en France

Un nouveau-né abandonné dans une crèche

Belle histoire qui nous vient des Etats-Unis : 

"C'est José Moran, le gardien du lieu de la paroisse, qui a fait la découverte. "Le bébé avait encore son cordon ombilical. Je suis heureux d'avoir pu sauver ce nouveau-né mais je suis triste de savoir qu'il est resté seul, sur le sol en bois de la crèche, avec des serviettes couvrant son petit visage", a-t-il raconté à ABC. Le bébé est alors conduit au Centre Hospitalier Jamaïca. Après une batterie de tests, les médecins ont fait part de leur soulagement. L'enfant, qui pesait il y a une semaine 2,2 kg pour 43 centimètres, était en parfaite santé".

Partager cet article

3 commentaires

  1. Belle histoire pour nous rappeler la Nativité en ces temps troublés.
    En UDP.

  2. Belle ?
    [Oui, par son issue bien sûr : l’enfant survit à cet abandon et la mère souhaitait en l’abandonnant le confier à la meilleure institution possible.
    Et parce que l’enfant n’a pas été éliminé plus tôt…
    On peut aussi s’arrêter sur la face sordide de l’histoire, au seul geste de la mère.
    JL]

  3. Le Christ a été abandonné dans une crèche par la société de son temps mais pas par ses parents.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services

Aidez le Salon beige à financer son développement informatique pour agir le plus efficacement possible contre les dérives de la loi prétendument bioéthique.

Aidez le Salon beige à préparer les prochains combats pour la loi de bioéthique