Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France / France : Société

Un ministre veut imposer le directeur de CNN : démission de tous ses membres

Fpou presque. Fleur Pellerin a décidé de nommer son ancien conseiller à la direction du Conseil national du numérique. Mais voilà, ce poste est normalement pourvu par désignation par des membres du conseil. La conséquence de cet entrisme ne s'est pas fait attendre :

"Fleur Pellerin voulait-elle se débarrasser de l'héritage de Nicolas Sarkozy? Quel qu'en ait été l'objectif originel, le résultat est visiblement au dessus de toute attente. Il aura fallu un petit communiqué d'apparence anodin – l'annonce de la nomination du nouveau secrétaire général du conseil national du numérique (CNN) – pour faire démissionner la quasi-totalité du Conseil créé il y a un peu plus d'un an par l'ancien président de la République Nicolas Sarkozy.

Ne pas injurier l'avenir

Jeudi soir, après l'annonce du parachutage de Jean-Baptiste Soufron, ex-conseiller de Fleur Pellerin,au CNN en remplacement de Benoit Tabaka parti chez Google, l'ensemble des membres du collège a «décidé de remettre leur mandat à la disposition du président de la république et du gouvernement». Visiblement soucieux de ne pas jeter de l'huile sur le feu, encore moins d'injurier l'avenir, le Conseil n'a pas voulu employer le mot «démission»…. à l'exception de Marie-Laure Sauty de Chalon (Auféminin), qui a reconnu sur Twitter (en anglais et sans langue de bois) que "les membres du CNN démissionnaient tous ensemble. Un certain nombre d'entre eux pourrait être repris lors d'une nouvelle configuration. C'est en tout cas ce qu'on laissait entendre jeudi soir au sein du ministère, reconnaissant que cette «remise de mandat» en bloc facilitait la nouvelle mission de Jean-Baptiste Soufron. «Il est plus facile de reconfigurer le CNN s'il n'y a plus les membres actuels». Dans la journée, les membres du collège avaient été stupéfaits d'apprendre par voie de communiqué qu'on leur imposait leur secrétaire général. De fait, selon le règlement intérieur du CNN, ce choix appartenait au président et à ses vice-présidents".

Partager cet article

1 commentaire

  1. Et pourquoi démissionner si le règlement intérieur prévoyait que leur secrétaire fut élu par eux et non nommé par le ministre ?
    La nomination n’était-elle pas invalide ?

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services