Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Société

Un militaire de l’opération Sentinelle agressé au cutter

Ca s'est passé hier soir à Strasbourg :

"Un militaire de l'opération Sentinelle a été agressé samedi soir à la gare de Strasbourg (Alsace), révèle «L'Alsace». D'après le quotidien régional, le soldat patrouillait sous la verrière lorsqu'un individu a surgi en brandissant un cutter. Le militaire a été blessé légèrement à la joue. Il n'a pas eu besoin d'être conduit à l'hôpital".

Partager cet article

7 commentaires

  1. Le jour où nous aurons une législation “ad hoc” qui nous permettra de réagir rapidement et efficacement, ce genre d’agression cessera aussitôt… Mais nos politiques et le législateur ont-ils seulement envie de réagir dans le sens d’une protection des citoyens et des soldats qui nous défendent ?
    L’actualité récente et l’expérience de ces dernières années indiquent bien que non…

  2. “Frappez-les au cou” stipule bien le coran, ce livre d’amour, de tolérance et de paix, dans je ne sais plus lequel de ses versets.
    J’ai pour ma part mal au coeur quand je croise ces malheureux soldats, engagés volontaires pour être des guerriers, si mal employés, à faire un métier que les policiers ne veulent plus faire, ou n’osent plus faire: faire respecter la loi et l’ordre dans nos villes.
    Ils n’ont décidément rien retenu de la guerre d’Algérie, ceux qui nous gouvernent.

  3. Strasbourg (67) : un militaire de l’opération Sentinelle attaqué au cutter par un homme s’exprimant en arabe
    Par Horatius le 24/04/2016
    11h55
    Partager sur Facebook
    Partager sur Twitter
    Un militaire de l’opération Sentinelle a été légèrement blessé au cutter samedi soir dans la gare de Strasbourg, par un homme qui a tenu des propos en arabe et a réussi à prendre la fuite, a-t-on appris de sources concordantes.
    « Au cours d’une patrouille à la gare, deux groupes de deux militaires ont tenu à distance un individu qui s’avançait vers eux avec un cutter et un militaire a reçu une petite estafilade à la joue », a expliqué à l’AFP Dominique-Nicolas Jane, directeur de cabinet du préfet du Bas-Rhin.
    L’agresseur, qui a réussi à prendre la fuite, était toujours recherché dimanche matin, a indiqué une source policière.
    « Il s’est exprimé en arabe », a ajouté cette source, précisant toutefois que l’homme n’avait pas dit « Allah akbar ».
    Le Point

  4. pour la gauche invasionniste et collabo bien entendu c’est “padamalgam” jusqu’à ce que mort s’ensuive…

  5. Ou c’est Vladimir, ou c’est un déséquilibré.

  6. «Il s’est exprimé en arabe», a ajouté cette source policière, précisant toutefois que l’homme n’avait pas dit «Allah Akbar».
    OUF !

  7. Je ne comprends pas: un militaire, donc entraîné…. armé…. n’a pas le réflexe de tirer immédiatement sur son assassin? Alors que fait-il là? Que vaut notre armée ? Greg

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services