Bannière Salon Beige

Partager cet article

Non classé

Un mauvais vote peut mettre en grand péril le salut éternel…

Les Français deviennent de plus en plus critiques vis-à-vis de leurs "amis" américains. Pourtant, si l'adage, tant de fois répété, au moment de la révolution sexuelle et qui consistait à dire que l'Amérique à 10 ans d'avance sur la Vieille Europe est toujours vrai alors écoutons bien ce que nous dit l’évêque de Springfiel à propos des élections :

Un seul et unique vote peut damner un votant !

Pas plus mais pas moins. Quand on lit ou qu'on écoute ce qu'explique l'évêque on conclut qu'il est difficile d'échapper au péché mortel en France… D'où l'urgence de voir de Vrais catholiques s'engager, non pas en politique comme disent nos adversaires, mais au service de la Cité, comme l'ont toujours demandé les Pères de l'Eglise.

Partager cet article

16 commentaires

  1. “Nous entrerons en politique comme on entre en religion.” Jean Madiran, sous son autre pseudonyme de Jean-François Lagor.
    “On n’entre pas en politique comme on entre en religion !” Mgr Etchegaray, président de la conférence des évêques de France.

  2. Un mauvais vote, mais aussi un mauvais acte comme -par exemple- accepter de célébrer (ou si un maire laisse célébrer dans son conseil municipal) un mariage gay…
    A bon entendeur…

  3. J’en conclus que l’évèque de springdufiel se prend pour Dieu.Ne pas voter nous éviterait une damnation! Quant à dire que l’amèrique a dix ans d’avance,j’en pouffe.

  4. Ah !

  5. Je ne suis pas sûr de comprendre la fin de l’article: il est possible s’engager au service de la cité en politique.
    Mais les catholiques qui passent leur temps à se plaindre seraient-ils près à voter pour de telles personnes/partis. Mon expérience prouve plutôt que non.
    Nous verrons bien aux prochaines élections européennes car il existe de vraies listes pro-vie, pro-famille,… comme Force Vie.

  6. Déjà pour qu’il y ait péché mortel il faut qu’il y ait connaissance que c’est un péché mortel (outre la conscience et la matière grave)!

  7. Nos évêques des années 70 (et encore nombre de ceux d’aujourd’hui) étant marxisants, je me demande où ils sont aujourd’hui…Enfin, comme ils ne croyaient ni en Dieu, ni à l’Ame, ni à l’Enfer ni au Paradis, ça n’a pas d’importance!
    Dante n’a-t-il pas mis un pape en enfer? C’était au 13è siècle….

  8. La Crimée a su s’organiser illico pour se débarasser des brimades de l’ukraine depuis le coup d’Etat .
    Pourquoi pas nous ? serions-nous incapables de comprendre que l’umps n’a jamais été une solution valable pour les francais et décider majoritairement de voter ensemble pour nos vrais interets et l’avenir de nos enfants ?
    Chaque vote compte .Ne condamnons plus la France à pourrir sans fin sous le joug umps .
    Courage, que diantre !
    L’avenir appartient à ceux qui veulent le meilleur pour la France …..
    Faute d’y croire ,les votes se perdent pour les interets de nuisibles pernicieux ,de traitres cyniques , et spolieurs en tous genres .
    Chaque vote comptent alors ne perdons plus notre temps à empecher nos jeunes d’avoir un bel avenir en s’occupant fièrement de notre Nation en persistant à faire le mauvais vote umps .

  9. Il est une doctrine vieille d’un siècle qui soustend la politique US: la “destinée manifeste”.
    Cette doctrine affirme que le peuple americain a été choisi par Dieu pour accomplir ses desseins…ce qui explique pourquoi avec une telle naïveté ils considerent devoir s’exonerer du respect des lois internationales, ils font le BIEN et ne peuvent être critiqués.
    Ils ne percoivent evidemment pas l’ironie de la chose: leurs ancêtres ont fui la vieille Europe parcequ’ils ne supportaient pas la tyrannie des monarques de “droit divin”…
    Jupiter rend fous ceux qu’il veut perdre…

  10. Ben oui il a raison : en France il n’y a pas un seul parti opposé à l’avortement !
    mais l’abstention ça fait un peu Ponce Pilate …
    le moindre mal ce n’est pas la politique du pire .

  11. Comme le dit “papa” la pleine connaissance est indispensable.
    Celui qui sait qu’il vote pour une ordure est coupable.
    Mais celui qui est trompé et qui croit à la sincérité de celui pour qui il vote ne peut pas être blâmé.
    C’est justement pour cela que le Pape rappelait que la désinformation est un péché très grave car elle conduit notamment, par la tromperie, à ce que des gens votent à l’encontre de leurs convictions.
    Mais si vous soutenez un parti pro avortement par exemple votre responsabilité est énorme !
    “On ne peut pas recevoir la communion sacrée… en particulier quand on soutient l’avortement” (Aparecida 2007 au 436)

  12. Tous les partis français représentés au Parlement font plus que soutenir la politique d’avortement massif, ils l’organisent et la refinancent chaque année.
    Même le Front national ne s’y oppose plus vraiment, sauf à le limiter.
    Le seul grand ennemi politique désigné par les évêques de France pendant 30 ans a été le Front National, seul parti alors opposé au génocide des enfants à naître…
    Que chacun en tire les conclusions

  13. Ponce Pilate ne s’est pas abstenu; il a lâchement condamné le Christ à la flagellation, déja mortelle en elle-même, puis à la crucifixion, par peur de la fouille et des élites juives.

  14. Erratum
    Ponce Pilate ne s’est pas abstenu; il a lâchement condamné le Christ à la flagellation, déjà mortelle en elle-même, puis à la crucifixion, par peur de la foule et des élites juives.

  15. L’évêque de Springfiel à propos des élections :
    « …il est difficile d’échapper au péché mortel en France… »
    « Les évêques de ce temps ( époque de Saint augustin) étaient chargés de plus de devoirs…
    « Un évêque baptisait, confessait, prêchait, ordonnait des pénitences privés ou publiques, lançait des anathèmes ou levait des excommunications,
    visitait les malades, assistait les mourants, enterrait les morts,
    rachetait les captifs, nourrissait les pauvres, les veuves, les orphelins,
    fondait des hospices, et des maladeries, administrait les biens de son clergé,
    prononçait comme juge de paix dans des causes particulières
    ou arbitrait des différents entre les villes…
    était chargé de négociations, envoyé à des usurpateurs ou à des princes barbares pour les désarmer ou les contenir ; les trois pouvoirs religieux, politiques et philosophiques s’étaient concentrés dans l’évêque. »
    Les Etudes Historiques – Chateaubriand.
    Aujourd’hui en France , 2014, les pouvoirs religieux, politiques et philosophiques de nos évêques où sont-ils ?
    Pour 30 deniers…le Christ a été vendu …
    Pour certains princes de l’Eglise, la crosse et la mitre…pour combien ?

  16. informer ceux qui ne savent pas avoir un esprit de mission,il y a une telle ignorance sur les enseignements de l Eglise

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services
[name="url"]
[name="url"]