Bannière Salon Beige

Partager cet article

Culture de mort : Avortement

Un lobby en faveur de l’avortement à Paris

Ainsi titre genethique.org qui détaille :

"Human
Rights Watch (HRW),
organisation de défense des droits de l’Homme basée à New-York, a ouvert
un bureau à Paris le 9 octobre. Kenneth Roth, directeur exécutif de HRW,
a déclaré voir dans la France "un allié important pour son travail". Cette
déclaration intervient alors que HRW a fourni
un rapport très critique contre la France sur son rôle en Centrafrique, lui
reprochant sa passivité face aux exactions de l’armée centrafricaine.

HRW
milite pour "le droit à l’avortement" dans de nombreux pays d’Amérique
Latine (Nicaragua, Mexique, etc), d’ Afrique, etc.Par exemple,
intervenant sur la situation au Congo, HRW a déclaré que les
décisions en matière d’avortement appartiennent à la femme enceinte sans
ingérence de l’Etat ou d’autres personnes.
Le refus d’accorder à une
femme enceinte le droit de prendre cette décision viole et menace toute
une gamme de droits humains.
Les gouvernements devraient prendre toutes
les mesures nécessaires, à la fois immédiates et progressives, pour
veiller à ce que les femmes soient informées et aient libre accès à des
services d’avortements légaux et sûrs afin qu’elles puissent exercer
leurs droits de reproduction
et autres droits humains (…).
Les
services d’avortement devraient se conformer aux normes internationales
relatives aux droits humains, notamment celles concernant l’adéquation
des services de santé".

Sauf que le premier droit à préserver, c’est le droit à la vie, premier des droits de l’enfant à naître.

Lahire

Les principes non-négociables n’ont jamais été si attaqués. Aidez le Salon beige à contre-attaquer et à promouvoir la culture de vie !

Partager cet article

5 commentaires

  1. Présenter l’avortement comme un “droit” de la femme et s’annexer ainsi la cause des droits de l’homme est le comble du machiavélisme.
    En vertu de l’égalité de tous les êtres humains, personne ne peut nuire et a fortiori tuer l’enfant que la mère porte en elle, même pas à la demande de la mère, même pas elle.
    S’annexer la cause des droits de l’homme pour violer le premier droit de l’homme celui à la vie, et le premier des droits fondamentaux qui est l’égalité, découvre l’origine diabolique de l’entreprise.

  2. droit de reproduction? C’est original et non ce n’est pas un droit!Et puis on n’entend quoi par reproduction? Le clonage peut rentrer dans “ce droit”?!
    il faut avorter pour exercer son droit de reproduction? C’est un non-sens!

  3. Je demande que le gouvernement défende mon droit “humain” de pouvoir tuer mes voisins !
    Et ma liberté alors ? !

  4. le problème n’est pas quel droit est violé, quel droit n’est pas violé, quel droit faut il protéger, etc,
    il s’agit à chaque fois de personne concrête, réelle, en chair et en os, hic et nunc
    faut arrêter de mélanger le droit (au sens classique : le juste partage, suum quique tribuere) avec de la phraséologie idéologique qui ne sert qu’à s’autosatisfaire (ohh que mon raisonnement est intelligent) et surtout à jeter un voile très pudique sur une réalité très triviale (suffit de voir un avortement en direct pour comprendre)
    à mon avis il faut arrêter de dire : je défends le droit à la vie, c’est qui le droit à la vie? moi je ne connais pas, je n’ai jamais vu
    je pense qu’il est préférable de dire : je défends l’enfant à naître, faîte une échographie, on peut le voir
    l’intelligence humaine, même aveuglée par l’idéologie peut sans doute atteindre plus facilement la réalité si on ne la masque pas par ce verbiage qui nous pourrit depuis trop longtemps! voila merci de m’avoir écouter et merci pour cet excellent site!

  5. Quelqu’un saurait il me dire si, dans notre monde ou tout devient virtuel, comme le montre la façon dont on traite la réponse des français au traité européen, il y a une possibilité de prendre une nationalité spirituelle polonaise. Il me semble comprendre que seul la Pologne courageuse est, en tant qu’état, pour la libération de l’Innocent (comme il y a deux mille ans) et que tous les autres pays (et pas seulement européens) sont encore pour la libération de Barabas.
    Et voila pourquoi la Pologne veut defiler pour la vie et le reste de l’europe contre la peine de mort.Que Dieu bénisse la nation polonaise et nos frères polonais.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services