Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : L'Islam en France

Un livre pronant le jihad et la Bible “c’est pareil”

selon le ministère de l'intérieur.

La polémique autour du livre intitulé "La voie du musulman", vendu dans des grandes surfaces à l'occasion du Ramadan, enfle. L'auteur de ce livre édité en avril 2014, le cheikh algérien Abu Bakr Al-Jazairi, y évoque longuement "la guerre sainte, le djihad". Et l'on y lit ces paroles d'une grande finesse (© Manuel Valls) :

"Le djihad a pour but de comprendre et de contenir les mécréants, ennemis de l'Islam et de la communauté musulmane. C'est un devoir pour tout musulman que tous les croyants sont appelés à accomplir"

"les musulmans doivent installer toutes sortes d'usines d'armement pour fabriquer tout genre d'armes en usage dans le monde".

"les musulmans doivent aussi se perfectionner et s'améliorer dans l'art militaire défensif et offensif pour se défendre ou attaquer au moment opportun pour que le verbe de Dieu triomphe".

"L'hérétique : c'est le musulman qui renie sa religion, devient juif, chrétien ou athée, de son propre gré. On le somme dans un délai de trois jours pour revenir à l'Islam, s'il refuse, il sera passible de la peine de mort".

Alerté au sujet de ce livre "salafiste aux propos radicaux", le ministère de l'intérieur estime :

"On ne peut pas interdire des livres dès qu'ils sont choquants. S’il n'y a pas d'appel à la haine ou d'apologie au terrorisme, on ne peut pas l'interdire. Ce n'est pas un délit de prôner le djihad, ce n'est pénalement pas répréhensible".

"Si l'on prend la Bible, c'est pareil, il y a également des passages choquants et pourtant, on ne va pas l'interdire".

Les principes non-négociables n’ont jamais été si attaqués. Aidez le Salon beige à contre-attaquer et à promouvoir la culture de vie !

Partager cet article

31 commentaires

  1. MANUEL VALLS l’infidèle , a rompu le jeûne de ramadan hier soir en engloutissant moults loukoum … Comme chaque année… Pendant que son Maître fait la danse du ventre avec ceux qui financent les islamistes qui crucifient les chrétiens d’orient:
    https://www.ensemble-fdg.org/sites/default/files/styles/large/public/field/image/arabie.jpg?itok=E7R4Wo7_

  2. Que pouvait-t’on attendre d’autre d’un gouvernement détestant les chrétiens ?

  3. Que je sache ! La Bible ne prône pas la violence contre les non chrétiens. Certes, il y a des passages violents mais ce sont des batailles qui sont historiquement vraies. A moins que la violence soit la condamnation de l’homosexualité.

  4. L’inculture de ce gouvernement est effrayante et dangereuse, à moins qu’ils ne mentent. Dans un cas comme dans l’autre le devoir de tout Français catholique est de les mettre hors d’état de nuire. Non pas comme exposé dans ce livre pour les musulmans en faisant de la préparation militaire, mais en trouvant un moyen légal- ou quasi légal car de nos jours tout se vaut – de les chasser.

  5. Hollande et Pol Pot, c’est pareil (c’est en bonne voie). “Non, vraiment ?”. Quand un ministre de l’Intérieur (et des Cultes..) trouve que la Bible et ces appels (bien actuels !) au meurtre, par “cheikh” algérien, c’est pareil….. On est tenté(e) de faire d’autres parallèles.

  6. le ministre de l’intérieur n’a jamais lu ni le coran ni la bible . Quand on ne sait pas , on se tait au lieu de dire des bétises

  7. Dans le nouveau testament les seuls actes de violence sont la passion du Christ. Mais bon la vision de la violence de nos gouvernants est étrange. Les manifestants pro-palestiniens n’étaient pas violents à peine une quarantaine d’interpellations. Par contre les manifestants pour le respect des valeurs de la famille étaient bien plus dangereux puisque il y a eu contre eux plus de 200 interpellations. Les pro-palestiniens ont blessé une trentaine de gendarmes et CRS et ont tout cassé. Bilan quelques peines avec sursis. Les militants LMPT qui n’ont blessé personnes et n’ont rien endommagé alors qu’ils ont été blessés et malmenés par les forces de l’ordre ont eu droit à six mois de prison ferme avec je ne sais pas combien d’amende. Faut-lui dire au petit monsieur Cazeneuve, celui dont j’aurais frémis de l’avoir à l’école comme professeur rien que de le voir à la télé, qu’on n’oubliera pas.

  8. pour ne pas voir la différence entre la Bible et le coran , il faut être ou C.. ou socialiste ou les deux !

  9. Du pur Cazeneuve, franç-maçon de très haut grade visiblement, c’est-à-dire ceux où la haine du christianisme est ouverte et où le culte satanique est pratiqué (cf témoignages du Dr Caillet).

  10. Ce n’est pas un délit de prôner le djihad, ce n’est pénalement pas répréhensible…
    Ce n’est pas un délit de prôner le vallsisme, ce n’est pénalement pas répréhensible,
    Donc (raisonnant avec la finesse du premier ministre) les discours de Valls et le djihad c’est pareil! Oui oui, c’est pareil!

  11. Et son âneries criminelle elle n’est pas choquante? il est vrai qu’il roule sur du velours avec le vide cérébral de trop de nos contemporains sur ce sujet largement entretenu par l’éducation nationale (la mal nommée) et les médias d’une prudence de violette en la matière, heureusement qu’il reste au citoyen lambda malgré ces handicaps un peu de bon sens devant les évènements se déroulant jusque sous son nez et il continue à appeler un chat un chat et de trop nombreuses sourates coraniques un appel aux meurtres.

  12. et le Nouveau Testament??????

  13. Pour trouver un raisonnement plus con que celui-là, il faut non seulement se lever tôt, mais au mieux, ne pas se coucher, autant dire : une chasse au dahu.

  14. “S’il n’y a pas d’appel à la haine ou d’apologie au terrorisme” (sic)
    Hallucinant ! Mais ce ne sont QUE des appels à la haine contre juifs, chrétiens et plus généralement ceux qui ne sont pas musulmans.
    Et c’est aussi l’apologie de la guerre sainte, c’est à dire l’appel au meurtre, c’est à dire au terrorisme !
    Guerre sainte et terrorisme c’est la même chose !
    Pas seulement menteur et félon il est aussi inculte ou idiot, ou les deux…

  15. “avec de tels amis, pas besoin d’ennemis”
    “avec de tels chefs,…

  16. Les passages choquants de la Bible ne sont pas des appels à tuer ceux qui ne se convertissent pas. Ce Monsieur ignorerait à ce point ce qu’est la Bible pour un catholique ?
    Qu’en pense l’abbé MITRE (s’il vit encore) lui, qui officia lors de son premier mariage selon le rite catholique en l’Eglise St Louis en l’Ile le 19 Sept. 1987 ?
    (Source : Livre des éditions Facta : Le vrai visage de Manuel Valls)

  17. Le relativisme mène à la bêtise. Monsieur Valls est un fils des Lumières, c’est-à-dire de l’obscurantisme athée. Un fanatique !

  18. Je crois que le gouvernement de Hollande et l’UMPS en général ont très peur des musulmans, que nous sommes déjà en dhimminitude.

  19. Cazeneuve…
    Tu transpires la haine du christianisme ! Et tu es inculte ! Et lâche ! Et renégat !
    Casse-toi et vite !

  20. Nihil novi sub sole.
    Pourquoi être étonné des déclarations d’un homme politique, occupant certes la fonction de Premier Ministre de la République Française, pour lequel le manifeste du parti communiste n’est autre chose que l’aspiration du prolétariat à la liberté.
    Le révolutionnaire qui est en lui est convaincu que le cléricalisme est l’ennemi. Dès lors il demeure fidèle à lui même et dans son égarement il en oublie sa charge institutionnelle.
    Pour de tel individus la Bible et les Écritures ne sont que les moyens de la propagation de l’opium du peuple. Il est évident, que manquant à ce point de discernement, il n’arrive plus à faire la différence entre le bien et le mal.

  21. Et bien je croyais que les “francs”-maçons étaient de meilleurs connaisseurs de la Chrétienté !

  22. C’est d’autant plus inquiétant qu’ils se vantent de leurs mesures de prévention du terrorisme islamiste en France avec une méthode basée sur le contrôle des sites internet… S’ils ne sont pas capables de voir dans ces phrases un appel à la haine et au meurtre, il y a peu de chances qu’ils soient plus doués sur internet… Et quand des parents appelleront pour signaler que leur fils apprend à manier les armes, on répondra que “ce n’est pas de l’apologie du terrorisme, on ne peut rien faire”? Bel aveu d’impuissance.

  23. du Hollande parfait! pas de décision tranchée, tout mou et fade, du ‘pépère flamby’ avec toute la lâcheté qui le caractérise …de toutes les façons, il n’y a absolument rien a attendre de la part de ces pauvres petits politicards … on ferait beaucoup mieux dans tous les domaines sans ces parasites !

  24. Désolé de rompre le bel unanimisme des commentaires : mais l’Ancien Testament contient des passages justifiant le meurtre des ennemis du peuple élu.
    Passages que le talmudisme juif et les courants rabbiniques divers ont depuis 2000 ans et la dispersion du peuple juif très largement justifiés et paraphrasés depuis, y compris contre les chrétiens, plus d’ailleurs que contre l’Islam.
    Alors que le catholicisme en a donné une explication morale ou historique. Et n’en a pas rerpis l’appel à l’agression, la proscription ou le meurtre.
    « Quand tu t’approcheras d’une ville pour l’attaquer, tu lui offriras la paix. Si elle accepte la paix et t’ouvre ses portes, tout le peuple qui s’y trouvera te sera tributaire et asservi. Si elle n’accepte pas la paix avec toi et qu’elle veuille te faire la guerre, alors tu l’assiégeras. Et après que l’Éternel, ton Dieu, l’aura livrée entre tes mains, tu en feras passer tous les mâles au fil de l’épée. Mais tu prendras pour toi les femmes, les enfants, le bétail, tout ce qui sera dans la ville, tout son butin, et tu mangeras les dépouilles de tes ennemis que l’Éternel, ton Dieu, t’aura livrés. C’est ainsi que tu agiras à l’égard de toutes les villes qui sont très éloignées de toi, et qui ne font point partie des villes de ces nations-ci. Mais dans les villes de ces peuples dont l’Éternel, ton Dieu, te donne le pays pour héritage, tu ne laisseras la vie à rien de ce qui respire » (Deutéronome 20:10–17).
    « Maintenant, tuez tout mâle parmi les petits enfants, et tuez toute femme qui a connu un homme en couchant avec lui; mais laissez en vie pour vous toutes les filles qui n’ont point connu la couche d’un homme » (Nombres 31:17–18).
    « Et ils tuèrent entièrement, par le tranchant de l’épée, tout ce qui était dans la ville, et homme et femme, et enfant et vieillard, les boeufs, les moutons et les ânes. Et Josué dit aux deux hommes qui avaient exploré le pays : Entrez dans la maison de la prostituée, et faites-en sortir la femme et tous ceux qui sont à elle, comme vous le lui avez juré. » [Josué 6:21]
    « Élisée monta de là à Béthel; et comme il cheminait à la montée, des petits garçons sortirent de la ville, et se moquèrent de lui. Ils lui disaient: ‘Monte, chauve! monte, chauve!’ Il se retourna pour les regarder, et il les maudit au nom de l’Éternel. Alors deux ours sortirent de la forêt, et déchirèrent quarante-deux de ces enfants. » [2 Rois 2:23-24]
    Nous chrétiens vivons en esprit ce que Juifs et Musulmans vivent soit par le lien du sang (descendants des élus), soit par l’OUMMA.
    Il vaut mieux établir cette distinction que de nier les textes face aux athées : cela nous fait passer pour des imbéciles ou des hypocrites. Ou des niais ouverts à tous les amalgames contre nous et le Nouveau Testament.

  25. Ce sont des franc-maçons et ils sont à la tête du pays pour NOUS éradiquer un point c’est tout ! Non seulement ils n’ont lu ni la Bible, ni le Coran et encore moins l’EVANGILE !!! alors comme ils parlent que pour dire des âneries, je propose qu’on envoie en plusieurs exemplaires ces livres dont ils ne connaissent pas le moindre mot…. pour leur vacances d’été ou vacances définitives ; qu’on ne les voit plus, qu’ils ne parlent plus en 3 mots : QU’ILS SE TAISENT;

  26. Je me souvenais de ce qu’a écrit Jehan mais n’avais pas les références immédiatement à disposition.
    Il y a d’autres passages semblables dans la Bible y compris ceux comptabilisant les prépuces des ennemis.
    Il y a même un mot (qui m’échappe) qui qualifie les cités dont tout, y compris les habitants, doivent être détruits intégralement.

  27. Il me semble que ce mot est “Korban”. Ce qui est offert à Dieu est korban, Israël ne doit rien s’attribuer en tant que vainqueur et détruire intégralement la cité, tous ses animaux et ses habitants.
    Sinon par amour, du moins par respect envers Dieu.

  28. Ce ne sont pas des appels au meurtre ou au “martyr” pour en tuer d’autres, il y a une différence. Les passages sont violents, mais décrivent des circonstances dans lesquelles ces violences se sont passées, ne les préconisent pas pour l’avenir en vue d’une conversion des goïm ! Et de toute façon aucun juif ni chrétien n’utilise aujourd’hui ces passages pour appeler au crime !
    La différence est fondamentale.

  29. Je dis oui à NON :-), entièrement d’accord avec vous, c’est bien ce qui différencie une relation évènementielle d’un ordre qu’on ne peut discuter. Depuis le Christ nous à ouvert une autre voie.

  30. @ Jejomau : l’EIIL (ou ISIS) est une création des USA. M. Hollande, via la participation au conflit syrien, a peut-être encouragé son développement, mais dire qu’il finance les «islamistes » n’a pas vraiment de sens, puisque l’EIIL doit ses performances militaires aux entraînements offerts par les USA (et leurs soutiens) dans le cadre de la guerre du Golfe et la majeure partie de sa fortune provient de la contrebande pétrolière et de son utilisation des ressources des territoires qu’il occupe. (Impôts, énergies fossiles, etc.)
    Si l’on voulait vraiment mettre un terme à ce financement, il faudrait obtenir que l’UE achète son pétrole essentiellement en Afrique du Nord et aux USA (qui viennent récemment de permettre l’export de cette énergie). Ce faisant, on se mettrait bien sur dans la main des USA – ce qui est peut être d’ailleurs l’objectif attendu – et qu’un accord soit trouvé avec la Chine et l’Inde pour que ces pays agissent de semblable manière. En contrepartie d’un siège permanent au conseil de sécurité de l’ONU ? Et d’un accès (il)limité au marché européen et américain ? What else !
    @ Marc L : a t-elle point que via la Convention France UNESCO, la France reconstruit des églises en Géorgie ?
    @ Antoine : la Bible est un texte violent. Et qui est très loin de prôner la tolérance. Prenez l’Exode. C’est la libération du pays d’Egypte…Mais aussi la mort de tous les nourrissons égyptiens, qui payent (ici) le prix fort pour l’entêtement de Pharaon. Le courroux de Dieu n’est donc pas très juste, sur un plan moral. Plus loin, dans les textes qui présentent la Loi donnée au peuple d’Israël, le Deutéronome par exemple, le chapitre 13 prévoit (verset 6) la peine de mort pour tous ceux qui s’intéresseraient à d’autres dieux que le Dieu d’Israël. En plusieurs endroits on trouve des textes très violents contre les autres peuples qu’il faut non seulement éviter, mais massacrer. Partout on peut lire des appels à la violence. Et si l’on en vient à l’accomplissement de la promesse, c’est-à-dire à l’entrée dans la terre promise aux patriarches, telle que nous la décrit le livre de Josué, elle s’accompagne d’actes d’une violence extrême : Dieu commande de tuer toute la population indigène. Le livre de Josué nous présente la prise de possession du pays comme une sorte de guerre sans pitié contre les Cananéens.
    Une des preuves les plus éclatantes de ce manque de tolérance, c’est la réaction de la toute jeune Eglise, au moment où le christianisme devient religion d’Etat…Ou plus exactement d’Empire. Au lieu de se limiter à une sorte d’Edit de Nantes avant l’heure, qui permettait (notamment) aux cultes celtiques de cotôyer la religion chrétienne, l’Eglise obtient qu’on pourchasse ceux qui, à ses yeux, sont déjà des hérétiques. Quand une alliance se fera avec les Francs, l’Eglise ne sera pas non plus encline à laisser les croyances nordiques faire du tort à ses préceptes. Et c’est par le glaive que Charlemagne christianisera son Empire. En réaction, des peuples nordiques, comme les Vickings, viendront agresser les terres «chrétiennes», jusqu’à être (par des alliances matrimoniales notamment) finalement eux-mêmes christianisés. (En échange de territoires, comme la Normandie par ex)
    Le Nouveau Testament est moins violent, parce que Jésus ne souhaite pas être un chef de guerre ou de pouvoir (comme l’était Moise ou Abraham). Mais si Jésus réinterprète certains passages de la Loi hébraique, il ne renie pas la Torah. Jésus réaffirme simplement un principe oublié par les juifs de son temps : seul Dieu à le droit de punir. On voit bien cette distinction avec l’épisode de la lapidation de la femme adultère. Jésus ne conteste pas, en soi, l’horrible châtiment…Il dit seulement que le pêcheur peut difficilement juger.
    Jésus ne renie pas non plus sa nature humaine. Et quand il dit que l’homme a été fait à l’image de Dieu, c’est probablement pour dire que ce dernier est capable du plus grand bien comme du moins bon. Sa nature divine n’en fait pas une perfection. Il peut récompenser (à sa mesure) celui qui le contente, mais aussi sanctionner violemment ceux qui le mécontente.
    @ Clemsius : la Bible est un tout, on ne peut pas enlever les morceaux qui ne nous plaisent pas. Il y a de la violence dans le Nouveau Testament : l’assassinat des bébés par ex, du fait de la langue trop bien pendue des Rois Mages et des prophéties hébraiques qui annoncent la venue d’un « Sauveur ». Les paroles peu amènes de Jésus à sa mère, lors des noces de Cana, qui sont loin du respect de la mère prôné par les tables de la Loi. Et on ne peut pas dire que Jésus fasse toujours preuve d’une grande diplomatie. Sans parler du fait qu’il utilise un terme assez méprisant à l’encontre des peuples « non élus » jusqu’à sa rencontre avec une paienne. Le Christ n’envisage d’étendre le bénéfice du salut éternel qu’au seul «peuple d’Israel » dans un premier temps. Il ne voit aucune raison d’en laisser des miettes aux « petits chiens ».
    @ Claude : le Nouveau Testament atténue la portée des mesures prônées par la Torah. Mais la violence est continuelle dans la Bible comme dans le Coran. La grande différence, c’est probablement le rapport à la sanction. Dans le Coran, les croyants sont appelés à se faire justice eux-mêmes, en attribuant la chose à leur défenseur. Dans la Bible, Jésus (notamment) exige que Dieu soit seul à pouvoir venger ou sanctionner ses ennemis. L’Eglise s’attribuera ce pouvoir en certaines occasions, mais généralement confiera au bras séculier le soin d’agir comme instrument de la sanction divine.
    @ depassage : http://www.lefigaro.fr/vox/culture/2014/07/30/31006-20140730ARTFIG00091-islam-peut-on-interdire-les-livres-pronant-le-djihad.php
    @ Duport : on ne peut pas censurer un ouvrage en amont. Mais une fois qu’il est paru, si. En invoquant notamment l’atteinte au vivre ensemble ou/et à l’ordre public. M. Valls devrait d’autant plus le savoir qu’il est l’auteur d’une jurisprudence du Conseil d’Etat qui lui est très favorable.
    @ me : désolé, mais si. La Bible c’est pas le pays des Bisounours.
    @ sophie : les sites Internet en question ne sont pas censurés. Ce n’est qu’après lecture possible de ceux-ci, que des recours juridiques sont possibles.
    @ Zézé : la violence est présente aussi bien dans la Bible (qui ne se réduit pas au Nouveau Testament) que dans le Coran. Ce qui n’a rien d’étonnant puisque, si Dieu nous a fait à son image, c’est probablement qu’il est…Humain, donc imparfait. Apte à aimer comme à montrer de la violence, apte à faire la charité comme à faire preuve de vengeance.
    @ Non : cela est vrai pour notre époque puisque nous vivons dans ses sociétés qui sont (en Europe en tout cas) culturellement chrétiennes mais plus nécessairement cultuellement. Et qui surtout (vive la Révolution!) ont adopté le principe de tolérance religieuse. L’Eglise continue donc (comme c’est son rôle) de faire connaître le message christique, mais elle ne cherche plus à mobiliser les croyants pour des actions de défense ou de reconquête (Reconquista, croisades), les puissants pour sanctionner les « hérétiques » (protestants, parfaits, celtes, etc.), préférant à ces actes passés les vertus du dialogue et de la compréhension. Les catholiques ont (de surcroit) un chef incontesté, qui « donne le la » depuis la reconnaissance de Pierre.
    Ces circonstances historiques, l’Islam n’en a guère bénéficié. Et elle n’a pas non plus de leader incontesté et incontestable. Du reste, la plupart de ses prophètes sont des guerriers. D’où les conflits (pour ex) entre sunnites et chiites, car sur fond de religion, on trouve aussi des querelles de pouvoir. Comme on a pu (un temps) en connaître en Europe, avec les guerres de religion et pendant le schisme. Les textes ont donc bien de la violence, mais celle-ci n’est plus aussi mise en avant. Probablement parce que, lorsqu’on veut convertir quelqu’un, de manière consentie, l’image de Jésus passe mieux que celle du Dieu vengeur de la Loi !

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services