Bannière Salon Beige

Partager cet article

Pays : Allemagne

Un honnête prêtre hérétique

Un honnête prêtre hérétique

Andreas Strum, ancien prêtre et vicaire général du diocèse de Spire, dans le sud-ouest de l’Allemagne, a annoncé le 13 mai qu’il quittait l’Église catholique. Strum est assez honnête pour se rendre compte qu’avec ses opinions hérétiques, il ne pouvait plus rester de bonne foi au sein de l’Église. En effet, il s’oppose aux enseignements fondamentaux de l’Église concernant le célibat des prêtres, l’ordination des femmes et la moralité sexuelle, entre autres. Comme le rapporte la Catholic New Agency:

“L’ancien vicaire général a décrit l’ordination des femmes à la prêtrise, ainsi que ‘l’abolition du célibat obligatoire, la gestion des personnes homosexuelles, la codétermination des laïcs, les cérémonies de bénédiction pour les homosexuels et la moralité sexuelle globale dans l’Église’, comme les sujets les plus importants qui, selon lui, n’étaient pas abordés.”

De manière significative, Strum admet lui-même qu’il a violé son vœu de célibat lorsqu’il était prêtre. En fin de compte, il a déclaré qu’il avait dû quitter l’Église parce qu’il avait “perdu l’espoir et la confiance au fil des ans que l’Église catholique romaine puisse vraiment se transformer”. Strum semble avoir perdu de vue que c’est parce que l’Église est toujours restée fidèle aux enseignements de Jésus et a rejeté les hérésies qu’elle a survécu pendant 2 000 ans.

Ainsi, Strum a de bonnes raisons de quitter l’Église plutôt que de rester un hérétique en son sein et d’apporter le scandale à la foi, comme tant d’autres dirigeants catholiques allemands l’ont fait récemment. En effet, Strum soutient ouvertement la “voie synodale” allemande hérétique, qui a appelé à l’ordination des femmes, à la bénédiction par l’Église des unions homosexuelles et à la modification de l’enseignement de l’Église pour soutenir l’homosexualité. De nombreux observateurs se demandent quand l’Église radicale allemande quittera officiellement l’Église catholique.

M. Strum a également annoncé qu’il était devenu membre de la communauté “Old Catholic”, une communauté “catholique” dissidente fondée au XIXe siècle. On estime qu’il y a environ 15 000 vieux catholiques en Allemagne.

Partager cet article