Bannière Salon Beige

Partager cet article

Démographie

“Un Français sur trois aura plus de 60 ans en 2050”

C’est une des conclusions des projections démographiques de l’INSEE. Le Figaro précise :

"la proportion d’actifs par rapport à la population totale va diminuer.
En 2050, il n’y aura plus qu’1,4 actif pour un inactif de plus de 60
ans, contre 2,2 actifs pour un inactif en 2005. Une proportion qui
relancera inévitablement la question du financement des retraites par
répartition
".

Et certains y verront sûrement une justification de l’euthanasie. Le quotidien poursuit :

"Le déficit naturel devrait toutefois être compensé par un solde
migratoire positif de 100.000 entrées nettes par an.
La population de
la France continuera donc d’augmenter, mais moins rapidement".

Mais une politique nataliste et un vrai respect de la famille permettraient de ne pas prévoir un avenir aussi sombre. C’est précisément ce que préconise le Saint-Père. Dans son très intéressant document "famille et procréation" que Zenit aborde aujourd’hui, monseigneur Anatrella écrit :

"Les sociétés ont-elles le sens de leur avenir quand elles font la grève des naissances ? La situation
se modifie en revanche lorsque des politiques familiales viennent en
aide aux couples. Ainsi ils peuvent être encouragés et soutenus dans
leur désir d’enfants
et dans le renouvellement des générations au sein
de leur famille. Grâce à divers facteurs, et sans doute au renouveau de
la politique familiale, nous assistons depuis quelques années en France
à une légère augmentation des naissances. La question est de savoir si
ce mouvement sera confirmé dans la durée ? Quand une société vit dans
l’espérance de son avenir, elle est procréatrice
".

Lahire

Partager cet article

1 commentaire

  1. Mgr ANATRELLA porte un regard très optimiste sur le rôle de la politique familiale française sur notre taux de fécondité : plus que la politique familiale, c’est notre ”politique d’immigration” qui explique la relative avance de la France sur le plan démographique, par rapport à nos voisins européens. Insuffisante cependant pour assurer le simple renouvellement des générations, lequel se situe à 2,1-2 naissances par femme, alors que nous sommes à 1,8-9 enfant par femme. Mais si on ôte les naissances d’origine arabo-africaines (essentiellement donc issues du monde musulman), le taux réel des français de souche est à 1,4 enfant par femme, peut-être un peu moins.
    Et là, il y a péril en la demeure. Parce qu’en 2050, selon plusieurs études, nous serons, nous Français de souche, en voie d’assimilation démographique et sociale, selon le modèle qu’ont vécu en 50 ans les chrétiens libanais : dénatalité, arrivées massives d’allogènes à forte natalité, et exode des élites.
    Ce sera alors le temps d’un Hezbollah ”français”. Financé par l’argent du pétrole que nous paierons alors 250 ou 300 €uros le litre à la pompe ? Merci De Gaulle.
    Nous crierons alors : vive la décolonisation. Ce sera de la notre qu’il s’agira.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services