Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Société / L'Eglise : L'Eglise en France

Un faux prêtre au Barroux

"l'habit ne fait pas le moine".

C'est sans doute pour cela que l'imposture n'a pas duré et que les moines ont vite fait appel à la gendarmerie après s'être assuré que cet homme était vraiment inconnu dans le diocèse dont il prétendait venir.

Partager cet article

11 commentaires

  1. Tout va bien: ce n’était qu’un escroc!
    La « Justice » s’est empressée de le relâcher.
    Bravo, La Gueuse!

  2. Plusieurs media relayent cette affaire; à l’exception de http://www.laprovence.com/actu/region-en-direct/un-faux-cure-interpelle-dans-le-vaucluse, court et factuel, le ton est plutôt à la moquerie: ces moines sont des imbéciles qui se sont fait berner par le premier venu.
    N’y a-t-il vraiment que dans les abbayes qu’un escroc arrive à se faire prendre pour qui il n’est pas? On croirait que personne ne se fait arnaquer par un faux employé des postes ou autres, ou par un faux policier (affaire AREVA cette année).

  3. c’était un gas des RG tant qu’on y est? Voilà pourquoi la gueuse l’à relâché!!!

  4. C’est assez choquant la façon dont la presse traite l’affaire mais ce n’est pas étonnant, un petit coup de patte contre le catholicisme ne fait pas de mal. C’est même toujours vendeur.
    L’hospitalité est une règle et heureusement que les moines la pratiquent et des gens bizarroïdes ils en voit et ils leur apportent heureusement réconfort.
    Ce genre d’escroquerie ne date pas d’hier!
    Je dirais au contraire que c’est l’escroc qui sort de l’ordinaire.

  5. C’est quand même étrange que les journalistes, qui n’arrêtent pas de parler de repli sécuritaire, de paranoïa, de « Peur » pour dénigrer toute idée politique non-bisounoursienne, fassent passer pour des nigauds les moines qui accueillent chaleureusement tous ceux qui toquent à leur porte.

  6. Le plus ennuyeux dans l’histoire, c’est qu’il aura dit « la messe », le reste n’est que superflus.
    Quant au fait qu’il ait été relâché, cela ne me paraît pas un pb.
    Les prètres n’ont ils pas la possibilité de justifier de leur état facilement?

  7. Le cas s’etait présenté ,dans les années 50 , dans un hopital .un faux medecin avec de faux diplomes pratiquant meme des interventions chirurgicales ,et recemment dans la region toulousaine un faux medecin travaillant dans un service d’urgence .quelque part des vocations manquées .

  8. « Les prètres n’ont ils pas la possibilité de justifier de leur état facilement? »
    Je dirais que j’espère que non car s’il fallait avoir « la carte du parti » à montrer à ses frères, ce serait vraiment faire le jeu de l’ennemi et des régimes totalitaires.
    Le monde n’est pas parfait, il ne faut pas une généralité d’un cas particulier (escroquerie et sans doute aussi un esprit qui ne tourne pas tout à fait normalement). Le tout sécuritaire et le « principe de précaution » on sait où cela nous a mené et nous mène.

  9. Les voies du Seigneur sont impénétrables…

  10. Les pretres ont une carte qui leur permet de s’identifier, qui leur est délivrée par leur diocèse.

  11. Nous avons tous été abusés par des prêtres authentiques, mais qui n’étaient plus authentiquement catholiques…….

Publier une réponse