Bannière Salon Beige

Partager cet article

Pays : Etats-Unis

Un évêque contre les mesures sanitaires restreignant le culte

Un évêque contre les mesures sanitaires restreignant le culte

Mgr Cordileone, archevêque de San Francisco, a écrit à ses prêtres le 13 septembre, suite à la déclaration du maire évoquant des ajustements dans les restrictions. Extraits :

Il y a trois problèmes avec son annonce publique.

Premièrement, le maire a annoncé que «les lieux de culte pourront autoriser» 50 personnes à assister à des offices religieux à l’extérieur à partir du 14 septembre. Cependant, le gouvernement civil n’a pas le droit de dicter à l’Église s’il peut ou non «autoriser» le culte ou non. Certes, le gouvernement civil a le pouvoir d’émettre des règlements pour protéger le bien public qui s’appliquent à tous de manière égale, y compris l’Église. Nous ne contestons pas cela. J’ai souvent donné l’exemple de la construction d’une église: nous construisons nos églises selon le code, et l’autorité civile compétente enverra un inspecteur pour s’assurer que nous le faisons, conformément au droit et à la responsabilité de l’État; cependant, l’État ne dit pas à l’Église comment organiser son espace liturgique, car il n’a aucune autorité pour le faire, car cela s’applique uniquement à l’Église. De même, le gouvernement civil peut édicter des règlements pour protéger la santé publique qui s’appliquent à tout le monde, y compris la communauté religieuse, mais ces règlements doivent être raisonnables et cohérents. Ils ne peuvent pas être assez restrictifs pour interdire effectivement le culte public. San Francisco est le comté le plus restrictif de tout le pays en matière de culte public, mais l’état de Californie n’est pas beaucoup mieux, avec sa limite de 100 personnes pour un culte en salle. C’est une atteinte excessive du gouvernement à la vie de l’Église et une violation de notre droit au culte tel que protégé par le premier amendement de la Constitution.

Deuxièmement, les chiffres sont totalement arbitraires: pourquoi seulement 50 personnes à l’extérieur? Pourquoi seulement 100 à l’intérieur? Si la distanciation sociale est maintenue, pourquoi y a-t-il une limite? La ville, en fait, a permis et même participé à des manifestations de rue sans limite. La cathédrale Sainte-Marie pourrait facilement accueillir 1000 personnes à l’intérieur ou à l’extérieur, avec une distance sociale appropriée. Mais le maire nous dit seulement qu’elle espère permettre des services religieux en salle à une capacité de 25%, jusqu’à un maximum de 25 personnes seulement (moins de 1% de la capacité totale de la cathédrale Sainte-Marie). Les magasins de détail ont une limite mesurée par la capacité d’observer une distance sociale appropriée. J’ai indiqué dans le passé comment nos églises peuvent être un espace intérieur plus sûr qu’un magasin de détail; par conséquent, cela devrait également être la norme pour les églises lorsque des mesures de sécurité raisonnables et efficaces sont observées.

Ce qui m’amène au troisième point et le plus important: les croyants sont sélectionnés pour un traitement punitif unique. Au moment où je vous écris aujourd’hui, à San Francisco, les gymnases intérieurs devraient ouvrir demain. Les parcs publics restent ouverts sans limite numérique, juste avec la distance et les masques. Comme l’a demandé l’un de mes paroissiens: «Je peux passer trois heures à l’intérieur à Nordstrom, pourquoi ne puis-je pas aller à la messe à l’intérieur?» Je n’ai pas de bonne réponse. De plus, les normes sont incohérentes. Les entreprises nécessitant un contact individuel prolongé seront également ouvertes demain, telles que les salons de coiffure, les salons de manucure et les salons de massage, mais nous ne sommes autorisés qu’une personne à l’église à la fois pour la prière. Cette norme est doublement incohérente en ce que la ville autorise toujours douze personnes dans un lieu de culte afin de réaliser une retransmission en direct du culte. Notre peuple, cependant, est toujours exclu de nos propres églises pour une messe régulière et non diffusée.

Je pense que vous savez à quel point j’ai travaillé en coulisse pour établir un partenariat avec la Ville afin de protéger la santé de notre peuple et celle de nos voisins, et pour démontrer ma détermination à adhérer à de solides principes de santé publique. San Francisco en particulier a des restrictions particulièrement sévères sur les groupes religieux. J’ai présenté aux responsables de la ville les données montrant que la messe peut se dérouler en toute sécurité. […]

Alors, j’ai décidé que nous ne pouvions plus garder le silence. Nous ne pouvons pas simplement rester à attendre pendant que notre peuple est traité avec ce manque de compassion pour ses besoins et ce manque de respect pour ses droits. J’ai donc formé un comité stratégique composé à la fois de membres du personnel de la chancellerie et d’autres membres du clergé et de laïcs, pour me conseiller sur la meilleure façon de faire entendre notre voix de manière pacifique mais énergique. Pour les plans qui prennent forme maintenant, j’aurai besoin de votre aide pour trois choses.

Le premier est d’encourager vos paroissiens à se rendre sur le site FreeTheMass.com et à signer la pétition appelant le maire à lever les restrictions injustes à San Francisco. […]

Deuxièmement, le dimanche prochain, 20 septembre, trois paroisses de San Francisco organiseront trois processions eucharistiques […]. De là, tout le groupe se rendra ensemble jusqu’à la cathédrale et célébrera plusieurs messes en plein air (avec des masques et une bonne distance sociale). Pouvez-vous organiser un groupe de paroissiens pour nous rejoindre? […] Nous avons commandé 100 bannières en anglais, 15 en espagnol et 5 en chinois sous la devise: «Nous sommes essentiels: libérez la messe!» […]

Troisièmement, je vous demanderais à tous, au minimum, d’accrocher ces banderoles sur votre église comme signe que l’Église s’exprime d’une voix unie à ce sujet, tout comme nous l’avons fait lors de la proposition de loi qui aurait obligé les prêtres à briser le sceau de la confession. Notre peuple a besoin de savoir que la messe peut être offerte en toute sécurité et que nous voulons être ses défenseurs.

En plus de tout cela, une autre date à garder à l’esprit est le dimanche 3 octobre, lorsque nous organiserons notre Rallye du Rosaire annuel. Le programme est toujours en cours d’élaboration, mais le plan général provisoire est de célébrer les messes sur la place de la cathédrale à 11 h, puis de tenir une procession et une récitation du chapelet pendant que les gens traversent les pâtés de maisons du quartier.

Le moment est venu de montrer à nos gens que nous tenons à leur offrir le Corps et le Sang du Christ et de témoigner à la Cité que la foi compte, spécialement pour nous.

Partager cet article

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services