Bannière Salon Beige

Partager cet article

Histoire du christianisme

Un documentaire qui ne mentionne jamais La Croix

Un documentaire qui ne mentionne jamais La Croix

C’est assez amusant pour être souligné. Le quotidien La Croix (qui a intenté un procès au Salon beige) se désole d’une série diffusée sur France 5, à partir de dimanche 18 novembre à 22 h 40, « Les catholiques de France » :

Ce documentaire en trois parties, réalisé par Valérie Manns, s’attache à montrer à travers une série de portraits de catholiques contemporains, comment, depuis 1789, les fidèles de l’Église romaine ont tenté d’accompagner l’avènement de la modernité, tout en étant de moins en moins présents et désirés dans la sphère publique. En témoigne le titre des trois épisodes : l’affrontement (1789-1905), la reconquête (1905-1962), et enfin, la crise (1962 à nos jours).

Le principal reproche que l’on peut faire à la série vient de son ambition de retracer l’histoire des catholiques de France sur près de 230 ans en trois fois 52 minutes, sans jamais, d’ailleurs, mentionner La Croix. Le résultat occulte trop souvent la diversité du catholicisme en France.

S’en dégage l’impression globale que les catholiques constituent un groupe identitaire qui cherche à imposer un ordre moral contre la marche effrénée du monde.

Comprenons que cela est frustrant. Mais certainement révélateur que les catholiques de France ne se reconnaissent pas dans le journal La Croix.

Cela étant dit, j’ignore quelle est la qualité de ce documentaire. La bande annonce montre des images de La Manif Pour Tous, du pèlerinage de Chartres, d’écoles hors contrat…

Les principes non-négociables n’ont jamais été si attaqués. Aidez le Salon beige à contre-attaquer et à promouvoir la culture de vie !

Partager cet article

4 commentaires

  1. Quand on efface la Croix en gardant le titre, devenu celui d’une marque de lessive, il est inconvenant de s’étonner que certains omettent de le citer comme journal (autrefois) catholique…

  2. J’ai regardé hier soir la première partie.
    Celui qui a fait cette séries, manifestement, n’est pas catholique. Il essaie d’être objectif maladroitement car des pères bénédictins, des catholiques sont appelés à témoigner.
    La charité de l’Eglise est interprétée comme une volonté et une manière de reprendre le pouvoir dans la Cité, ce qui est faux à mon sens. Education, services sociaux et médicaux, n’ont pour l’auteur, pas d’autres désirs que de regagner de l’influence. C’est très pervers de présenter les choses ainsi. Soeur Emmanuelle comme Mère Thérésa se sont mises au service des autres par souci principal de servir les plus pauvres et non pour dominer les autres!
    Je vais continuer à regarder cette série pour mieux la critiquer.

  3. J’ai regardé un peu peu moi aussi hier soir… J’ai été très agacé de voir souvent des images montrant la vie des religieuses avec des images et des films datant d’avant la guerre 39-45 ou juste après ! Pourquoi l’auteur n’a t-il pas montré les religieuses d’aujourd’hui ?

    Je suis d’accord avec douce, les commentaires étaient très orientés dans le sens d’une volonté d’imposer un “ordre” dur et sans concessions, en fait il nous est reproché, à tort, ce qui est la mentalité et l’attitude de ceux qui voudraient nous voir disparaître…

    Ma conclusion est que cette série n’est pas bonne parce qu’elle ment aux spectateurs !

  4. La Croix n’a rien de catholique, c’est un journal de capitalistes de gauche.
    Ils ont d’ailleurs officiellement appelés les Français à voter pour Macron aux dernières élections présidentielles.
    https://www.la-croix.com/Debats/Editos/Presidentielle-notre-choix-2017-05-01-1200843739

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services