Bannière Salon Beige

Partager cet article

Histoire du christianisme

Un de 14, qui faisait son devoir

FAlors que la mode socialo-gauchiste est à l'exaltation des rebelles et des déserteurs de la Grande Guerre, ce qui évite, soit-dit en passant, de porter hommage aux grands chefs de guerre qui ont mené nos troupes à la victoire, Louis Fontaine raconte, dans Un de 14, l'histoire de son père Julien Fontaine, caporal au 317e RI, engagé au début de la guerre de 1914 jusqu'à être gravement blessé après l'offensive de la Marne. A partir de ses archives familiales, l'auteur retrace l'entrée en guerre de ce jeune soldat, marié et père d'un petit garçon, et ses premières batailles. Dans une de ses lettres, écrites au front, il raconte :

"Hier nous avons eu une des journées les plus chaudes et aussi la plus terrible que nous ayons eue jusqu'ici, car nous avons tenu tête à une contre-attaque allemande. Nous avons eu plusieurs des nôtres qui y sont malheureusement restés et beaucoup de blessés.

J'ai donc encore une fois à remercier le Bon Dieu de m'avoir préservé et j'ai la satisfaction d'avoir combattu et d'avoir fait ce que j'ai pu pour défendre ma famille et notre pays. Si des fois je restais sur le champ de bataille, tu pourrais dire aux nôtres que j'ai accompli, autant que je l'ai pu, mon devoir."

Les principes non-négociables n’ont jamais été si attaqués. Aidez le Salon beige à contre-attaquer et à promouvoir la culture de vie !

Partager cet article

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services

 

Pendant le confinement, le combat ne s'arrête pas.

Le Salon beige a besoin de votre aide pour défendre les principes non négociables!