Bannière Salon Beige

Partager cet article

Culture de mort : Avortement / Pays : Angleterre

Un « congé maternité » après un avortement

Un « congé maternité » après un avortement

Comme quoi il ne s’agit pas d’un amas de cellules :

Au Royaume-Uni, la banque en ligne Monzo vient d’annoncer la mise en place d’un congé payé supplémentaire pouvant aller jusqu’à deux semaines en cas de « perte de grossesse », que ce soit suite à une mortinaissance, une fausse couche …ou un avortement. Avec cette mesure elle rejoint la chaîne de télévision britannique Channel 4 qui a mis en place une politique similaire au mois d’avril dernier.

La reconnaissance d’une souffrance

« Chez Channel 4, nous reconnaissons que la perte d’une grossesse, quelles que soient les circonstances, représente une forme de deuil qui peut avoir un impact émotionnel et physique durable sur la vie de nombreuses femmes et de leurs partenaires », a déclaré le directeur général de la chaîne, Alex Mahon.

Un argument partagé par la banque en ligne. « Monzo prend la santé mentale de son personnel très au sérieux », a déclaré la banque pour expliquer la mise en place de cette nouvelle mesure. En vertu du droit du travail britannique, les employées peuvent demander un congé maternité si elles perdent leur bébé après 24 semaines de grossesse, mais pas avant. Cependant l’employeur est libre de proposer un congé pour d’autres motifs. Au Royaume-Uni, 24 semaines est la limite légale pour subir une interruption volontaire de grossesse.

Partager cet article

2 commentaires

  1. Mortinaissance?????????????? Vous voulez dire la naissance d’un enfant mort-né ? Quel drôle de terme…jamais entendu ça !

  2. Dans la série des imbécilités non pas cimiesques car ce serait insulter les singes, mais des politicards à la recheche désespérée de voix : à quand le congé “cacaesque” après le caca aussi ?
    Moi aussi je peux avoir des idées sur tout…..

Publier une réponse