Bannière Salon Beige

Partager cet article

Communisme

Un charnier de victimes du communisme découvert au Cambodge

Lu ici :

"Un charnier où auraient été enterrées des centaines de victimes des Khmers rouges a été découvert dans le nord-ouest du Cambodge, indiquent aujourd'hui les autorités.

Le propriétaire d'un terrain du district de Kralanh et ses ouvriers sont tombés par hasard sur des squelettes la semaine dernière en utilisant une pelleteuse, a précisé Nhim Seila, un responsable de la police militaire de la province de Siem Reap. Les restes d'au moins dix-sept personnes ont été trouvés avant que la police militaire ne ferme le site pour inspection.

"Certains des cranes avaient les yeux bandés et les mains étaient attachées avec des lacets", a ajouté Nhim, précisant que plusieurs cranes portaient des traces de coups. "Selon les habitants, c'était un lieu où les Khmers rouges tuaient des gens tous les jours pendant le régime. Je pense qu'il y a des centaines de squelettes dans la tombe".

La campagne cambodgienne est parsemée de milliers de charniers datant du régime khmer rouge (1975-1979), sous lequel quelque deux millions de personnes sont mortes sous la torture, d'épuisement ou de malnutrition. Le Centre de documentation du Cambodge, qui fait des recherches sur cette période, avait identifié en 1998 ce site comme un des "champs d'exécution" du régime et estimé que quelque 35.000 personnes y auraient été enterrées, a précisé son directeur Youk Chhang.

Il a espéré que le tribunal chargé de juger les hauts responsables khmers rouges, devant lequel comparaissent depuis plusieurs mois les trois plus hauts dirigeants encore en vie, examinerait ce site pour trouver des preuves éventuelles des crimes commis. "Les os ne trouveront pas la paix tant que la vérité qu'ils détiennent n'a pas été révélée", a-t-il insisté".

Partager cet article

12 commentaires

  1. On dit que le journal “Le Monde” avait titré “Phnom-Penh libéré” lors de l’entrée des Khmers rouges dans la capitale cambodgienne.
    « 17 avril 1975 : « Le drapeau [khmer rouge] de la Résistance flotte sur Phnom Penh », titrait Libération. « Phnom Penh libérée », lui répondait Le Monde, dans lequel on pouvait lire : « Une société nouvelle sera créée, […] le Cambodge sera démocratique, toutes les libertés seront respectées »…
    http://www.lanouvellerepublique.fr/France-Monde/Actualite/People/n/Contenus/Articles/2012/06/13/Genocide-cambodgien-la-parole-qui-libere
    De même qu’en France la liberté de tuer les fœtus féminin au nom du droit des femmes est instaurée, de même la liberté de massacrer le peuple au nom du peuple était instaurée au Cambodge.
    C’est beau les droits de l’homme de gauche.

  2. Concernant les crimes communistes, dont ceux pratiqués massivement au Cambodge, il n’y a pas de “devoir de mémoire”, il y a au contraire un “devoir” d’oubli et de silence. Nombre de jeunes Cambodgiens actuels savent à peine ce qui s’est passé au nom de l'”Ankar”. D’ailleurs bien peu connaissent ce sinistre nom, il n’a pas été médiatisé comme d’autres…

  3. Ce ne sont pas les cacochymes cambodgiens qui sont les plus coupables et doivent expier mais les intellectuels en France et en occident qui les ont inspirés et soutenus, de même que les institutions qui les employaient (universités, médias, partis politiques…).

  4. J’ai tiqué sur le détail “Certains des cranes avaient les yeux bandés et les mains étaient attachées avec des lacets”
    Les Khmers rouges avaient choisi du matériau peu biodégradable (nylon -de l’ordre de 30 à 40 ans-, alors que les fibres naturelles -coton, bambou, …- sont dégradées deux à quatre fois plus vite donc seraient difficilement repérable 35 ans après les événements) ou l’enfouissement ralentit la dégradation?

  5. Et dire qu’il existe toujours un parti communiste en France et que ça ne semble pas gêner grand monde !

  6. L’article le plus formidable duMonde s’intitulait: “Pol Pot vide Pnom Penh”. Et l’auteur soulignait l’envoi de cette population à la campagne… ainsi le pays choisissait une économie tout agricole ce qui ouvrait des perspectives enthousiasmantes selon l’article. Ce même auteur devait sévir à une place importante dans une publication soi-disant catholique pendant les trente années suivantes.

  7. il ne nous en feront pas d’autres ces cocos. C’est à croire qu’avec la bénédiction de 2 journaux pourris de France, tout leur était permis et dire que Tonton à l’époque avait accueilli comme un grand chef d’état, le sinistre POL POT. Tout est permis à la gauche caviar, n’est-ce pas Flamby, tu ne fais pas devoir de repentance alors que ton cher Tonton a caché Bousquet et accueilli ton ami Pol Pot et j’en passe et des meilleures.

  8. Je vous propose de regarder ce que les journalistes de “Libération” et du “Monde” ont soutenu à l’époque. Ces journalistes, marxistes, cautionnaient le communisme. Ce communisme déclaré “organisation criminelle” en Russie quand Boris Eltsine prit le pouvoir. Le parti Communiste cambodgien a été interdit en 1994 et la procureure du Roi a déclaré à son égard :
    “Le parti communiste du Kampuchéa a transformé le Cambodge en un immense camp d’esclavage, imposant à une population entière un système dont la brutalité continue jusqu’à aujourd’hui de défier l’entendement”
    http://www.youtube.com/watch?v=p9zBvgN8nNA
    … A propos, Pol Pot fut formé par le Parti Communiste français …
    Quand aura lieu son jugement en France ? Quand est-ce que des Parlementaires français se lèveront pour réclamer une commission d’enquête sur ce Parti ? Et quand est-ce qu’il sera interdit en France ?

  9. Cela dépasse en sadisme nos massacres de vendée,la révolution française, l’épuration et les périodes les plus sinistres de l’histoire de France ; tous ces criminels ont été couverts d’honneurs, d’argent, de postes …
    C’est l’encens du Monde … L’horreur !

  10. Comment ça “Les os ne trouveront pas la paix tant que la vérité qu’ils détiennent n’a pas été révélée” ?
    Mais ça fait longtemps qu’elle est connue la vérité ! Il n’y a que ceux qui s’en foutent ou ne veulent pas voir, à savoir tous les vaux et les gauchos qui ne savent pas. Ça fait beaucoup de monde mais c’est de leur faute et tant pis pour eux s’ils préfèrent être c…

  11. Pour se faire une idée très prècise du communisme, il faut lire “le livre noir du communisme”, un gros pavé très instructif qui lève le voile sur cette idéologie qui ne se limite pas au stalinisme, et qui a ouvert la voie à un cortège d’horreurs et de crimes, certes, inspiré par la sinistre Révolution française.

  12. un gros bon point pour “plum” !

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services