Bannière Salon Beige

Partager cet article

L'Eglise : Vie de l'Eglise / Pays : Etats-Unis

Un catholique qui rejette sciemment et obstinément les doctrines définies de l’Eglise doit s’abstenir de communier

Un catholique qui rejette sciemment et obstinément les doctrines définies de l’Eglise doit s’abstenir de communier

Les évêques américains ont donc voté très largement, avec 222 voix pour, 8 contre et 3 abstentions, un texte sur l’Eucharistie.

Avec le document, les évêques ont approuvé un plan stratégique pour une campagne de relance eucharistique de trois ans, qui comprendra

  • l’élaboration de nouveaux matériels pédagogiques,
  • la formation des responsables diocésains et paroissiaux,
  • le lancement d’un site web consacré au renouveau
  • le déploiement d’une équipe spéciale de 50 prêtres pour prêcher sur l’Eucharistie.

La campagne culminera avec un Congrès eucharistique national en juillet 2024 à Indianapolis. Ce congrès sera le premier du genre aux Etats-Unis depuis près de 50 ans.

Bien que le document ne fournisse aucun critère pour refuser le sacrement à une personne qui n’est pas en communion avec l’enseignement de l’Eglise, le texte donne certaines indications.

« Comme l’Eglise l’a toujours enseigné, une personne qui reçoit la sainte communion alors qu’elle est en état de péché mortel non seulement ne reçoit pas la grâce du sacrement, mais commet le péché de sacrilège en ne montrant pas la révérence due au corps et au sang du Christ ».

Le document réaffirme le texte du document des évêques de 2006 sur les catholiques dans la vie publique, puis ajoute :

« Si un catholique, dans sa vie personnelle ou professionnelle, devait rejeter sciemment et obstinément les doctrines définies de l’Eglise, ou répudier sciemment et obstinément son enseignement définitif sur les questions morales, dans un cas comme dans l’autre, il diminuerait gravement sa communion avec l’Eglise ».

« La réception de la Sainte Communion dans une telle situation ne serait pas en accord avec la nature de la célébration eucharistique, et l’on devrait s’abstenir ».

Il n’est pas certain que cela dissuade le pro-avortement Joe Biden d’aller communier…

Partager cet article

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services