Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France

Un volontaire de LMPT au Rassemblement Bleu Marine

Luc Le Garsmeur est candidat du Rassemblement Bleu Marine dans le 10e arrondissement de Paris. Il vient de la Manif Pour Tous, plusieurs fois chargé de la coordination de la sécurité. Il est interrogé par Présent. Extrait :

Je ne vous demande pas si vous avez signé la Charte de la Manif pour Tous, évidemment ? La loi étant votée, si vous êtes maire, est-ce que vous marierez des couples homos ?

—Non, je ne marierai pas de couples homos. Je pense que c’est une affaire de conscience personnelle qui appelle une publicité dès avant le scrutin. J’ai signé cette charte. Jamais, en tant que maire, je ne participerai à ce que je considère comme une parodie de mariage. Pour autant je ne me déchargerai pas, plus ou moins lâchement, sur mes adjoints. Je leur expliquerai le choix que j’ai fait. Je me permettrai même d’avancer quelques arguments et ils agiront en leur âme et conscience, je ne ferai pas d’obstruction. La demande n’est de toute façon pas considérable. Il y a eu un effet de mode pendant quelques mois, voilà tout.

Vous avez décidé cette fois votre chef de file Wallerand de Saint-Just à vous accompagner dimanche à la Manif Pour Tous. Une première pour lui. Ne me dites pas que c’est parce que les élections approchent ?

— Je ne veux pas m’accorder une importance que je n’ai pas mais nous avons eu une discussion ensemble, qui a peut-être contribué à lever une méfiance. Moi je me suis présenté à lui comme tel. Je n’avais pas beaucoup de titres mais j’ai activement participé au plus vaste mouvement social depuis mai 1968 dans ce pays. C’était la première fois qu’il venait mais je crois que ça rejoint profondément ses convictions.

Est-ce que vous vous engagez au sein du RBM parce que vous pensez que c’est le parti le plus efficace pour faire avancer vos idées ?

— Je raisonne en termes de points non négociables. Si Marine Le Pen n’avait pas déclaré qu’elle abrogerait cette loi je ne me serais pas présenté. Je pense aujourd’hui que le Front national et ses alliés, en premier lieu le Siel, sont ceux qui défendent le mieux les points non négociables dans la doctrine sociale de l’Eglise. J’aimerais qu’il le fasse encore plus, évidemment. Et j’aimerais montrer que l’on peut élargir notre électorat, en faisant plus dans ce sens. Alors qu’à l’UMP c’est la Cour des miracles, avec tous ses courants contraires. Je ne prétends pas que le Front national soit compatible à 100 % avec le Magistère, mais en raisonnant en termes thomistes, en termes de minus malum, c’est clairement vers le Front qu’il faut se diriger. Je ne fais pas confiance à l’UMP sur le plan de la civilisation de la vie qui est pour moi une question fondamentale. […]"

Partager cet article

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services