Bannière Salon Beige

Partager cet article

Bioéthique

Un bébé vendu et refusé à son père

Il s’agit bien d’un enfant, d’un être humain répondant au doux prénom de Donna, dans cette affaire sordide et inhumaine…
Par le biais d’un site internet, une femme propose à un couple stérile de mettre au monde un enfant, moyennant finance. Marché conclu. Cette femme devient "mère porteuse" après insémination du sperme de l’homme. Mais voilà, un autre couple lui propose de racheter l’enfant plus cher (15 000 euros).
La mère porteuse déclare alors une fausse couche au premier couple et vend le bébé au second, plus intéressant.
Le père naturel, averti de la malversation, tente tout ce qu’il peut pour récupérer son enfant et perd finalement son procès. L’acte d’achat vaut plus que la filiation prouvée.

Pas besoin d’aller au bout du monde pour voir des trafics d’êtres humains. Cela vient de se passer en Europe, aux Pays-Bas et les sites internet où se vendent des enfants avant même leur conception sont toujours en ligne.

Lahire

Partager cet article

3 commentaires

  1. Propter vitam vivendi perdere causas

  2. Oh Seigneur !
    méditons cela dans notre coeur et prions.
    Lala

  3. La nouvelle traite, le marché des êtres humains.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services