Bannière Salon Beige

Partager cet article

Europe : politique / Pays : Etats-Unis / Pays : International

Ukraine: les pieds nickelés font de la propagande

Après le très intéressant reportage évoqué par votre blog ici, qui amplifie les doutes sur l'identité des snipers-massacreurs du Maidan à Kiev, Philippe Grasset nous explique comment la propagande dite "occidentale", se prend les pieds dans le tapis au sujet de photos prouvant avec la certitude habituelle la présence massive de forces spéciales et autres services russes en Ukraine Orientale. C'est ici.

"Cette crudité absolue, cette grossièreté d’un niveau zéro marque sans aucun doute l’évolution de la machinerie en action de la politique-Système. Plus rien ne peut l’arrêter et l’on ne s’embarrasse pas de finesses ni d’habiletés diverses, – on fonce, et tout est bon. Tout ce qui est avancé comme “preuves” est bon, même lorsque la supercherie est dévoilée, pour non pas justifier mais simplement accompagner ce qui est évident et irréfutable. Le département d’État se dément lui-même à deux jours d’intervalle, mais d’une façon, si impudente qu’il en fait presque un argument pour sa cause : certes, les photos ne sont pas ce que nous en disions, mais nous avons des preuves de l’implication russe, que nous gardons pour nous, qui sont d’autant plus convaincantes que les photos ne le sont pas du tout puisqu’il s’agit de faux et usage de faux ; au plus les fausses preuves qu’on vous montre sont fausses , au plus les vraies preuves qu’on ne vous montre pas sont vraies et justifient encore plus notre politique (…)"

Nota: selon nous il n'est pas exclu qu'il y ait présence et conseils russes auprès des "fédéralistes" d'Ukraine orientale, mais pas plus, et jusqu'ici de façon beaucoup moins sanglante, et oppressive pour l'autre Ukraine (celle de l'Ouest), que ne l'a été la subversion "occidentale" à Kiev, avant le renversement de Ianoukouvotich, … et depuis.

Partager cet article

19 commentaires

  1. Oui bien sûr!
    Les protestataires du Maidan de Kiev, ils étaient armés de lance-roquettes, arme que tout ukrainien à chez soi selon vous ? Les protestataires du Maidan ils kidnappaient les journalistes étrangers qui mettaient le nez là où il ne faut pas ?
    Les protestataires du Maidan abattaient-ils les hélicoptères gouvernementaux ?
    Et si j’ai bien compris, les snipers qui ont fait feu sur les protestataires de Kiev en février que l’on voit en action dans le lien ci dessous
    https://www.youtube.com/watch?v=IWzI9V3WSnc
    ce sont des anti Ianoukovitch déguisés en policiers et infiltrés parmi les forces de l’ordre. C’est ça ?

  2. Aucune photo ne peut servir de preuve à quoi que ce soit car toute photo peut être truquée de façon quasi parfaite par ceux qui ont les moyens techniques.
    Par conséquent, toute initiative stratégique basée sur des photos serait une ineptie.
    Il suffit de se souvenir des armes de destruction massive de Sadam Hussein.

  3. oh çà va les pro Maïdan vous commencez à nous les briser, retournez voir vos amis les néo nazis de Pravyi sektor et les néo fascistes de Svoboda. Tout celà est bien nul (and)!

  4. 1/ Merci à Colargol de nous montrer que les forces de l’ordre Ukrainiennes ont bel et bien été prises sous le feu, des cocktails molotov, et d’armes à tir direct, ce qui justifie leurs tirs en légitime défense.
    2/ C’est curieux, cette manie de certains lecteurs du SB d’avoir une lecture tronquée des articles, et de ne retenir que ce qui correspond à leur propre “narrative”. Philippe Grasset ne dit pas que les Russes sont des saints, il dit que les “Occidentaux” (j’ai mal à mon Occident en écrivant ça) sont des manipulateurs sans scrupules, alors qu’ils se gargarisent de droits de l’homme, d’Etat de droit etc. Et il s’en tient à une analyse des medias anglo-saxon, la plupart du temps.
    3/ Je trouve plutôt positif que le SB propose ces visions alternatives: si vous voulez du mainstream, allez sur les media mainstream, et vous serez satisfait: svoboda et USA, gentils, Russes et Ukrainiens fédéralistes méchants (ça ne vous rappelle rien: Serbes méchants, Bosniaques gentils; Kadhafi méchant, insurgés gentils, Assad méchant, nous gentils, …)
    4/ et prenez le temps de visionner le reportage de la TV allemande pour vous faire une autre idée, svp, Colargol, …

  5. Reportage intéressant sur la BBC hier matin expliquant l’interventionisme des Occidentaux contre les intérêts russes en Ukraine.
    Quelques éléments également sur la manière dont sont traités les Russes en Ukraine (“sous-citoyens”).
    Un autre son de cloche que l’on n’est pas prêt d’entendre sur France info…

  6. Au Hilton de Tel-Aviv en 2007, Shimon Peres se vantait déjà d’avoir acheté Manhattan, la Hongrie, la Roumanie et la Pologne… ! Dans peu de temps, ce chef d’État le plus âgé du monde, pourra rajouter l’Ukraine.
    http://www.youtube.com/watch?v=MoscEbHer-8

  7. Selon le journal israélien Haaretz, 35 combattants armés et cagoulés de la place Maidan étaient dirigés par 4 anciens officiers de l’Armée israélienne portant la kippa sous leurs casques.
    http://www.haaretz.com/1.577114
    MercenariesCe qui n’a surpris personne. La présence d’unités israéliennes était déjà signalée lors d’événements similaires en Géorgie, aussi bien lors de la « révolution des roses » (2003) que lors de la guerre contre l’Ossétie du Sud (2008). En Cote d’Ivoire, pendant l’opération Licorne, ne les avait-on pas aussi remarqués ?
    http://www.peuples-observateurs.org/article-togo-des-israeliens-ont-ils-tue-des-soldats-francais-en-cote-d-ivoire-121117433.html

  8. Vous omettez de dire que le plus gros mensonge (et celui-là est avéré) vient de Vladimir Poutine. Il vient d’avouer que c’étaient évidemment les troupes russes qui se sont emparées de la Crimée, et non, comme il l’affirmait avec impudence pendant l’intervention, des “milices locales d’Ukrainiens pro-russes justement indignés”.
    Et dans la même phrase, il prétend qu’il n’y a pas de soldats russes aujourd’hui dans l’Est de la Crimée, alors que le contraire se voit à l’oeil nu ! Un tel passif devrait amener à considérer avec une extrême méfiance toute assertion venant du côté russe…
    Par ailleurs, l’article de Dedefensa que vous citez est parfaitement malhonnête. Il présente comme une preuve de propagande américaine le fait que le New York Times se rétracte d’un jour à l’autre sur le contenu de photos qui montreraient des soldats russes en Ukraine. Et il prétend que ces photos sont issues du Département d’Etat.
    C’est faux sur les deux points. Ces photos proviennent du gouvernement ukrainien. C’est ce dernier qui a affirmé avoir identifié, sur ces photos, le même soldat présent en Ukraine aujourd’hui, et en Géorgie lors de l’intervention russe.
    Le fait que le New York Times, deux jours seulement après avoir rendu compte de ce document, comme c’était son devoir, fasse état de doutes quant à sa valeur probante, est au contraire à mettre à l’actif de la probité de ce journal et de la presse occidentale en général — et certainement lorsqu’on la compare à ces organes de propagande pure et simple que sont Russia Today et La Voix de la Russie.
    D’ailleurs, le “journaliste” russe qui a interviewé le député UMP Thierry Mariani récemment pour ce dernier média a dit, mot pour mot, en se présentant : “La Voix de la Russie a été créée par Vladimir Poutine” (vidéo sur Fdesouche).
    Le New York Times n’a certainement pas été créé par Barack Obama, ni par aucun gouvernement américain !…
    Enfin, l’article de Michel Janva auquel vous renvoyez affirme :
    “Selon le réseau de chaînes publiques régionales allemande ARD, le carnage de la place Maïdan, à Kiev, le jeudi 20 février, où 30 personnes ont été tuées par balles, a été commis par l’opposition.”
    C’est également faux. J’ai regardé le reportage allemand présenté. Il affirme deux choses : a) plusieurs indices amènent à douter de l’objectivité et de la sincérité de l’enquête actuellement menée par le procureur ukrainien sur les tirs de snipers, b) plusieurs indices suggèrent que les tirs auraient pu provenir à la fois de snipers du gouvernement déchu et de snipers de l’opposition de l’époque (sachant que cette dernière comportait des éléments aussi différents les uns des autres que ne le sont, en France, le Bloc identitaire et Alain Juppé).
    Au demeurant, l’essentiel est la chose suivante : y aurait-il eu, pendant les événements de Maïdan, des tireurs issus de l’opposition, que cela ne justifierait en rien la conquête de la Crimée par la Russie ni l’actuelle invasion russe de l’est de l’Ukraine.
    Sauf à considérer que l’Ukraine est une possession russe et non une nation indépendante, ce qui est faux.

  9. Cher Monsieur, pensez ce que vous voulez mais les faits sont les faits.
    Le premier de ceux-ci est l’intervention quasi permanente depuis plus de 10 ans des nations occidentales dans les affaires intérieures de l’Ukraine. Et ce notamment au travers d’ ONGs militantes financées et contrôlées par les services spéciaux et autre organismes, comme la Commission de Bruxelles, qui échappent á tout contrôle démocratique des peuples européens ou américain.
    Cette intervention n’ a comme seul objectif que le basculement définitif de la zone dans le giron américain, son intégration dans l’Otan et l’implantation de bases militaires US, comme c’est le cas au Kosovo.
    Pourquoi ?
    Pour neutraliser définitivement la Russie qui représente aujourd’hui le seul obstacle réel au pouvoir hégémonique des Etats-Unis, ou plutôt, de ceux qui les contrôlent.
    Sur ce sujet, vous avez raison de dire que le New York Times n’a pas été créé par Obama ou le gouvernement américain. C’est l’inverse…

  10. à Marchenoir, pourquoi la Crimée ne pourrait-elle pas devenir russe, ça ne vous gêne pas que le Kosovo qui est le berceau historique de la Serbie soit au mains de musulmans histériques qui tuent et détruisent églises et couvents sans vergogne au nom de leur religion satanique sans que l’occident lève le petit doigt puisque l’occident a fait la révolution pour eux? Et bien je vois pas pourquoi la Crimée peuplée de 90% de russes ne peut pas être russe; Quand la France sera peuplée grâce aux abrutis qui sont au pouvoir de 20% de musulmans elle basculera comme un fruit mur dans le califat européen et qui viendra nous aider à en sortir? les américains, Israël ???? surement pas puisqu’ils ont tout fait pour arriver à cet état de fait? Mais je suis sur que Poutine si on l’appelle sera là!

  11. c’est inquiétant car toutes les guerres commencent en général par d’énormes bobards …

  12. Marchenoir
    entre un mondialisme qui asservit les peuples et notament les peuples europeens et un imperialisme au service du peuple il n’y a pas photo
    Vive la Russie et Vladimir poutine

  13. On ne va tout de même pas se disputer pour ou contre la Russie ou l’Ukraine.
    Nous avons une fâcheuse tendance à nous mêler de ce qui ne nous regarde pas, à prendre fait et cause pour un pays ou un autre (alors que la majorité d’entre nous n’y connaît rien et attend TV, radio ou Internet pour savoir quelque chose…)
    Ensuite, alors que nous sommes si peureux que nous n’osons pas séparer un agresseur (même pas armé) d’une victime, on va superbement envoyer nos jeunes soldats se faire tuer “pour la ligne Siegfried” de notre époque.

  14. J’invite les victimes encore plus ou moins consentantes de la propagande mondialiste, qui sont cependant nos amies car amies du SB, à lire le commentaire de “blh”, de la note du SB: http://lesalonbeige.blogs.com/my_weblog/2014/04/leur-europe-une-%C3%A9trange-conception-de-lind%C3%A9pendance.html#comments

  15. avant de donner des leçon au monde et la Russie en particuliers la France devrait au préalable respecter la résolution 376 du conseil de sécurité…
    rappel:
    “De quel droit la France se maintient-elle à Mayotte ? La question est occultée, alors que les données juridiques sont certaines : aucun droit.
    La question posée est celle de l’autodétermination des peuples, qui est un droit inaliénable.
    Le temps des empires a pris fin, même si la France met bien du temps à le comprendre. C’est un processus considérable, entrepris depuis les années 1950, comme une marche irréversible vers le respect des souverainetés, et l’action actuelle de l’ONU s’inscrit dans l’achèvement de ce mouvement d’émancipation. Lors de l’ouverture de la session 2011 du Comité spécial de l’ONU sur la décolonisation, Ban Ki-moon été clair : « L’achèvement du processus de décolonisation nécessitera des efforts concertés de toutes les parties concernées : d’abord et avant tout du Comité spécial, des puissances administrantes et des peuples des territoires non autonomes ».
    Or, contre vents et marées, contre les principes et les traités, la France se maintient à Mayotte, comme si elle était là-bas chez elle. Mayotte est française ? Non, la présence française à Mayotte n’est qu’une occupation.
    L’état du droit a été clairement dit par l’ONU. Le Conseil de Sécurité, spécialement avec la résolution n° 376 du 17 octobre 1975, et l’Assemblée générale, avec ses résolutions n° 3385 (XXX) du 12 novembre 1975, n° 31/4 du 21 octobre 1976, n° 49/18 du 28 novembre 1994 et n° 49/151 du 23 décembre 1994. Tous ces documents sont parfaitement accessibles et bien connu, sauf de ceux qui pensent que le colonialisme est l’avenir de la France.
    La référence décisive est la résolution 3385 d’admission des Comores à l’Organisation des Nations-Unies. L’assemblée générale est explicite, affirmant : « la nécessité de respecter l’unité et l’intégralité de l’archipel des Comores composé des îles d’Anjouan, de la Grande-Comore, de Mayotte et de Mohéli, comme le soulignent la résolution 3391 (XXIX) du 13 décembre 1994 et d’autres résolutions de l’assemblée générale ».
    Cette résolution rappelle que l’occupation par la France de l’île comorienne de Mayotte constitue une atteinte flagrante à l’unité nationale de l’Etat comorien, occupation qui viole les principes fondamentaux défendus par l’ONU et en particulier la résolution 1514 (XV) de l’assemblée générale du 14 décembre 1960 relative à l’octroi de l’indépendance aux pays et aux peuples coloniaux qui garantit l’unité nationale et l’intégrité territoriale de ces pays.
    Dans cette résolution, l’assemblée générale de l’ONU a condamné les référendums des 8 et 11 février 1976 organisés dans l’ile comorienne de Mayotte par le gouvernement français qui sont considérés comme nuls et non avenus.
    De même, l’Assemblée a rejeté :
    – toute forme de référendum ou consultation qui pourrait être organisée ultérieurement en territoire comorien de Mayotte par la France ;
    – toute législation étrangère (comme la rupéisation de Mayotte: Ndlr) tendant à légaliser une quelconque présence coloniale française en territoire comorien de Mayotte.
    Cette résolution demande à la France de « se retirer immédiatement de l’île comorienne de Mayotte » pour « respecter sa souveraineté » et elle invite tous les Etats membres de l’ONU à apporter « individuellement et collectivement une aide efficace à l’Etat comorien et à coopérer avec lui dans tous les domaines pour lui permettre de défendre et sauvegarder son indépendance, l’intégrité de son territoire et sa souveraineté nationale ».
    Donc, la France doit revenir à la légalité et rendre ce qui ne lui appartient pas. Or, loin de respecter le droit, la France entend inscrire la violation du droit dans la durée, par la départementalisation. Ces législations internes, et qui ne tiendront pas devant l’ordre public international.”

  16. Heu sinon, qu’en disent les militants séparatistes mahorais ? On ne les entend guère. Il n’y a personne non plus pour les armer et les faire attaquer des commissariats et des casernes.

  17. @ Marchenoir
    Je me méfie comme vous des empires.
    Il est dérisoire de comparer les USA et la Russie : la société américaine est libre, celle de Poutine est incarcérée, car aucun média n’y est libre, aucune radio non plus, tout est sous le contrôle du clan poutinien et de ses oligarques à lui.
    Les USA sont très criticables mais on peut le faire y compris quand on est américain, alors qu’en Russie c’est désormais impossible. Au lieu de croire que c’est l’iméprailisme de la ”grande russie retrouvant les frontières du KGB qui est l’ogbjectif de son règne, Poutine ferait mieux de développer la socéiét russe, archaïque dès qu’on s’éloigne des cntres des grandes villes : il suffit de traverser le payx profond pour comprendre. Mais qui l’afait parmi les thuriféraires exaltés de Poutine ?
    Or la Russie nous tient apr le gaz et si elle démembre l’Ukraine, elle démembrera ensuite les pays baltes et finlandisera la Pologne et d’autres pays : nous deviendrons des vassaux. Aussi gueler contr el’impérialisme US pour gober celui de la Russie, quelle farce !
    Quand à la Voix de la russie et la télévision soit disant libre elles ne sont que des dépendances et annexes du Ministère des AE russe.

  18. Je me garderais bien d’avoir un avis sur l’identité des auteurs de la tuerie de la place Maidan.Dédouaner sans hésitation les Russes me parait naif.
    Mais ce que je peux constater est que désormais ce sont les gauchistes, anciens maoistes, staliniens etc… qui portent aux nues les dirigeants américains, tout en continuant à promouvoir une politique bolchévique au sein des Etats européens; je constate également que les dirigeants américains sont les meilleurs amis des barbares islamistes qui ont causé la mort dans des conditions abominables de milliers de malheureux un certain 11 septembre; les mêmes dirigants ont installé un Etat maffieux et musulman en terre européenne et chrétienne et s’activent à faire entrer la Turquie en Europe.

  19. Depuis la lamentable prestation de Colin Powells au sujet de l’Irak, ils peuvent baratiner ce qu’ils veulent, on ne les croit plus.
    J’attends même avec impatience la baffe que Poutine va leur envoyer. De toutes les nations européennes, seule la Russie est encore fidèle à ses racines.
    L’Europe et ses provinces n’est qu’un sépulcre blanchi.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services