Turquie : le mensonge de Nicolas Sarkozy

Nicolas Sarkozy déclarait le 30 novembre 2006 dans l’émission A vous de juger sur France 2 (à 25mn50) : 

S «Je demande la suspension des négociations avec la Turquie. […] Comment peut-on discuter de l'adhésion éventuelle d'un pays qui ne reconnaît pas l'Europe des 25 et qui décide unilatéralement que l'Europe c'est pas 25 pays c'est 24 [sans Chypre]. Ce n'est pas acceptale et ce n'est pas négociable. J'ajoute que la Turquie étant en Asie mineure, elle n'est pas en Europe. La place de la Turquie n'est pas à l'intérieur de l'Union européenne».

Depuis que Nicolas Sarkozy a été élu, le nombre de chapitres ouverts de négociation est passé de 2 à 10. Soit 8 de plus. Dont 2 sous la présidence française de l’Union européenne le 19 décembre 2008 : chapitre 4 (libre circulation des capitaux) et chapitre 10 (société de l’information).

T De plus, de 2007 à 2010, la Turquie aura perçu de l'UE 2,256 milliards d'euros, soit 383,5 millions d'euros par le contribuable français, au titre non pas d'une coopération mais bien de la "préadhésion". Et même, compte tenu de la taille et de la capacité d'absorption du pays, l'aide augmentera progressivement sur la période 2007-2013 (voir le détail des aides financières allouées par l'UE).

En outre, en juillet 2008, le Parlement français a modifié la Constitution, avec l’article 88-5, ajouté en 2005 pour rendre obligatoire le référendum sur l'adhésion de la Turquie à l'UE, autorisant, par le vote d’une motion adoptée au Parlement à la majorité des trois cinquièmes, de ratifier l'adhésion d'un pays directement par le Parlement.

Enfin, l’UMP siège depuis le 28 janvier 2005 aux côtés de l’AKP, le "Parti de la justice et du développement" dirigé par l’actuel premier ministre  turc, Monsieur Erdogan, membre observateur du PPE.

8 réflexions au sujet de « Turquie : le mensonge de Nicolas Sarkozy »

  1. PK

    @ Bébert
    Pourquoi faire un retour sur notre « mètre » ? Il fait quand même un peu près l’unanimité contre lui (faut dire qu’il y met les moyens).
    Le désaccord qui semble régner ici se trouve plus au niveau du MPF/FN… les gens croient encore que l’on peut changer les choses en adoptant les méthodes de la Révolution…

  2. bébert

    @pique-à-sots
    je connais bien les derviches
    ils déplorent,même dans leur propre pays, que toute culture ait disparu
    ils m’ont expliqué que la nouvelle génération turque ignorait même qui ils étaient
    les Turcs sont devenus eux aussi des consommateurs mondialisés

  3. pique-à-sots

    @ Bebert,
    loin de moi l’idée de nier la culture des “derviches” ,mon seul propos était de faire une comparaison entre le fait de tourner et de changer d’opinion !
    je lirai avec plaisir et intérêt le livre de Théophile Gautier .

Laisser un commentaire