Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Société

Trop chic dans sa robe belle époque, elle est refoulée du château de Versailles

Trop chic dans sa robe belle époque, elle est refoulée du château de Versailles

Satanée république qui s’est approprié des lieux et y impose les pires horreurs en y refusant le beau :

“Interdiction d’entrer. C’est ce que s’est entendu dire Paloma Bernot lors d’une visite avortée ce mercredi au Château de Versailles. Le tort de cette jeune femme de 25 ans ? S’être présentée aux grilles du Château avec une tenue digne du XIXe siècle.

Paloma Bernot venait de prendre quelques jours de congé en région parisienne pour se rendre dans le plus célèbre château de France accompagnée de son mari. « C’était un rêve de petite fille de pouvoir le visiter », confie la jeune femme. Un rêve, qui malheureusement ne se réalisera pas.

Créatrice de vêtements du XVIII et XIXe siècle, Paloma Bernot a l’habitude de porter ses propres créations, souvent de longues robes à la Marie-Antoinette. « Je suis toujours habillée comme ça. Je n’ai que ce type de tenue dans ma valise », affirme la jeune styliste. Habillée de cette façon pour sa première visite au Château de Versailles, la jeune femme s’est vue refuser l’entrée. « Le vigile commence par me dire que je n’ai pas le droit de rentrer à cause de mon déguisement, raconte Paloma Bernot. Je lui ai expliqué que ce n’était pas un costume et que j’en porte quotidiennement ». L’agent de sécurité finit par la laisser passer, mais après quelques heures de queue, c’est l’un des guides du Château qui exclut la créatrice. « Je n’ai pas eu plus d’explications. J’en ai pleuré toute la journée… »

Le scandale a poussé les responsables du château à présenter ses excuses.

Partager cet article

10 commentaires

  1. Faut venir en vagin, en homard plastoc, ou en Michael Jackson violeur de petits singes pour être admis au château. Tout le monde sait ça !

  2. Comme quoi, les guides du château de Versailles ne sont pas recrutés pour leur intelligence, ni d’ailleurs ses conservateurs …

  3. Hallucinant !
    par contre on en voit des voilées, il ferait mieux de leur interdire l accès; principe de précaution. …

  4. C’est Benalla qui officiait à l’entrée… ?

  5. Et bien moi, je vous dis : Bravo Madame ! Mais n’oubliez pas que 200 ans de ripouxblique nous ont conduits dans l’abîme où nous sommes aujourd’hui. Reniement de notre culture, de notre religion, de la grandeur de la France etc etc Qui plus est, vous avez dû tomber sur un guide de type gauchiasse-gauche-marakkech … qui croit que la France est née en 1789. Pauvre de nous.

  6. C’est ahurissant !
    En jeans troués et brodequins, elle serait passée comme une lettre à la poste.
    Pauvre France.

  7. Même si elle avait été déguisée on se demande bien en vertu de quoi elle n’aurait pas le droit de visiter.

    • en effet! on se demande à quel titre elle a été refoulée!… cette élégance surannée et pourtant le signe même de l’élégance passée de notre pays est rejetée par des ploucs qui ne savent pas où la caser… on ne leur a pas appris! donc par peur d’être rabroués par leurs supérieurs (?), ils disent non. Cette petite histoire est bien symptomatique de notre triste époque: inculture, peur des initiatives, conformisme imbécile… L’autre jour, à la caisse d’un super-marché, je passe mes produits et à la fin, la jeune caissière s’arrête sans un mot, l’air maussade; au bout d’un moment, je lui dis, POLIMENT: “Qu’est- ce- qui se passe, c’est bloqué?”. Réponse: “Si vous vous impatientez, vous devrez payer 2 fois le pack de coca que j’ai enregistré en double; j’attends l’accueil”… air renfrogné… Donc, cette jeune personne qui avait fait une erreur ne s’excuse pas, ne m’informe pas du petit problème (en supposant, j’imagine, qu’une méchante dame comme moi lui hurlerait dessus probablement?) et me laisse attendre en me culpabilisant et en m’attribuant des réactions que je n’avais pas… Je vous jure pourtant que je n’ai pas cessé d’être calme, aimable, polie, compréhensive… Ce que je conclus, c’est que 1) qu’à ces jeunes, on n’inculque pas le respect des autres mais plutôt la méfiance de classe 2) dans cette grande distribution, on leur fournit quelques formules basiques de politesse: “bonjour, merci…” et on inhibe – en les infantilisant – leurs ressources d’échanges “normaux” avec la clientèle. Heureusement, il y en a qui restent eux-mêmes et capables de vraie relation avec les autres! mais ce petit exemple m’a fait froid dans le dos! quelles déshumanisation! quelle robotisation! bien sûr, je plains cette pauvre jeune fille et j’espère qu’elle s’affranchira de tout ça! mais quand même!!…

  8. incroyable!
    et pourtant la robe n’était pas jaune …

  9. Je vais être désobligeant, pour ne pas dire autre chose… Le vigile, le garde, ils étaient quoi ? gaulois ou “chances pour la France” ?

    Bonne année à tous !

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services