Trop cher, handicapé : il doit mourir

Excellente analyse de Pierre Olivier Arduin sur Liberté Politique intitulée "Trisomie 21 : dérapages eugénistes à l’Assemblée nationale".
Sa conclusion :

"L’impératif économique serait-il donc le moteur de notre politique de
dépistage ?
Israël Nisand brandit l’argument pour faire peur aux
politiques : « Du fait du déplacement de l’âge des mères de 4 ans en 20
ans, on féconde 1600 trisomiques en plus par an avec une espérance de
vie de 75 ans. Il y en a déjà 30 000 dans notre pays ; si les 1600 qui
sont fécondés en plus par an naissaient, l’argent de l’État n’y
suffirait pas.
» La violence qui se dégage de ce discours n’aurait-elle
pas dû susciter des réactions d’indignation et de condamnation [7] ?

Devant
le teneur insupportable de ces propos, point de Halde, point de
réquisitoire diligenté par nos médias à l’encontre de ceux qui
désignent les personnes trisomiques comme les indésirables de nos temps
modernes.
Aujourd’hui une attitude de discrimination a bel et bien
conquis les mentalités, laissant de marbre les élites morales de notre
pays. Nous nous contentons d’attendre les progrès technoscientifiques
qui nous permettront de concrétiser politiquement ce que nous avons
intériorisé collectivement depuis longtemps.

« Il est
nécessaire de répéter que toute discrimination exercée par n’importe
quel pouvoir à l’égard des personnes sur la base de différences pouvant
être ramenés à des facteurs génétiques, réels ou présumés, est un
attentat contre l’humanité entière
[8] », disait Benoît XVI à l’issue
du congrès international organisé par l’Académie pontificale pour la
Vie autour du thème « Les nouvelles frontières de la génétique et le
risque d’eugénisme ». Son cri d’alarme peut-il être encore entendu ?"

Lahire

6 réflexions au sujet de « Trop cher, handicapé : il doit mourir »

  1. trahoir

    C’est drôle, qu’en haut lieu, on ne fasse pas ce genre de calcul avec, par exemple, les dizaines de milliers de nouveaux entrants sur le territoire chaque année, dont on sait structurellement (problème d’intégration, choc culturel, famille éclatée,…) qu’un pourcentage important finira au chomage ou dans la délinquance alors que “l’argent de l’État n’y suffirait pas”, voire n’y suffit déjà pas.
    Curieux !
    Comme toujours : deux poids, deux mesures !

  2. yannou

    le St Père sait de quoi il parle, un de ses cousins ayant été assassiné par les nazis dans leur plan d’euthanasie visant à supprimer les “improductifs” et qui a éliminé quelques 100 000 personnes en allemagne.

  3. Sancenay

    à “trahoir”
    si vous me permettez je ne pense pas qu’il faille opposer ces deux manipulations utilisatrices de l’humanité.
    Dans le premier cas la manip du système vise selon les critères sulfureux dit “d’économie” qui sont les siens à “améliorer la qualité du matériau humain”.
    -et nous pouvons constater en effet actuellement, chaque, jour la compétence et la performance économique du Système!
    Dans le second cas, selon la même logique utilisatrice , il s’agit d’améliorer sa passivité économique par le mélange accéléré des populations, et ce faisant l’effacement des contraintes civilisationnelles, et en particuliers les “contraintes religieuses”.
    Dans les deux cas qu’il soit d’ici ou d’ailleurs, comme ceci ou comme cela , l’homme est un objet à la merci des apprentis sorcier de la “civilisation du Progrès sans Dieu ni maîtres”.
    Pour paraphraser un “humaniste consensuel” qui vantait son projet du même tonneau dans le Fiagro le jour du vendredi Saint …*: il ne s’agit pas bien entendu d’édifier un cadre trop rigide qui voudrait définir le bonheur de l’homme.
    Merci, on s’en serait douté à moins que cela.
    Mais chut, il ne faut pas le dire , ou alors, le dire “en positivant”, sinon vous allez subir le sort du courageux Monsieur Zemmour.
    * le projet du faux-parent

  4. Philippe

    Quel age a ce monsieur ?
    Et si quelqu’un proposait qu’on le tue dès qu’il sera devenu improductif, qui pourrait en vouloir à cette personne, l’argument économique est trop évident.
    La personne qui a fait la proposition pourrait même mettre en avant que l’improductivité est déjà ancienne et qu’il faudrait qu’avant de se faire tuer, ce monsieur paient pour les années qu’il a déjà passé en trop au frais des contribuables.

  5. LBDD

    Ce que Nisand oublie de signaler, c’est que le terrorisme d’Etat anti-trisomique coûte quasiment aussi cher que si on soignait les trisomiques après les avoir laissé naître.
    Je m’explique : la débauche d’échographies supplémentaires, de dosages de la bétaHCG, d’amniocentèses et de choriocentèses (inutiles et dangereuses, puisqu’elles provoquent des avortements spontanés d’enfants sains, et se font sous anesthésie), bref l’acharnement à dépister les rares trisomiques pour n’en laisser naître aucun, coûte énormément à la Sécu.
    D’un point de vue eugéniste c’est même complètement débile, d’une part à cause des avortements spontanés d’enfants sains, d’autre part puisque la trisomie est purement accidentelle, et non transmissible…
    En gros c’est vraiment avorter systématiquement pour avorter systématiquement, sans aucun intérêt financier…
    Mais Nisand a la réputation d’être un cinglé…

  6. Oktavius

    C’est quand même curieux que des personnes qui ,si elles étaient nées qq années plus tôt, auraient été parmi les victimes d’un régime politique eugéniste qui considéait les juifs parmi les porteurs de tares à éliminer. Ces gens-là existent encore aujourd’hui, dont la couleur de peau est proche de celle des uniformes de l’époque, et qui, eux aussi, entreprennent de conquérir l’Europe.

Laisser un commentaire