Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France

Travail dominical : le projet crée des dissensions à l’UMP

D Le gouvernement a réaffirmé aujourd'hui sa volonté d'obtenir un vote d'ici Noël de l'Assemblée nationale sur la proposition de loi sur le travail dominical. Mais l'affaire est loin d'être entendue tant les députés UMP sont divisés. La pétition de Marc Le Fur, vice-président de l'Assemblée, et Jean-Frédéric Poisson, rassemble 55 de députés UMP et NC. Ceux-ci envisagent de publier demain dans Le Monde une tribune pour dire leur refus de voter un tel texte, malgré la pression. Déjà, la publication de leur première tribune, vendredi, dans Le Figaro, a fait l'effet d'une douche froide dans la majorité. Le patron des députés UMP Jean-François Copé, pas au courant de cette "pétition", assurait guoguenard 48 heures plus tôt avoir obtenu un "accord extrêmement large" de ses troupes…

Depuis, le gouvernement comme le groupe UMP s'affairent à calmer les esprits et dégager un consensus. Objectif affiché, quitte à vider le texte de sa substance: présenter un texte avant Noël puisque Nicolas Sarkozy a demandé au Parlement d'avancer "maintenant" sur le dossier. Le calendrier initial du gouvernement a déjà dû être revu. Le ministre du Travail Xavier Bertrand a reçu ce matin les contestataires autour d'un petit-déjeuner tandis que M. Copé a tenté de déminer la situation en réunissant l'après-midi, en présence de MM. Bertrand et Chatel, les députés UMP. Résultat: la proposition de loi devrait afficher clairement que le repos dominical est la règle et que le travail est l'exception, le texte pourrait être restreint pour exclure "les grandes surfaces alimentaires" et/ou ne concerner que Paris et Marseille. Mais une source parlementaire prédit :

"Si ça râle chez certains députés UMP, ce n'est rien par rapport à ce qui va se passer au Sénat !".

Michel Janva

À tous les lecteurs du Salon Beige en France, j’irai droit au but : pour poursuivre son travail le Salon Beige a besoin de vos dons. Le combat culturel que nous menons est violent et nos opposants disposent de moyens infiniment plus importants que les nôtres. Nous sommes en permanence ciblés par des personnes et des groupes qui savent utiliser l’argent, les médias et … la justice pour nous combattre et nous détruire.

Oui, notre existence dépend de vos dons. Nos besoins ne sont pourtant pas immenses, loin de là !
Il suffirait que chaque année 3 000 personnes fassent un don ponctuel de 50 € ou bien que 1 250 fassent chaque mois un don de 10 € pour que l’existence du Salon Beige soit assurée !

Vous savez le rôle que le Salon Beige joue chaque jour dans la lutte contre la culture de mort et pour la dignité de l’homme; vous connaissez notre pugnacité à combattre chaque jour contre l’avortement, l’euthanasie, le mariage pour tous, la PMA, la GPA et toutes les dérives libertaires.

Le Salon Beige ne remplace pas votre rôle dans ces combats, il les facilite, les accompagne et les stimule.
S'il vous plait, faites un don aujourd'hui. Merci

On ne lâche rien, jamais !

Guillaume de Thieulloy
Directeur du Salon Beige

Partager cet article

1 commentaire

  1. Vite vite vite, boucler le dossier avant Noël, quand tous les magasins sont ouverts le Dimanche sous prétexte de fêtes. Les raleurs se tairont…

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services