Bannière Salon Beige

Partager cet article

Cathophobie

“Toute une propagande haineuse anti-copte”…

Ainsi sous-titre la presse belge aujourd'hui qui revient sur les massacres de dimanche. Apprécions ce réveil d'une partie de l'Europe :

"Il est dix heures du soir. Une odeur de chloroforme flotte dans l’air brûlant. Sous la lueur crue des néons blanchâtres, les hommes courent, les femmes crient, les enfants pleurent comme si l’agitation et les voix pouvaient réveiller les morts. Recouverts d’un drap blanc maculé de sang, douze corps sont entreposés dans la petite pièce nue qui fait office de morgue à l’hôpital copte, au centre de la capitale égyptienne. Certains visages sont méconnaissables, disloqués et boursouflés.

Une jeune femme s’avance. Elle cherche un de ses proches. Un infirmier soulève le linceul. Elle s’effondre. "Ne pleure pas ! C’est un martyr ! Sa place est auprès de Dieu", lui lance une vieille femme, qui vient, elle-même, de perdre son frère. "Il manifestait pacifiquement. Pourquoi les militaires nous ont fait ça ? Parce que nous sommes chrétiens, voilà pourquoi !".

Partager cet article

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services