Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Société

“Tout ce qu’ils ont réussi, c’est attiser la haine contre leur pouvoir”

Un bonnet rouge passé à tabac par les forces de l'ordre samedi, témoigne (vidéo) :

« J’étais au premier rang, c’était calme. Des CRS étaient un peu excités, peut-être parce qu’ils étaient en sous-effectif. A un moment, j’ai mis un fumi[gène] à deux mètres d’eux. Un CRS a shooté dedans pour nous le renvoyer. Un camarade a mis un pneu brûlant dans l’espace qui nous séparait des CRS, puis s’est retiré. Ils ont chargé brusquement, deux m’ont chopé, j’ai réussi à repartir, alors ils se sont mis à sept ».

Wolfgang s’est accroché à la glissière de sécurité centrale « alors ils m’ont tabassé à coups redoublés jusqu’à que je lâche. Je n’ai lâché que quand mon muscle a lâché ». Non content de le tabasser, un des CRS a « arraché mon masque à gaz, mes lunettes qui étaient sur ma tête et mon bonnet et m’a passé un gant plein de lacrymo sur la figure et me l’a fait bien entrer dans la bouche ». Après quoi, il a été porté par quatre CRS derrière les grilles anti-émeutes. L’un d’eux l’a attrapé « par le bras qu’il m’avait défoncé et m’a traîné trois mètres sur le sol. Deux fois. J’ai gueulé que je pouvais marcher tout seul et il m’a laissé le faire ».

Pris en charge par un gendarme en civil, il s’est vu notifier sa garde à vue. Il s’est plaint de son bras et le gendarme, qui l’a examiné, a vu son bras « qui avait doublé de volume », a appelé les pompiers. Ceux-ci ont joint le SAMU et vu son état, la garde à vue a été levée sur place. « Le SAMU voulait passer de l’autre côté des grilles pour aller examiner un manifestant qui s’était pris un coup de flashball dans la tête et les forces de l’ordre ont refusé. Ils ont dû faire tout le tour, ce qui leur a pris 45 minutes », se souvient Wolfgang. […]

Le certificat médical établi par le docteur Frédéric Guérin est parlant : « hématome de 18 cm» sur son bras gauche  associé à « 8 ecchymoses linéaires de 5 à 6 cm », sans oublier diverses autres lésions au bras, une « ecchymose linéaire de 10 cm » au « deltoïde droit », c’est-à-dire à l’épaule ;  un « œdème de la face antérieure du tibia gauche de 12 par 6 cm sans fracture associée », des douleurs au coude et une « dermabrasion [lésion] linéaire de 10 cm de l’angle extérieur de l’œil gauche à l’angle de la mandibule ». […]

Malgré son tabassage, Wolfgang est plus déterminé que jamais. Comme nombre des manifestants de samedi. « Tout ce qu’ils ont réussi, c’est attiser la haine contre leur pouvoir qui détruit les valeurs de la République et met le bordel partout dans le pays. On continue à se battre y compris pour la suppression de l’écotaxe »."

Partager cet article

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services