Bannière Salon Beige

Partager cet article

Cathophobie

Toulouse : encore une profanation satanique

L’AFP reporte des faits extrêmement graves qui se sont déroulés cette semaine (dans la nuit de jeudi à vendredi?) dans un cimetière de Toulouse :

"Des inscriptions sataniques en anglais et des croix gammées ont été
découvertes vendredi sur une dizaine de caveaux d’un cimetière de
Toulouse (…) Plusieurs tombes ont été recouvertes de l’inscription "Damned the
Christ" ou de croix gammées
tandis que des jardinières de fleurs ont
été renversées et des panneaux indicateurs de sections du cimetière de
Terre-Cabade ont été endommagés".

Voici les faits tels que donnés par une source policière. On se doute qu’il s’agit de tombes chrétiennes, puisque l’AFP poursuit :

"Ces actions ne visaient pas les secteurs juif ou musulman du cimetière,
situé dans le centre-ville de Toulouse, et où, début août, une
vingtaine de croix avaient été renversées".

On est malheureusement habitué au mutisme et à l’immobilisme des responsables de tous genre. Cette cinquième profanation d’un cimetière de Toulouse en 2 mois ne change rien. Mais dans cette information, on atteint des sommets : on rassure l’opinion et les bonnes consciences, puisque, sans que ce soit écrit, on comprend qu’il ne s’agit cette fois "que" de tombes chrétiennes. Réussir à relater une profanation satanique s’en prenant directement au Christ sans écrire le mot "chrétien" est un tour de force incroyable. Que veut-on minimiser? Que les croix gammées peuvent aussi être adressées contre les chrétiens? Mais pour cela,il faudrait reconnaître et rappeler toutes les persécutions que le régime national-socialiste a fait subir aux chrétiens.
En attendant, c’est le Christ qui est insulté et personne ne bronche…

Lahire

Partager cet article

4 commentaires

  1. J’avais écrit en vain, en juin ou juil à « LA DEPECHE DU MIDI » un courrier dans votre sens car je suis originaire de Martres-Tolosane et mon arière grand-père ainsi que des grds tantes et oncles sont inhumés à Terre Cabade.Il faut savoir que ce journal de gauche a toujours été très anticlérical et que la région malgré un grand enracinement catholique et la rayonnement de Lourdes, Pibrac (Ste Germaine) et des routes de Compostelle, est partagée avec les protestants (Ariège) ce qui a donné en notre siècle une grande faveur dans le clergé catholique pour les réformes de Vatican II ou ses dérives.A Martres, on a détruit satues et tableaux, maître autel etc ! A Toulouse, la Fraternité Saint Pie X est néanmoins active et organise à la Fête Dieu une remarquable procession.En 2006, « La Dépêche » polémiqua à ce sujet en protestant contre une messe au « grand rond » (jardin public du centre ville) organisée lors de cette procession, parait-il sans autorisation municipeale.En résumé, la Haute Garonne et sa capitale (où pullulent les sectes et fleurit l’islam)sont devenues terres de mission pour le christianisme et les prêtres, souvent âgés, desservent chacun une vingtaine de clochers.

  2. sur le site de la dépêche du midi voilà ce que déclare le maire de Toulouse Jean-Luc MOUDENC (UMP) :
    « qu’il n’y a pas eu de cible discriminatoire : les tombes étaient catholiques ».
    que dire …

  3. les evêques ne devraient ils pas instituer des prieres publics pour demander pardon a Dieu de tant d’ injures et de blasphémes envers lui.je penses que nous devons réciter beaucoup d’actes de contritions .

  4. A noter, d’ailleurs que, ce matin, France-Info en faisait état après avoir précisé : « En bref… »
    Ah, évidemment, si cela avait été des tombes israélites ou musulmanes…
    Pour moi, s’en prendre à des tombes ou à des lieux de culte (quel qu’il soit) est le reflet d’un esprit profondément malade et/ou haineux.

Publier une réponse