Bannière Salon Beige

Partager cet article

Cathophobie

Toujours beaucoup trop d’actes antichrétiens en France

Toujours beaucoup trop d’actes antichrétiens en France

Communiqué du ministère de l’Intérieur :

En 2019, 687 faits à caractère antisémite ont été constatés l’an dernier contre 541 en 2018, soit une augmentation de 27 %.

Ces faits se décomposent en 151 « actions » (catégorie qui regroupe les atteintes aux personnes et aux biens : dégradations, vols, violences physiques…) et 536 « menaces » (propos ou gestes menaçants, inscriptions, tracts, courriers…).

La hausse des faits antisémites en 2019 s’explique exclusivement par l’augmentation des menaces, à hauteur de 50 % par rapport à 2018, les actions ayant quant à elles diminué de 15 %. Les faits les plus graves, les atteintes aux personnes, sont même en net recul, de 44 %.

S’agissant des faits antichrétiens, leur nombre est stable sur l’année, avec 1052 faits recensés, qui se décomposent en 996 actions et 56 menaces. Les actions décomptées consistent essentiellement en atteintes aux biens à caractère religieux.

Quant aux faits antimusulmans, leur nombre demeure relativement faible (154 faits, qui se décomposent en 63 actions et 91 menaces), mais il est en hausse par rapport à 2018, où l’on avait dénombré 100 faits. Là encore, l’essentiel des actions concernent des atteintes aux biens religieux.

S’agissant des faits à caractère raciste et xénophobe, ils ont augmenté en 2019, avec 1 142 faits comptabilisés (contre 496 en 2018). Pour l’essentiel, ces faits relèvent de la catégorie des « menaces » (977).

Pour Christophe Castaner, ministre de l’intérieur, et Laurent Nunez, secrétaire d’État,

« les expressions et les actes de haine, qu’ils visent une origine ou une appartenance religieuse, qu’ils prennent la forme de la violence physique ou relèvent de la menace verbale, constituent une atteinte intolérable à notre projet commun, aux fondements de notre pacte social et républicain. Le ministère de l’intérieur, dont les actions s’inscrivent dans le cadre du plan national de lutte contre le racisme et l’antisémitisme, demeure pleinement mobilisé ».

Vous noterez que les actes à caractère antisémites sont très majoritairement des menaces, tandis que les actes antichrétiens sont très majoritairement des atteintes aux personnes et aux biens. La stabilité de ces atteintes (quasiment 3 par jour !) devraient nous inquiéter. Quant aux faits antimusulmans ils sont ridiculement bas et on se demande à quoi correspond cette excitation quasi systématique sur ce sujet, si ce n’est de la dhimmitude.

 

Partager cet article

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services