Bannière Salon Beige

Partager cet article

Homosexualité : revendication du lobby gay

Totalitarisme LGBT : tentative d’empêcher de discuter des méfaits de l’homosexualisme

Lu sur C-Fam :

"Un juge américain vient de juger recevable un procès intenté par une
association d’homosexuels Ougandais contre un pasteur évangélique. Ils
accusent ce dernier de « crime contre l’humanité ». Le pasteur américain
est d’accusé d’infraction au droit international pour avoir dialogué
avec des dirigeants Ougandais sur les méfaits de l’homosexualité.

Scott Lively, avocat et écrivain, gère la un café, le « Holy
grounds » dans l’Etat du Massachusetts, où il distribue gratuitement du
café et des bibles, et anime la prière du dimanche où il rassemble,
entre autres personnes, des clochards et des drogués. En 2009, il a été invité à participer à une conférence en Ouganda. Il
y a déclaré que le but du lobby homosexuel était de « détruire une
société fondée sur le mariage et de la remplacer par une culture de
promiscuité sexuelle. »

L’Association des minorités sexuelles d’Ouganda (SMUG) accuse Scott
Lively d’incitation à la « persécution » pour ses prises de position
publiques, et pour avoir conseillé aux dirigeants Ougandais de légiférer
contre l’homosexualité. Les membres de SMUG militent en faveur de
l’acceptation sociale et juridique des personnes lesbiennes,
homosexuelles, bisexuelles, « transgenres » et « intersexe ». Ils
combattent toute législation anti-homosexuelle. […]

L’avocat vétéran souligne ce procès pourrait se retourner contre les
militants homosexuels. La théorie avancée par SMUG pourrait en inciter
certains à intenter des procès « contre les militants homosexuels qui
essaient de réprimer leurs opposants politiques et culturels dans des
pays étrangers »
[…]"

Partager cet article