Bannière Salon Beige

Partager cet article

Culture de mort : Euthanasie

Terri Schiavo : la désinformation fait rage

Terri va-t-elle "mourir de sa belle mort" comme ose l’affirmer cet article ? Voire – cet article (anglais v.o.) décrit le processus qui l’attend :

Les effets du retrait de l’alimentation intraveineuse peuvent être perçus à partir du troisième ou du quatrième jour, quand la bouche du patient commence à se dessécher et ses yeux paraissent caverneux. Du cinquième au dixième jour, la respiration devient irrégulière, avec des périodes de respiration tantôt très rapide, tantôt très lente. Dans les derniers jours, le fonctionnement du foie décline, les toxines s’accumulent dans le corps, et de multiples systèmes d’organes périclitent par manque d’alimentation.

Et cette description est sans doute euphémisée, voir sur ce blog (en anglais) une description médicale détaillée du processus de mise à mort.

Le même article parle de "la vie végétative" de Terri, j’ai moi-même (victime de la désinformation) écrit qu’elle était dans le coma : sa famille dément vivement cette description (ici, v.o.) Elle décrit une femme ayant subi des dommages au cerveau, mais qui reconnait ses proches, exprime des émotions et dit quelques mots. Le pire, au vu du processus décrit ci-dessus, est qu’elle ressentirait clairement la douleur.

Dire que Terri a été "débranchée", comme nous l’avons fait à la suite des dépêches d’agences, est également tomber dans un piège : elle est seulement alimentée par voie intraveineuse car elle ne peut plus déglutir. Il ne s’agit pas de débrancher un appareillage qui la maintient artificiellement en vie, mais de l’affamer et de la déshydrater à mort.

Henri Védas

Partager cet article

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services