Bannière Salon Beige

Partager cet article

Pays : Israël

Tentative d’Israël de « séparer les palestiniens chrétiens des autres palestiniens »

Le Ministère de l’Intérieur israélien a permis l’ajout du terme « araméen » pour qualifier les chrétiens, qui sera substitué au terme « arabe » dans les papiers d’identité des chrétiens palestiniens résidant en Israël.  La Commission de la Justice et de la Paix, au sein du Conseil des Evêques Catholiques de Terre Sainte, s’opposent à l’initiative. Elle dénonce cette « tentative de séparer les palestiniens chrétiens des autres palestiniens », et attribue ces mesures à des « objectifs présomptueux et idéologiques ».

Le 16 septembre la Commission rédigea un document à cet effet, rejetant cette opération artificielle et d’orientation politique, qui veut restituer au passé lointain des peuples du Moyen Orient une identité nationale distincte, spécialement pour les chrétiens d’Israël :

« la langue araméenne – on peut lire dans le document – fut la langue des Juifs durant des siècles, c'est-à-dire jusqu’à la réintroduction de l’hébreux, à la fin du XIXe siècle. Les pays arabes du Levant tout au long de l’histoire parlèrent l’araméen, le grec et l’arabe. Aujourd’hui nous sommes des arabes palestiniens. Si cette tentative a pour but de protéger ou défendre les chrétiens, comme l’affirment certaines autorités israéliennes, nous répondons : en premier lieu rendez nous tout nos foyers, nos terres et nos villages que vous avez confisqués. En deuxième lieu : la meilleure protection pour nous est de nous laisser avec notre peuple. Troisièmement : la meilleur protection pour nous est d’entreprendre sérieusement le choix de la paix. »

Le discours épiscopal contient également un appel à « quelques chrétiens palestiniens en Israël qui soutiennent cette idée », qui sont disposés à se faire rétribuer leur identité d’araméen pour effacer leur arabisme et accéder au service militaire dans l’armée israélite :

« il est impossible que vous choisissiez de meurtrir votre peuple pour satisfaire vos intérêts personnels du moment. Avec un tel point de vue, vous ne faites pas le bien, ni à vous-mêmes ni à Israël. Le pays a besoin de chrétiens à qui le Christ dit : « bienheureux les pacifiques » et pas de personnes qui défigurent leur propre identité. »

Partager cet article

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services