Archives par étiquette : Wauquiez

Laurent Wauquiez refuse de couper le cordon avec la gauche

Capture d’écran 2018-01-26 à 07.01.02…pour envisager des alliances avec le FN, seule condition qui permettrait à son parti de pouvoir revenir au pouvoir :

«J'ai toujours très clairement dit que tant que je m'occuperai des Républicains, je ne ferai jamais d'alliance avec des élus FN. En revanche, je revendique que nous parlions à ces personnes que nous avons écœuré et qui ne sont pas des fascistes ni des extrémistes. Si on sort de l'euro, ce sera une catastrophe pour les Français. Je veux que la France reste dans l'euro. Il y a des différences fondamentales en termes de vision et de propositions.»

Lire la suite de l'article

Yvan Blot : “Wauquiez veut tenir un discours de classes populaires tout en refusant de serrer la main à ses représentants”

Analyse d'Yvan Blot pour Boulevard Voltaire :

"Les partis politiques, aussi, sont mortels. Le cas du Parti communiste français, réduit à une cabine téléphonique, est connu. Le départ de plusieurs parlementaires LR, notamment de Xavier Bertrand et encore plus d’Alain Juppé, fait gloser. Mais il y a plus grave. La sociologie montre que Les Républicains sont atteints dans leur survie future (…)

Tous ces chiffres montrent que les électorats de Le Pen et de Mélenchon, et de Macron à un moindre degré, sont jeunes. Les Républicains et les socialistes (Hamon) font piètre figure. Les socialistes sont écrasés entre Mélenchon et Macron et font figure de parti résiduel, avec des fuites d’électeurs considérables au bénéfice des concurrents sur la gauche.

Quant aux Républicains, dont le nom même incarne, aujourd’hui, la ringardise et la banalité, ils sont très concurrencés par Macron. Wauquiez en a pris son parti et a choisi de se rapprocher des thèmes du FN. Mais cet alignement verbal est très artificiel. Les électeurs déçus, notamment sur l’immigration (mais aussi l’insécurité et le chômage) par Sarkozy, n’ont aucune raison de faire confiance à Wauquiez, qui ne paraît pas sincère. Ce parti est menacé sur sa droite par le FN, qui peut encore progresser, et par Macron, qui peut séduire la frange gauche qui n’a pas encore quitté Les Républicains. 

On peut alors établir cette prévision : belles perspectives sociologiques pour le FN et ses alliés, pour Macron et Mélenchon, perspectives plutôt sombres pour les socialistes et

Lire la suite de l'article

Mauvais signal LR sur la vie : Wauquiez promeut Léonetti

Unknown-3Laurent Wauquiez, président LR, a demandé à Jean Leonetti, auteur de la loi sur la fin de vie, de présider le conseil national LR. Guillaume Peltier, vice-président LR, a salué cette décision :

Contrairement à ce que déclare Guillaume Peltier, la loi Leonetti mécontente tout le monde : et les défenseurs de la vie et les partisans de l'euthanasie. 

Celle de 2005 légitimait une certaine forme d’euthanasie car l’alimentation était considérée comme un traitement. En changeant le statut de l’alimentation d’un malade, qui, de soin ordinaire s’est vue requalifiée en soin thérapeutique, la loi Leonetti permet son arrêt et donc une forme d’euthanasie passive. Les militants favorables à l’euthanasie s’en prennent à l’ambiguïté d’une loi acceptant une euthanasie passive alors qu’ils souhaitaient «une aide active à mourir».

La nouvelle loi sur la fin de vie, votée sous François Hollande, avec la complicité de Jean Leonetti, permet la sédation passive et terminale des malades. En effet, la « sédation profonde, continue jusqu’au décès » telle qu’énoncée dans l’article 3 de la loi Claeys/Léonetti provoque une altération de la conscience maintenue jusqu'au décès. On va plus loin que soulager la douleur ou la souffrance.

Quant à la bioéthique, après avoir été contre

Lire la suite de l'article

Chasse aux “dérapages” : Wauquiez au centre toute ?

Lu sur Valeurs Actuelles :

R"Une semaine après son élection, Laurent Wauquiez serait prêt à lâcher Aurane Reihanian, 24 ans, pressenti futur patron des Jeunes Républicains, selon une information du Journal du Dimanche. Le chef des jeunes avec Wauquiez, qui a fait campagne pour son champion sur une ligne de droite assumée, avait déclenché une polémique en interne le 3 décembre en déclarant à Mediapart : "La première génération de musulmans, ils ont bossé. Ils ne brûlaient pas des voitures comme leurs enfants".

Le lendemain, 4 décembre, des militants des Jeunes LR avaient adressé un courrier à la Haute autorité des Républicains pour réclamer une élection ouverte à la tête du mouvement jeunesse de la droite et critiquer les propos sur les musulmans d’Aurane Reihanian. Cela n’avait pas refroidi le wauquiéziste qui, une semaine plus tard, affirmait dans Libération que les enfants nés de PMA "ne devraient même pas exister". Il est, depuis, revenu sur ces propos auprès du Lab d’Europe 1, jurant qu’il parlait des enfants nés de mères porteuses."

L'individu conteste les propos :

Au fond, peu importe les propos tenus : la

Lire la suite de l'article

Wauquiez : les chrétiens doivent s’engager pour influencer les politiques

Extrait d'un entretien donné par Laurent Wauquiez à Samuel Pruvot dans Famille chrétienne :

W"Comprenez-vous que certains catholiques soient surpris de votre revirement sur l’abrogation de la loi Taubira ?

L’électorat catholique devrait s’interroger. En 2012, certains n’ont pas voulu voter Nicolas Sarkozy… et ils ont eu François Hollande. Il a fait ce qu’il avait promis à savoir le mariage homosexuel… En 2017, certains centristes issus de la démocratie chrétienne ont voté Emmanuel Macron. Et ils ont un président qui veut casser la politique familiale et autoriser la PMA pour les couples de même sexe. En 2022, la loi Taubira aura dix ans. Il sera impossible de revenir sur le mariage… En revanche, j’ai toujours dit que le problème était celui de la filiation. Et il faudra revenir sur les aspects de la loi qui bouleverse la filiation. Il n’existe pas de droit à l’enfant car l’enfant n’est pas un produit de consommation. L’enfant est le fruit de l’amour entre un homme et une femme.

Comprenez-vous la déception de beaucoup de chrétiens par rapport à la politique et à la droite en général ?

Les chrétiens ne devraient pas céder à la tentation de s’isoler. Ils doivent au contraire être une force d’influence et porter leurs convictions. Certains doutent après avoir été tant déçus des politiques ? Puis-je être la meilleure garantie pour l’avenir ? À dire vrai, je n’ai jamais prétendu être un saint. En politique, les chrétiens doivent prendre leurs responsabilités. C’est d’abord à eux de

Lire la suite de l'article

Laurent Wauquiez élu président du parti Les Républicains avec 74,64%

Le juppéiste Maël de Calan arrive dernier, avec 9013 votants, soit 9,25% des voix. Ce score ridicule fera-t-il comprendre à la droite que les électeurs ne veulent plus du gauchisme prôné par Juppé ? Florence Portelli rassemble 15876 des votants (16,11%).

DQtVuf6XkAAKY_7

Lire la suite de l'article

Wauquiez : le problème de la droite française, ce n’est pas de trop en dire, c’est de ne pas assez en faire

Interrogé dans Causeur, Laurent Wauquiez rejoint l'idée selon laquelle la droite a échoué car, si elle est parfois de droite dans ses discours, elle ne l'est pas dans ses actes :

Unknown-45"François Fillon a perdu à cause de l’instrumentalisation des affaires. Je lui suis très reconnaissant de ne pas avoir cherché à jeter son programme en pâture pour acheter la clémence de la meute. En cela, il a fait preuve de courage, car toute une partie de la droite essaie d’expliquer qu’on aurait perdu les deux dernières présidentielles, 2012 comme 2017, parce qu’on aurait trop défendu nos valeurs. Je crois exactement l’inverse : le problème de la droite française, ce n’est pas de trop en dire, c’est de ne pas assez en faire. Quand la droite se trahit, elle se recroqueville, quand elle s’assume, elle rayonne.

La formule est belle, mais vous ne nous ferez pas croire que la déconnexion entre LR et les Français s’explique par une histoire de costumes.

J’ai la conviction que les valeurs auxquelles les Français sont les plus attachés supposent un programme résolument et sereinement à droite. Le doute qui s’est instillé dans notre rapport avec les Français ne porte pas sur nos valeurs, mais sur notre capacité à tenir nos engagements. Au printemps, la France s’est retrouvée dans ce paradoxe hallucinant : elle se réveille avec un président de la République libéral-libertaire, l’exact inverse de ce que le pays attendait ! Aboutissement logique de cette supercherie, Macron est tombé à une vitesse ahurissante dans

Lire la suite de l'article

Le directeur de campagne de Laurent Wauquiez accepte la PMA pour les LGBT

C'était bien la peine d'exclure les Constructifs…

Lire la suite de l'article

Quand Wauquiez répète qu’il ne fera jamais d’alliance avec le FN, il se prosterne devant un totem devenu incongru

D'Ivan Rioufol :

Unknown-18"Aborder la question identitaire, c’est être d’extrême-droite. Thierry Solère débite sans cesse cette ânerie, avec d’autres égarés de la droite béate. Ils se sont auto-baptisés "constructifs". La petite bande alerte sur la dérive des Républicains, mais refuse de les quitter. "Je trouve qu’ils sont de plus en plus à droite", a également commenté le premier ministre, Edouard Philippe. Ce n’est pas la lucidité qui caractérise cette amicale des faux-culs, mise au service d’Emmanuel Macron et de sa prétention à avaler la droite libérale. La question identitaire est, en effet, partout présente en Europe. En Catalogne et en Espagne, elle accélère une histoire potentiellement conflictuelle. L’Allemagne, l’Autriche, la République Tchèque, les Pays-Bas, la Hongrie, la Pologne et bien d’autres nations voient des mouvements patriotiques qui se consolident sur le rejet de l’immigration massive et de l’islam politique. En France, le procès Merah a dévoilé, pour ceux qui en doutaient, la réalité de la contre-société islamique régulièrement décrite ici : elle ne reconnaît pas les lois françaises, mais celles de l’islam. Sur Twitter, le succès de MontreTaCroix, en réaction à la décision du Conseil d’Etat se supprimer la croix d’une statue érigée à Ploërmel (Morbihan), révèle le potentiel de résistance culturelle qui existe dans la France indignée.

Laurent Wauquiez a donc mille fois raison de vouloir répondre politiquement à ce réveil des peuples, des nations, des mémoires. D’autant que Macron et ses joyeux caniches ne veulent rien voir du choc des cultures, partout à l’oeuvre. Leur monde désincarné et

Lire la suite de l'article