Archives par étiquette : vraiment

Les LGBT ne respectent vraiment rien

En Pologne :

1430726394"Des Polonais particulièrement dépravés avaient organisé dimanche dernier la première gay pride de Częstochowa. Ce qui est déjà en soi une provocation, puisque Częstochowa est la capitale spirituelle de la Pologne, la ville où se trouve le sanctuaire le plus vénéré du pays, Jasna Góra, avec la chapelle abritant l’icône de la Mère de Dieu Reine de Pologne. Mais en outre ils avaient décidé que la destination même de leur marche était le sanctuaire, et qu’ils allaient y « saluer » les moines… Plusieurs organisations catholiques et nationalistes ont mobilisé pour empêcher cette monstruosité. Les manifestants ont barré la route des invertis blasphémateurs, au cri de la devise de la République « Dieu, honneur, patrie », et en récitant le Rosaire. Ils ont ainsi obligé la police à intervenir, qui a empêché à son tour la marche de se poursuivre. D’autre part, le ministre de l’Intérieur a engagé des poursuites pour « profanation d’emblèmes nationaux », en l’occurrence l’aigle polonais sur fond de drapeau LGBT.

La première provocation est que ces tristes « gays » avaient programmé leur marche le jour du 27e pèlerinage de la Famille organisé par Radio Maria. Pendant qu’ils tentaient de défrayer la chronique sur une avenue de Częstochowa, ce même dimanche, sur l’esplanade du sanctuaire, ils étaient 100.000 fidèles à participer à la messe célébrée par le cardinal Grocholewski, en présence du Premier ministre Mateusz Morawiecki. Vive la Pologne."

Et après ces tordus voudraient être respectés…

Lire la suite de l'article

La modernité est-elle vraiment civilisable ?

Dans son numéro 1662 du 28 avril, L’Homme Nouveau a publié un long échange avec Mathieu Bock-Côté, intellectuel québécois, particulier apprécié de ce côté-ci de l’Atlantique pour sa capacité d’analyse et ses idées conservatrices. Les lecteurs canadiens n’ont pas manqué de réagir comme le prouve cette Tribune libre de Jean de Saint-Jouin. Extrait :

Une-1662"[…] S’il prétend être moderne un peu à regret et qu’il croit que la modernité doit être civilisée, MBC avoue pourtant qu’elle n’est pas sans vertu, (et qu’) elle représente un pari sur la liberté de l’homme. Il va même jusqu’à se définir comme un Libéral-Conservateur, curieuse catégorie qui, ironiquement, lui va tout de même à merveille. Sans m’étendre sur un concept qui pourrait faire l’objet d’un ouvrage complet, je décrirais cette épithète comme un étrange hybride intellectuel qui cherche à atténuer les conséquences ultimes du principe postulé. C’est un peu comme quelqu’un qui offrirait joyeusement la ciguë à Socrate tout en lui remettant, en même temps, un livre sur les dangers des poisons.

La modernité a posté l’homme dans le nombril de l’univers et cherche à mesurer l’ensemble de ce qui l’entoure à l’échelle de sa seule raison. Fruit du dictat de cette nouvelle religion sans Dieu, à force de perdre les notions de dépendance et de créature, l’être humain a fini par croire que tout dépend de ses efforts d’imagination et de volonté. L’homme se construit en cherchant à s’émanciper de toute contrainte sauf celles (entendons-nous, la plupart du temps arbitraires)

Lire la suite de l'article

Avortement : les femmes sont-elles vraiment libres ?

Le « droit à l’IVG » est devenu aujourd’hui si « fondamental » qu’il est difficile d’évoquer les risques de l’avortement pour la santé physique ou psychologique des femmes, compliqué de contester ce qui est devenu une "valeur de la République", sous peine de poursuites. Marie Philippe, fondatrice du site IVG.net, a accueilli plus de 10 000 femmes avant ou après l’avortement. Son expertise l’a conduite à faire une investigation poussée pour dévoiler ici une autre face de l’avortement, de ses causes et de ses conséquences. 

La « liberté » de la femme est-elle bien respectée ? Quelles sont les pressions de l’entourage pour l’inciter à l’avortement ? La frontière entre enfant « désiré » ou « non désiré » est-elle si tranchée ? L'ouvrage livre les terribles témoignages de jeunes filles obligées par leurs parents à avorter, les menaces affectives de ces hommes qui menacent de partir si leur conjointe n'avorte pas, ces médecins qui poussent à l'avortement, ces infirmières et autres chirurgiens qui oeuvrent dans cette industrie abominable…

Ivg"[C]e qui est le plus frappant, dans ce "combat intérieur" que mènent ces femmes contre elles-mêmes, c'est de voir l'importance qu'exerce sur elles la pression psychologique de l'entourage. C'est cette pression qui transforme le coeur des femmes et qui amoindrit leur liberté. Cette pression semble de plus en plus forte dans la société actuelle qui est de plus en plus normative."

"Aujourd'hui en France, aucun dispositif légal ne protège les femmes victimes de pressions psychologiques qui pourraient les pousser à

Lire la suite de l'article

Vraiment ne marche pas

Capture d’écran 2018-05-09 à 19.27.31"Vraiment", le nouvel hebdomadaire lancé en mars par Julien Mendez et Julie Morel, deux anciens conseillers d'Emmanuel Macron à Bercy et un ancien journaliste à franceinfo, Jules Lavie, a annoncé mercredi 9 mai qu'il cessait sa parution, ses ventes n'ayant pas atteint le niveau espéré.

Son huitième numéro, en kiosques ce mercredi, est le dernier à paraître. Dans un communiqué, le cofondateur Julien Mendez, président de Polaris News, l'éditeur de Vraiment, et directeur de la publication du magazine, indique :

"Malgré les bons retours de nos lecteurs sur la qualité du magazine, le format d'un hebdomadaire imprimé n'a pas rencontré son public. Dès lors, notre responsabilité est d'acter l'impossibilité de mener à bien notre projet sous sa forme actuelle et de préparer une nouvelle formule".

Lire la suite de l'article

Qui était vraiment Padre Pio?

Pour se préparer à la venue des reliques du coeur de Padre Pio au pèlerinage de Chartres 2018, Notre Dame de Chrétienté propose 2 vidéoformations successives réalisées avec François Brunatto, fils d’Emanuele Brunatto, lui même fils spirituel et grand défenseur de saint Padre Pio :

Lire la suite de l'article

9e semaine de prière au saint Enfant-Jésus pour la promotion d’une filiation vraiment humaine en France

09ème semaine du dimanche 25 mars au Samedi Saint 31 mars

Thèmes de méditation de la 9ème semaine :

  • Vie cachée de Jésus : enseignements fondamentaux
  • De la vie cachée de Jésus à Nazareth à sa vie publique 

Pour aider à méditer sur les thèmes de cette 9ème semaine

La méditation des mystères de l'enfance et de la vie cachée du Christ nous a éclairés sur bien des aspects de notre foi durant cette Grande Neuvaine de 9 semaines de prière à Jésus Enfant !

Nous avons pu voir tout d'abord combien la force de Dieu opère dans la faiblesse (cf. 1 Co 1,27 s). Dieu a choisi ce qui est faible, un petit enfant, pour confondre la présomption des forts, notamment d'Hérode… Le Fils de Dieu voulait ainsi nous éduquer à l’enfance spirituelle dans l’humilité, la docilité et la spontanéité dans la confiance… "En vérité je vous le dis : si vous ne vous convertissez pas et ne devenez pas comme des enfants, vous n’entrerez pas dans le royaume des cieux"… (Mt 18,3-4).

Et, face aux grands enjeux du moment, dans le cadre du débat sur la bioéthique, le fait majeur que le Fils éternel de Dieu se soit incarné et fait petit enfant protège et valorise à l'infini le respect et l’amour dus à chaque enfant, son droit à la vie, à une vie digne et belle telle que voulue par notre Père et Créateur. Non une vie entre les mains d'individus surpuissants

Lire la suite de l'article

Grande neuvaine de prière au saint Enfant-Jésus pour la promotion d’une filiation vraiment humaine en France

Sans titre8ème semaine du dimanche 18 mars au samedi 24 mars

Thème de méditation de la 8ème semaine : La vie cachée de Jésus à Nazareth

Pour aider à méditer sur le thème de cette 8ème semaine

La vie de la Sainte Famille à Nazareth est notre modèle de vie chrétienne. La Sainte Famille y avait une vie de prière – prière silencieuse et prière à l'aide des psaumes sans doute ; les psaumes qui si souvent peuvent exprimer notre prière… et il est bon de les dire en essayant de nous mettre dans la psychologie de Jésus notamment lorsqu'il les chantait à Nazareth, avec Marie et Joseph.

Nazareth !… Lieu béni où la Sainte Famille avait une vie de prière, une vie joyeuse de famille et de travail, une vie toute d'attention aux autres. Et c'est là que se déroula la vie cachée de Jésus durant 30 ans ! d'après les estimations les plus probables. Sa vie publique elle se déroulera sur 2 ans et demi seulement…

Jésus passa donc 30 ans à Nazareth qui n'était qu'une petite bourgade d'à peine quarante maisons à l'époque d'après les fouilles… Alors nous pourrions penser : "Qu'est-ce que Jésus attendait pour monter à Jérusalem, alors qu'il n'y avait plus de prophète depuis des siècles… et que le peuple attendait impatiemment le Messie ?" Eh bien Nazareth fut son ermitage… son petit havre de paix, où il voulut passer de nombreuses années avant de s'engager dans sa vie publique et dans

Lire la suite de l'article

Neuvaine au saint Enfant Jésus pour la promotion d’une filiation vraiment humaine en France

Sans titre7ème semaine du dimanche 11 mars au samedi 17 mars

Thème de méditation de la 7ème semaine : Les Mages, les saints Innocents et la fuite en Égypte 

Pour aider à méditer sur le thème de cette 7ème semaine

Les Mages, les saints Innocents et la fuite en Égypte

(Matthieu 2, 1-18)

Saint Matthieu, écrit son Évangile pour des chrétiens venus du judaïsme, qui sont troublés par le refus qu’Israël oppose au Messie, puisqu'en effet la grande majorité des Juifs ne l'a pas accueilli à l'heure de sa venue… un peu comme si les Écritures, qui pourtant l'annonçaient, étaient devenues opaques pour eux… Et Matthieu ajoute encore à leur désarroi quand, dans son récit sur les Mages venus d'Orient, il montre, qu'à l'inverse, des sages des nations païennes en quête de sens ont accédé jusqu’au seuil du mystère de la venue du Sauveur, venant des bouts du monde pour l'adorer en sa naissance…

L'attente messianique était de fait bien diffuse à l'époque de la naissance du Christ même dans les nations païennes où on peut la trouver présente y compris, peut-être, dans l’esprit de ce 4ème poème des Bucoliques de Virgile qui annonçait la venue d’un âge d’or mystérieux et d’un petit enfant souriant à sa mère… Et c'est bien cette attente devenue imminente pour bien des hommes à l'époque qui orienta les Mages vers Israël. Et, alors que jadis le devin Balaam, un païen, avait vu en songe un astre brillant se

Lire la suite de l'article

Neuvaine de prière au Saint Enfant-Jésus pour la promotion d’une filiation vraiment humaine en France

Sans titre6ème semaine du dimanche 4 mars au samedi 10 mars

Thème de méditation de la 6ème semaine : La Présentation de Jésus au Temple

Pour aider à méditer sur le thème de cette 6ème semaine

PRÉSENTATION DE JÉSUS AU TEMPLE (Luc 2, 22-35)

L’évangile de l’Enfance selon saint Luc est écrit pour des chrétiens venus du paganisme. Il a donc le souci, pour accréditer son récit dont les faits sont étrangers à la plupart de ses lecteurs, de le replacer dans le déroulement de l’histoire en donnant quelques points de repères majeurs : l’empereur Tibère, le gouverneur Ponce-Pilate, le tétrarque Hérode, les pontifes Anne et Caïphe (cf. Luc 3, 1-2). L’évangéliste montre ainsi le sérieux de son récit au plan historique rendant crédible son témoignage. Mais il veut aussi, pour ses lecteurs, rattacher Jésus bien sûr à la grande tradition juive : ce pourquoi, dans son évangile et dans les Actes, il revient incessamment à ce point de départ qu’est la communauté de Jérusalem. Il montre ainsi combien la mission aux nations païennes, ad gentes, s’enracine dans l’élection d’Israël, comme l’a bien montré le livre du cardinal Lustiger intitulé La Promesse. L’ouverture universelle de la Nouvelle Alliance à toutes les Nations ne se fait pas sans cet enracinement dans la Promesse faite aux Juifs dans la première Alliance, une Promesse sans repentance, avec "l’adoption filiale, la gloire, les alliances, la Loi, le culte, les promesses et aussi les patriarches". (Rm, 9,4)

C’est

Lire la suite de l'article