Archives par étiquette : vote

Un diplomate ivoirien décédé après avoir fait l’objet de fortes pressions suite à un vote sur la Syrie

Lu sur Jeune Afrique :

4033881646.964"Les causes exactes de la mort de l’ambassadeur ivoirien aux Nations unies, survenue mercredi, ne sont pas encore connues, mais selon des sources diplomatiques, son décès fait « suite à un malaise » il y a deux jours. Depuis, Bernard Tanoh-Boutchoue était hospitalisé à New-York.

Le diplomate avait été rappelé pour consultation, il y a trois semaines, par le ministre des affaires étrangères ivoirien. Un vote de la Côte d’Ivoire, membre non-permanent du Conseil de sécurité de l’ONU, sur la Syrie avait en effet fait polémique. Le 19 mars, sous la pression des représentants chinois aux Nations unies, Bernard Tanoh-Boutchoue a décidé à la dernière minute de s’abstenir, empêchant ainsi l’audition d’un exposé sur la situation des droits de l’homme en Syrie.

Le diplomate obéissait ainsi aux instructions de Marcel Amon Tanoh, le ministre ivoirien des Affaires étrangères. Mais son vote a provoqué l’ire de la France, qui s’en est plainte par la voix de François Delattre, son ambassadeur à l’ONU, auprès d’Hamed Bakayoko, le ministre ivoirien de la Défense, présent à New York du 23 mars au 2 avril.

Paris avait apporté un soutien décisif à la candidature de la Côte d’Ivoire lors de son élection, en juin 2017, comme membre non permanent du Conseil de sécurité. Le 9 avril, une réunion a eu lieu à Abidjan entre Alcide Djédjé et des diplomates français, britanniques et américains. Le directeur général des relations multilatérales au ministère des Affaires étrangères a plaidé le « malentendu ». Selon plusieurs sources, cette affaire avait « affecté » Bernard Tanoh-Boutchoue."

Commentaires

Lire la suite de l'article

Si le peuple vote mal, on lui retire le droit de vote

Jusqu’à maintenant aux Pays-Bas, lorsqu’une pétition avait récolté plus de 300 000 signatures, le gouvernement se voyait contraint d’organiser un scrutin. Un référendum de ce type sur le pouvoir des services de renseignements est prévu le 21 mars. Ce pourrait bien être le dernier.

Le texte préparé par la ministre des Affaires intérieures, Kajsa Ollongren, met en fureur une partie de l’opposition. Les députés néerlandais ont adopté par 76 voix contre 69, jeudi, un projet de loi qui prévoit la suppression du référendum consultatif.

Commentaires (1)

Ils ont au moins le courage de le dire dans une loi… Sarkozy ne s'était pas pourvu d'une loi pour ne pas respecter le référendum sur l'Europe !

Rédigé par : Olivier HOUDEMONT | 16 avr 2018 18:13:19
____________________________________

Lire la suite de l'article

Election du président LR des Yvelines : Sens Commun ne donnera pas de consigne de vote

Élue lundi 9 avril à la présidence nationale de Sens Commun, Laurence Trochu, conseillère départementale Les Républicains (LR) du canton de Montigny-le-Bretonneux, est interrogée dans Le Parisien à propos de l’élection départementale du futur président LR des Yvelines qui se déroulera en octobre prochain. Sens Commun compte une trentaine d’élus à tous les niveaux dans ce département. 

6a00d83451619c69e201b8d2e96620970c-250wi"Sens Commun donnera-t-il des consignes de vote pour la présidence départementale des LR ?

Ce n’est pas dans nos habitudes. Nous ne donnons jamais de consignes dans un vote interne à un parti. Mais nous participerons activement au débat. Sens Commun évaluera tous les candidats. Une invitation a déjà été faite à Pierre Bédier pour le rencontrer. Une autre le sera en direction d’Alexandra Dublanche. […]

Quelles sont les thématiques qui vous sont chères ?

Tout d’abord, le redressement économique de la France doit s’accompagner d’une souveraineté entière de notre pays dans une Europe des nations. Ensuite, la personne humaine ne doit jamais être considérée comme un objet qu’on bricole ou une marchandise. Enfin, nous sommes responsables d’un patrimoine naturel et culturel que nous devrons enrichir et transmettre aux générations futures. Tout cela doit éclairer les réponses politiques.

Un proche de Pierre Bédier vous accuse de « silence radio » pendant « des mois » puis de « sortir du bois » dès qu’il est candidat…

C’est totalement faux. Sens Commun a toujours travaillé et anime la réflexion de la droite. Nos actions sont portées et réelles. À titre d’exemple, nous organisons

Lire la suite de l'article

Chypre vote l’avortement le vendredi saint

UnknownLe Parlement de Chypre a adopté vendredi, par 33 voix contre 8 et 5 abstentions, un projet de loi qui dépénalise l’avortement jusqu’à 12 semaines, et jusqu’à 19 semaines en cas de viol ou d’inceste. Jusqu’à présent l’avortement n’était possible que si deux médecins certifiaient que la grossesse posait des risques pour la santé physique ou psychologique de la femme.

C'était vendredi saint. Pour les orthodoxes vendredi saint ne sera que vendredi prochain. Toutefois c’est la veille du « samedi de l’acathiste », et c’est le soir de ce vendredi qu’on chante l’intégralité de l’acathiste, la plus extraordinaire hymne byzantine à la Mère de Dieu…

Lire la suite de l'article

Le Parlement norvégien vote la déchéance de nationalité

Unknown-24Le Parlement norvégien a adopté hier soir un amendement visant à autoriser la déchéance de nationalité par une très large majorité de 90 voix contre neuf. Les députés ont voté pour qu'une personne majeure ayant la double nationalité puisse perdre sa nationalité dans le cadre d'une condamnation pour terrorisme, génocide ou encore crimes contre l'humanité.

Selon les services de renseignement norvégien (PST), une quarantaine de Norvégiens se trouvent encore en Syrie ou en Irak, sur la centaine qui s'y sont rendus pour participer au djihad.

Lire la suite de l'article

Vote au Parlement européen : précisions de Marie-Christine Boutonnet et Gilles Lebreton

Suite à ce post, voici le droit de réponse des députés FN au Parlement européen Marie-Christine Boutonnet et Gilles Lebreton :

"Nos votes sont cohérents ! Nous sommes tous les deux attaqués par un message, diffusé sur internet, qui nous reproche d'avoir voté, en commission des affaires juridiques, une résolution du 19 juillet 2017 dont certains passages font la promotion de la théorie du genre et encouragent une libéralisation débridée de l'IVG. Ce reproche est inexact : il traduit une profonde méconnaissance de la réalité du travail parlementaire.

En assemblée plénière du Parlement européen, nous avons bel et bien voté contre cette résolution, ainsi que l'auteur du message le reconnaît lui-même.

En commission des affaires juridiques, le texte en faveur duquel nous avons voté n'est évidemment pas cette résolution, mais un avis du 31 mai 2017 qui émettait des suggestions pour réécrire la résolution dans un sens plus conforme à nos idées, en tentant de la recentrer sur l'égalité entre les hommes et les femmes et sur la lutte contre la violence à l'égard des femmes. Cet avis avait notamment le mérite de souligner expressément la nécessité de lutter davantage contre "les mutilations génitales féminines", "les crimes d'honneur", et la pratique du "mariage forcé".

Contrairement à ce qui nous est reproché, nous estimons donc avoir fait preuve d'une grande cohérence en votant pour l'avis et contre la résolution.

Marie-Christine Boutonnet et Gilles Lebreton, députés français au Parlement européen"

Lire la suite de l'article

Au Parlement européen, des députés FN ont voté une résolution pro-avortement en commission

Lu sur le blog d'Yves Daoudal :

"Le Parlement européen a adopté le 12 septembre une résolution « sur la proposition de décision du Conseil portant conclusion, par l’Union européenne, de la convention du Conseil de l’Europe sur la prévention et la lutte contre la violence à l’égard des femmes et la violence domestique ». Dans ce texte, le Parlement européen « affirme résolument » que l’absence du droit à l’avortement dans un pays « constitue une forme de violence à l’encontre des femmes et des filles ».

4. affirme résolument que le refus d’accorder des services liés aux droits et à la santé sexuelle et génésique, y compris la possibilité d’avortements sûrs et légaux, constitue une forme de violence à l’encontre des femmes et des filles;

La « rapporteure » Christine Revault D’Allonnes Bonnefoy a lourdement souligné que c’était un aspect majeur du texte, dans la ligne d’une récente convention de l’ONU qui considère que la non-légalisation de l’avortement peut s’apparenter dans certains cas à de la torture.

Dans ce texte, d’autre part, le Parlement européen fait la promotion de l’idéologie du genre comme si cela allait de soi. Pas moins de 30 fois il est question de la lutte contre la « violence fondée sur le genre ». Comme il s’agit, selon l’intitulé, de la violence à l’égard des femmes, le mot genre est souvent synonyme de sexe (féminin). Mais l’idéologie du genre est clairement affirmée :

la violence à l’égard des femmes et la violence fondée sur le genre, tant physique que psychologique,

Et l’on s’en prend

Lire la suite de l'article

L’électorat catholique vote plus à droite que le reste de la population

Selon Jérôme Fourquet, directeur du département opinion et stratégies d'entreprise de l'Ifop :

"la candidature de François Fillon et son score au premier tour ont masqué en partie le phénomène de radicalisation d'une partie de l'électorat catholique. Si Marine Le Pen est restée cantonnée à 15% au premier tour, sans aucune progression par rapport à 2012, c'est parce que le candidat désigné par la primaire de la droite campait sur des positions très fermes sur un certain nombre de sujets au premier rang desquels l'islam. Ce candidat ayant été éliminé au soir du premier tour, une partie de cette digue a cédé et toute une frange de l'électorat catholique conservateur a basculé en faveur de Marine Le Pen au second tour. Les données de l'Ifop indiquent à ce propos que l'ampleur des reports en faveur de Marine Le Pen a été quasiment la même dans les différents segments de l'électorat de François Fillon, qu'il s'agisse des catholiques pratiquants, des non pratiquants ou des sans-religions. Dit autrement, la réticence à voter pour la représentante du FN n'a pas été plus importante parmi les électeurs fillonistes catholiques pratiquants que chez les fillonistes non-pratiquants ou athées et ce alors que de nombreuses voix et leaders d'opinion catholiques avaient pourtant appelé à barrer la route à l'extrême-droite."

46% des catholiques pratiquants ont glissé un bulletin François Fillon dans l'urne au premier tour. Mais au second tour, 62% votèrent pour Emmanuel Macron contre 38% en faveur de Marine Le Pen. Cette dernière a donc été certes

Lire la suite de l'article

Jérôme Lambert (PS) brillamment réélu : parce qu’il avait voté contre la loi Taubira ?

Jérôme Lambert a été le seul député PS a avoir voté contre la loi Taubira ce qui lui a valu de quitter le groupe PS à l'Assemblée nationale en raison du sectarisme qui y régnait. Il avait même publiquement appelé à manifester dans une vidéo LMPT.

Il a été brillamment réélu face à une candidate de LREM. Il est député depuis 1986, le plus ancien député en fonction même s'il est loin d'être le plus âgé.

Lire la suite de l'article

Législatives – Bénédicte de Dinechin (PCD) : “L’injonction du vote utile nous a donné Emmanuel Macron”

Bénédicte de Dinechin, candidate PCD sur la 8ème circonscription des Yvelines, a accepté de répondre à nos questions.

Vous avez annoncé votre candidature à l'élection législative pour la 8e circonscription des Yvelines. Pourquoi vous lancez-vous en politique ?

Unknown-4J’ai déjà répondu à d’autres appels , en étant présente sur des scrutins de liste, toujours pour une droite fière des ses convictions et de sa liberté, aux élections européennes avec Force Vie, puis aux municipales et cantonales. Ce qui m’a fait passer d’un engagement associatif fort à un mon entrée dans l’arène de la politique et l’impossibilité de rester passive face au rouleau compresseur de la gauche qui veut détruire la famille, l’école, brider la libre expression, avec autant de dogmatisme que de mépris des conséquences de ses réformes calamiteuses pour notre pays et ses citoyens. J’espérais face à ces lois (Taubira, délit d’entrave, mise sous condition de ressources des allocations familiales, IVG droit fondamental, réforme du collège, loi travail) des députés de droite courageux, se battant sans relâche. Je ne les ai pas vus. Où étaient-ils ? Seuls quelques uns ont été présent jusqu’au bout, et parmi eux Jean-Frédéric Poisson, président du P.C.D., qui a pris part avec courage et pugnacité à chaque vote.

Cela fait 20 ans que j’œuvre pour la famille et le couple durable, il était temps que je devienne le porte voix de tous ces français que j’ai accompagnés et qui souffrent injustement de la destruction programmée de la cellule de base de notre société. Laminer la famille

Lire la suite de l'article

Le Parlement européen envisage de supprimer le droit de vote de la Hongrie et de la Pologne

Ob_36bf42_union-europeenneLe Parlement européen préconise d’ouvrir une procédure inédite pouvant aller jusqu’à la suspension des droits de vote de la Hongrie et de la Pologne :

"La pression monte à Bruxelles et à Strasbourg à l’égard de la Pologne et de la Hongrie au sujet du respect de « l’Etat de droit » et des valeurs démocratiques européennes. Mercredi 17 mai, les eurodéputés ont voté à une courte majorité une résolution recommandant l’activation, à l’égard de la Hongrie, de l’article 7 du traité de l’Union européenne. Cette procédure n’a encore jamais été activée, et pour cause : si elle va à son terme, elle peut revenir à priver un Etat de ses droits de vote au sein de l’Union (…)

La plupart des élus Les Républicains à Strasbourg ont voté pour la résolution ou se sont abstenus, bien que M. Orban appartienne à leur famille politique, le Parti populaire européen (…)"

Il faudra bien que les Français comprennent un jour que c'est vers cette Union européenne que nous conduit Emmanuel Macron. Une Union européenne fédérale et totalitaire où les Etats membres n'auront plus leur liberté de Nation. La nouvelle appellation du Quai d'Orsay comme ministère de l'Europe et des affaires étrangères ainsi que la nomination d'une européïste acharnée au ministère des Armées, terme qui évite celui de Défense (nationale), sont des signes et symboles forts.

Lire la suite de l'article