Archives par étiquette : veut

Irak : une famille française dont le père est djihadiste veut revenir en France

Débat sur BFM TV avec :

  • Vincent Brengarth, avocat de la famille française arrêtée à Mossoul
  • Alain Marsaud, ancien magistrat, strictement opposé à leur retour en France
  • Régis Le Sommier, directeur adjoint de Paris Match

Lire la suite de l'article

Le Premier ministre veut expulser massivement les migrants venant d’Afrique

Le Premier ministre… algérien :

Unknown-15"Abdelmajid Tebboune "a instruit ses ministres, de l’Intérieur, Noureddine Bedoui et des Affaires étrangères, Abdelkader Messahel, pour travailler conjointement afin d’extrader vers sept pays d’Afrique les immigrés clandestins présents sur le territoire national".

Sont concernés par cette mesure les hommes qui font la manche et ceux qui ont des antécédents judiciaires. Quant aux femmes et aux enfants, ils bénéficieront d'un traitement "spécial". Le plan algérien prévoir de les placer dans des centres d'accueil.

A en croire le site algerie-focus.com, les autorités "sont déjà passées à l'action". De nombreux migrants clandestins ont déjà été expulsés vers leurs pays d'origine."

Lire la suite de l'article

En marche à deux jours du 14 juillet vers la colère noire des militaires dont le premier ne veut pas “se faire b… comme ça”

PdvIl est peut-être temps que les bébés de la politique au pouvoir depuis deux mois sachent que leurs responsabilités dépassent celles d'un enfant de 6 ans : 

""Je ne vais pas me faire b… comme ça". C'est, de sources concordantes, le rugueux cri du cœur poussé ce matin par le chef d'état-major des armées Pierre de Villiers aux députés de la commission de la défense, au lendemain de l'annonce par Bercy d'une réduction des crédits de 850 millions d'euros en 2017. "Le grand écart entre les objectifs assignés à nos forces et les moyens alloués n'est plus tenable", a assuré le général de Villiers lors d'une audition à huis clos. "On a déjà tout donné", a-t-il martelé, répétant que l'armée est déjà à l'os, avec des effectifs militaires passés de 241.000 à 203.000 personnes de 2008 à 2015.

"Il a tapé du poing sur la table, et pas seulement au sens figuré', relate un témoin. De mêmes sources, le chef d'état-major des armées, très applaudi à l'issue de sa présentation, a prôné un budget défense de 34,8 milliards d'euros dès 2018, soit une hausse de plus de 2 milliards, dans la droite ligne de ses préconisations des derniers mois.

La grosse colère du plus haut gradé français n’a rien d’étonnant. Pierre de Villiers avait fait de l’obtention de moyens suffisants pour les armées la condition de sa prolongation d’un an comme CEMA. Les 850 millions de coupes, auxquels s’ajoutent 40 millions d’annulations

Lire la suite de l'article

Le lobby LGBT veut censurer tous ceux qui se sont opposés à la dénaturation du mariage

Product_9782070146406_195x320La sociologue Nathalie Heinich doit recevoir un prix pour son dernier essai, Des valeurs. Une récompense violemment contestée par le lobby LGBT, qui n’attaque pas son livre… mais les valeurs de la chercheuse, selon eux «réactionnaires», «antiféministes», «homophobes»

Le prix Pétrarque de l’essai, remis chaque année par France culture et le Monde, est revenu cette année à Des valeurs, une approche sociologique, publié chez Gallimard en mars. Dans cet ouvrage, la sociologue Nathalie Heinich, directrice de recherches au CNRS, propose de considérer les valeurs comme des «représentations collectives agissantes». Refusant d’adopter une posture morale triant entre «bonnes» et «mauvaises» valeurs, elle décortique la manière dont une société produit des jugements.

Mais cette thèse n’est pas à l’origine de la violence contre elle. Le lobby LGBT la dénonce comme étant «l’une des idéologues les plus engagés dans la légitimation des idéologies homophobes et des schémas de la Manif pour tous». Il faut dire qu'elle avait pris position contre la loi Taubira (relayée par Le Salon Beige ici et ). En 2014, elle s'était clairement opposée à l’ouverture de la PMA et de la GPA aux homosexuels.

«Revendiquer la prise en compte d’une particularité individuelle, telle que la pratique sexuelle, dans l’allocation des droits civiques et civils constitue une perversion de l’idéal républicain.» «Assimiler un désir à un droit […] relève d’un mode de fonctionnement psychique qui ne connaît d’autre modalité de transaction avec le réel que le fantasme infantile de toute-puissance opposé à une autorité

Lire la suite de l'article

« On va tous vous exterminer, on reviendra pour vous tuer jusqu’au dernier ; on veut que coule votre sang… »

Priscille, 23 ans, a passé neuf mois en Irak. Avec plusieurs autres volontaires de l’association SOS Chrétiens d’Orient, elle a voulu soutenir ses sœurs et frères chrétiens d’Irak, victimes des bourreaux de l’Etat islamique.

« Il est possible qu’un jour, en France, nous vivions la même chose. C’est d’ailleurs le message qu’ils nous livrent. … Ils m’ont dit que nous connaîtrons la même chose en France ».

Priscille raconte ce jour de Noël où elle s’est rendue à Karakoch avec ses amis. C’est alors la première fois qu’elle découvre un village libéré. Les musulmans de Daesch ont laissé derrière eux, un peu partout sur les mûrs de la ville et des églises, des tags de couleurs différentes, à l’attention des chrétiens d’Irak. « Personnellement, je ne comprends pas l’arabe mais on m’a dit ce que cela signifiait :

« On va tous vous exterminer, on reviendra pour vous tuer jusqu’au dernier ; on veut que coule votre sang… ».

« On va tous vous exterminer » Entretien avec Priscille des Minières, de SOS Chrétiens d’Orient, qui revient d'Al Koch en Irak from Reinformation.tv on Vimeo.

Lire la suite de l'article

Le porte-parole du gouvernement veut museler la presse et créer une injustice envers les enfants

Unknown-3Le porte-parole du gouvernement, Christophe Castaner, a estimé qu’une évolution de la législation était envisageable après l’avis rendu par le CCNE sur la PMA, ouvrant la voie à la fabrication d'enfants privés de père.

Il a aussi demandé à la presse de "ne pas chercher à affaiblir" le ministre du Travail Muriel Penicaud, ancienne responsable de Business France visé par une enquête, "car nous sommes dans un moment important pour la réforme du travail".

Le ministre va défendre le projet de loi d'habilitation à réformer le droit du travail par ordonnances. Selon Libération, elle a "validé" certaines dépenses relatives à l'organisation d'une soirée à Las Vegas où Emmanuel Macron, alors ministre de l'Economie, avait rencontré des dirigeants de start-up françaises, un "contournement des règles" de l'agence publique chargée de faire la promotion de la France auprès des investisseurs étrangers. Elle aurait ensuite tenté d'étouffer l'affaire, selon le quotidien. Selon Le Canard enchaîné, le coût de l'opération réalisée par Havas pour Business France, sans appel d'offres, aurait été de 381.759 euros, dont 100.000 euros pour frais d'hôtel. Dans le cadre de l'enquête préliminaire ouverte notamment pour favoritisme, les sièges de Business France et d'Havas ont été perquisitionnés le 20 juin.

Lire la suite de l'article

Xavier Bertrand : “Soyons sérieux, le mal est beaucoup plus profond : que veut dire aujourd’hui être de droite? “

Le président de la région des Hauts-de-France ne briguera pas la tête du parti Les Républicains en novembre et se dit prêt à soutenir Valerie Pécresse. Il déclare au JDD :

"Le vieux monde politique est par terre. Où sont passés ceux dont on disait qu’ils étaient les électeurs type de la droite? Les agriculteurs, les commerçants, les artisans… Sans parler des ouvriers, ou des chercheurs. La droite s’est coupée de la société, rétrécie. Au-delà de la défaite de François Fillon, c’est tout cela que nous payons. Depuis le débat sur l’identité et le discours de Grenoble, faute de résultats, et faute d’avoir fait les réformes complètement, nous n’avons eu de cesse de chercher à tout prix à regagner les électeurs partis au Front national… en courant après le FN.

Le problème remonte donc à Nicolas Sarkozy?

L’élection de Nicolas Sarkozy en 2007 a été une formidable promesse. La droite ne parlait plus seulement de sécurité mais aussi de pouvoir d’achat, d’espoir. Le début de son quinquennat a été impressionnant, mais après la crise de 2008 – qu’il a géré de main de maître -, nous n’avons pas fait les réformes sur la fiscalité, les 35 heures et même sur la sécurité. Les promesses n’ont pas été tenues. […]

Et aujourd’hui on nous dit : "On a failli revenir à 65 députés, on est quasiment le double, on a sauvé les meubles." Soyons sérieux! Nous avons perdu en cinq ans deux élections présidentielles et cette fois, sans être au second

Lire la suite de l'article

La veuve d’Helmut Kohl veut que Viktor Orban s’exprime lors des obsèques de l’ancien chancelier

Amusant :

101547_orban_kohl"Le 1er juillet sera organisé à Strasbourg (ou bien faut-il écrire Straßburg ?) un hommage à Helmut Kohl, mort le 16 juin.

L’organisation n’est pas facile. Car Helmut Kohl et Angela Merkel étaient fâchés, et la veuve de l’ancien chancelier, Maike Kohl-Richter, s’oppose à ce que l’actuelle chancelière prenne la parole… D’ailleurs elle refuse que toute personnalité politique allemande s’exprime, pour qu’il n’y ait pas d’instrumentalisation politique.

Et elle veut aussi que Viktor Orban soit un des orateurs étrangers. Parce que Kohl avait parlé plusieurs fois de son « ami Viktor Orban », et qu’il l’avait encore reçu en avril 2016, en pleine crise des « migrants », ne faisant pas mystère qu’il était d’accord avec Orban – il avait déjà dit son opposition résolue à la politique d’Angela Merkel, et dans la préface à l’édition hongroise de son livre Par souci de l’Europe, qui paraissait au même moment, il soutenait très clairement la politique d’Orban:

L’ancien chancelier appelle le bloc à ne pas se limiter aux aspects humanitaires, mais à tenir compte des « intérêts sécuritaires et culturels bien établis » de l’Europe. « [Nombre de réfugiés] ont des origines culturelles différentes. Pour la plupart, ils sont d’autres confessions que la foi judéo-chrétienne, qui est un des fondements de nos valeurs et de notre société », poursuit-il.

Selon le Spiegel, la première demande de Maike Kohl-Richter aurait été acceptée, à condition qu’elle arrête de vouloir faire parler l’horrible Orban…"

Lire la suite de l'article

Éric Ciotti veut l’exclusion de LR des députés Macron-compatibles

Le député LR des Alpes-Maritimes Eric Ciotti, réélu, demande à mots à peine couverts l’exclusion du parti de ces cadres ouverts à un travail en commun avec LREM :

"Nous subissons une défaite qui aurait été beaucoup moins lourde si chacun avait su tenir une ligne claire, sans compromission. Je regrette l’attitude de certains. […] Ce débat, il faut qu’il ait lieu, je pense que Christian Estrosi a raison. Il fait partie de ceux qui ont semé la confusion et donc il faudra clarifier les choses sur la place de chacun au sein de notre famille politique. Est-ce que tous ceux qui nous ont fait tellement de dégâts pendant ces élections législatives ont toujours leur place chez nous ? La question se pose et elle devra être posée. Quelles idées, quel projet, quelles valeurs ? Moi je suis pour qu’on ait une ligne claire, une ligne droite autour des valeurs de liberté et d’autorité. Je crois que la confusion n’a plus lieu d’être et qu’aujourd’hui, le temps de la clarté a sonné. Et bien sûr, ceux qui n’ont pas été clairs doivent se soumettre à ce débat.

Lire la suite de l'article

Marlène Schiappa ne veut plus de messe à la télé : qu’en pense Edouard Philippe ?

Schiappa4-copieMarlène Schiappa, nommée secrétaire d’État chargée de l’Égalité entre les femmes et les hommes du gouvernement d’Édouard Philippe, est une jeune femme marquée à gauche et une militante féministe admiratrice des Femen… Elle est surtout une sectatrice du laïcisme et n’a pas de mots trop forts pour stigmatiser « le joug de l’Église catholique » sur les femmes.

Dans la vidéo d’un entretien qu’elle a accordé lors du séminaire sur « Les femmes et la laïcité », dans le cadre de la Fondation Jean-Jaurès en octobre de l’année dernière, elle considère, notamment, que la messe diffusée le dimanche matin dans l’émission Le Jour du Seigneur sur France 2 constitue une « infraction à la loi de 1905 », et ce n’est pas un mystère qu’elle souhaiterait la voir disparaître

S’il n’est pas question de laisser passer sans broncher un tel projet quand il est exprimé publiquement par un particulier, ce l’est encore moins quand la personne qui l’exprime est revêtue d’une fonction ministérielle comme c’est désormais le cas de Marlène Schiappa.

Nous avons donc décidé d’interpeller le Premier ministre afin qu’il nous confirme que les propos laïcistes et violemment antireligieux de Marlène Schiappa n’engagent pas son gouvernement dont nous attendons qu’il soit respectueux de la libre expression religieuse dans l’espace public. C’est pourquoi nous lançons cette pétition que nous vous invitons à signer nombreux et à faire signer. Elle sera transmise au Premier ministre Édouard Philippe.

Cliquez ici.

Lire la suite de l'article