Archives par étiquette : Valls

Une passante demande à Valls “s’il y a assez de blancs au marché de Corbeil”

En 2009 sur le marché d’Evry, Manuel Valls se lamentait du manque de “blancs, de white, de blancos”. En 2017, sur le marché de Corbeil, une passante lui demande si la quantité de blancs est satisfaisante à son goût :

Lire la suite de l'article

Manuel Valls et la gifle…

Après avoir vainement tenté de recevoir l'investiture de La République En Marche, le parti d'Emmanuel Macron, Manuel Valls avait obtenu de ne pas avoir de candidat de la majorité face à lui.

En revanche, il sera opposé à Dieudonné, l'humoriste avec lequel il avait eu "quelques ennuis", dont le suppléant n'est autre que Nolan Laupie, le jeune homme qui l'avait giflé en janvier dernier lors d'un déplacement en Bretagne.

Après avoir reçu une gifle à Lamballe Manuel Valls va-t-il en recevoir une seconde dans les urnes ?

Lire la suite de l'article

Manuel Valls : “Je serai candidat de la majorité présidentielle”

Unknown-26L'ancien premier ministre a annoncé ce matin sur RTL qu'il serait candidat aux législatives dans l'Essonne sous l'étiquette "République en marche", le mouvement d'Emmanuel Macron :

"Je serai candidat de la majorité présidentielle et je souhaite m'inscrire dans ce mouvement". "Ce Parti socialiste est mort, pas ses valeurs".

Il explique qu'il restera membre du Parti socialiste :

"Le PS va exclure un ancien premier ministre qui a toujours été loyal ? Sans jamais exclure ou se poser la question de ceux qui votaient contre des lois de finances ou préparaient des motions de défiance ?"

Lire la suite de l'article

Manuel Valls, Jean-Pierre Raffarin, Christian Estrosi, Ségolène Royal, Bernard Kouchner en meeting commun

Quelle belle affiche républicaine avec également Bernard-Henri Lévy, Dominique Sopo, Pierre Moscovici, Yann Moix, Audrey Pulvar… On se demande ce que font Alain Juppé et NKM ?

Image1

Lire la suite de l'article

Voter Macron c’est voter Manuel Valls

Emmanuel Macron envisage de recycler le gazier des familles dans son gouvernement. En Marche vers le gouvernement Hollande bis :

IMG_20170502_110851Les conditions évoquées amusent la galerie : bien entendu Manuel Valls, qui n'a pas soutenu Hamon, quittera le PS, bientôt mort et enterré. 

Lire la suite de l'article

Macron : “Si Manuel Valls est prêt à quitter le PS et participer à la majorité présidentielle, il le pourra”

Manuel Valls est prêt à enterrer le PS et à travailler avec Emmanuel Macron. Et Emmanuel Macron est visiblement prêt à recycler l'ancien premier ministre de Manuel Valls. La boucle est presque bouclée, c'est une question de jour :

09e5913169382945574d0da07aaec"(…) Manuel Valls avait appelé sans ambiguïté à voter pour Emmanuel Macron dès le premier tour, et ce malgré la candidature du socialiste Benoît Hamon, qui l'avait battu lors de la primaire organisée par le Parti socialiste et ses alliés. L'ancien Premier ministre Manuel Valls s'est encore déclaré en la faveur du leader d'En Marche, ce mardi matin sur Europe 1. Il s'est même projeté sur la future campagne des législatives, expliquant que la future majorité présidentielle, si Emmanuel Macron est élu, dépassera le clivage droite-gauche. «Je pense que nous pouvons nous retrouver sur la relance de l'Europe et la coopération que nous devons construire avec l’Allemagne», a-t-il expliqué, avant d'ajouter quelques réponses plus tard : «Je fais partie de ceux qui considèrent que les socio-démocrates doivent en faire partie», sans donner plus de précision (…)

Invité de Jean-Jacques Bourdin, le candidat d'En Marche n'a pas hésité à tendre la main à l'ancien Premier ministre. «Si Manuel Valls est prêt à quitter le PS et participer à la majorité présidentielle, il le pourra», a-t-il expliqué.

Lire la suite de l'article

Après avoir été gazés par Manuel Valls, nous serons trainés au tribunal par Macron

Communiqué d'On Ne Lâche Rien :

On-ne-lache-rien-propo-finaleLIGHT_reference"Il y a cinq ans se levait le plus grand mouvement social du quinquennat de François Hollande : La Manif Pour Tous. Depuis cette date, nous, militants engagés dans ce grand combat pour la famille et le mariage, n’avons renoncé à aucun de nos objectifs politiques : l’abrogation de la loi Taubira, l’interdiction de la GPA, la réservation de la PMA aux couples hétérosexuels, la suppression de toute référence à l’idéologie du genre dans les programmes politiques et éducatifs officiels…

Le 16 avril 2017, le candidat Emmanuel Macron a écrit une « lettre ouverte aux personnes LGBTI » dans laquelle il nous menace en ces termes : « Près de quatre ans après le déchaînement de réactions anti-LGBTI ayant entouré le vote de la loi ouvrant le mariage et l’adoption aux couples de personnes de même sexe, les blessures sont encore loin d’être pansées. (…) Ma priorité sera la lutte implacable contre les anti-LBTI dans toutes leurs dimensions. »

L’avertissement est explicite : après avoir été gazés par Manuel Valls, nous serons trainés au tribunal par Macron. La liberté d’expression, après avoir été foulée aux pieds sous Hollande, sera simplement supprimée sous Macron pour les défenseurs de la vie, de la famille et du mariage. La déclaration de guerre que nous adresse Emmanuel Macron est claire. Elle exige notre mobilisation à tous pour le faire battre dans les urnes. Face à l'alternative entre Emmanuel Macron et Marine Le Pen, la responsabilité que nous confère le combat mené

Lire la suite de l'article

Macron prépare la grande coalition à l’allemande dont Bayrou, Juppé et Valls ont rêvé

Extrait très pertinent :

"Marine le Pen se convertit à l'économisme alors même que les électeurs, les siens, ceux de Fillon et même une partie de ceux de Mélenchon veulent qu'elle leur parle de l'identité de la France. Elle fera du combat avec Macron un référendum sur l'Europe alors même que c'est là que Macron l'attend comme un piège qu'elle se tend à elle-même."

Lire la suite de l'article

La victoire de Macron, c’est aussi le retour de Manuel Valls ?

09e5913169382945574d0da07aaecManuel Valls est prêt à participer au futur gouvernement en cas de victoire de Macron :

"Il y a une responsabilité, qui est d'abord celle d'Emmanuel Macron, qui est de rassembler, et nous devrons l'aider, le plus largement possible, pour mettre Marine Le Pen le plus bas possible (…) Il ne suffit pas de gagner (…) il faut demain gouverner, assumer les responsabilités. Gouverner la France, c'est difficile et donc il faut rassembler et donc la responsabilité de rassembler une majorité présidentielle et demain une majorité à l'Assemblée nationale, elle incombe d'abord bien sûr à Emmanuel Macron (…) et c'est pour ça que nous devons être prêts à le soutenir, à l'aider, à participer à cette majorité"

Et dire que LR fait campagne pour ça…

Lire la suite de l'article

François Fillon se dit prêt à un dialogue constructif avec Manuel Valls

Ceci n'est ni un poisson d'avril (trop tôt) ni un mauvais cauchemar. C'est le fruit d'un dialogue par média interposés entre deux anciens premiers ministres d'un même système européiste et mondialiste :

Manuel Valls le 30 mars 2017 dans un interview à L'Obs

"Même si François Fillon sortait vainqueur de ce combat, il faudrait aussi chercher à trouver des compromis avec la droite parlementaire. Sans se renier, sans gommer nos différences. Mais il faut en finir avec les dogmes. Ne plus s'enfermer dans des postures figées, politiciennes, repliées sur elles-mêmes" 

François Fillon le même jour sur RTL :

"J'ai toujours entretenu un dialogue constructif avec Manuel Valls. Le pays est dans une situation très grave et tous ceux qui ont le courage de vouloir le redresser doivent pouvoir parler ensemble"

Lire la suite de l'article

Manuel Valls votera pour Emmanuel Macron

C'est officiel, Manuel Valls votera pour le poulain de François Hollande :

"Moi je joue mon rôle, je dis que je voterai Emmanuel Macron parce que je ne veux prendre aucun risque dès le premier tour de l'élection présidentielle. Ce n'est pas un ralliement, c'est le choix de la raison"
 
Et-si-Valls-ou-Macron-se-presentaient-a-la-presidentielle-de-2017
 

Lire la suite de l'article