Archives par étiquette : Valérie

Pour la culture de Valérie Pécresse

Minute publie un article de Paul-Marie Coûteaux, destiné à Valérie Pécresse, qui préfère la droite de Charles de Gaulle à celle de Charles Maurras :

"[…] Pour ce qui est de Maurras, on sait (mais apparemment Mme Pécresse ne sait pas) que De Gaulle dédicaça la plupart de ses ouvrages au « maître de Martigues », qu’il reprit souvent son fameux, et très profond « politique d’abord » et s’entendit plus tard avec Malraux sur cette formule qui va loin : « Maurras eut tellement raison qu’il en est devenu fou. » Des divergences, certes, mais entre qui n’y en a-t-il pas (comme avec Péguy ou Barrès, leurs grands mécontemporains) ? Surtout, que de points communs, y compris, comme le montre Stéphane Blanchonnet dans son récent « petit dictionnaire maurassien » sur la République elle-même, que l’un et l’autre entendaient comme ResPublica, ce que Péguy nommait « Notre Royaume de France » en un beau souci de syncrétisme. Et que de détestations communes : par exemple, ils furent l’un comme l’autre peu friands des auteurs du XVIIIe siècle, rarement cités – n’est-ce pas d’ailleurs en se débarrassant du prisme dominant du XVIIIe siècle et de ses principes que la droite pourrait avoir une chance de se reconstruire ?

On ne devrait pas s’étonner, dès lors que, en juin 1940, lorsque De Gaulle entra dans le gouvernement de Paul Reynaud, « l’Action française » fut à peu près le seul journal à saluer cette « nomination prometteuse ». Certes, il

Lire la suite de l'article

La droite à gauche toute avec Valérie Pécresse

Démonstration avec le mariage et l'avortement :

Et en prime son inculture :

Lire la suite de l'article

Valérie Pécresse : “Nous ne reviendrons pas sur la loi Taubira”

Valérie Pécresse s'est exprimée aujourd'hui au Campus des Jeunes républicains, après avoir participé au séminaire des juppéistes, hier. La présidente de la région Île-de-France a déclaré :

"Nous ne reviendrons pas sur la loi Taubira, tournons la page".

Tournons la page LR.

Lire la suite de l'article

Valérie Pecresse confond couleurs anglaises et françaises. Pas étonnant, elle a toujours confondu gauche et droite

Libres !, Le nouveau mouvement lancé par Valérie Pécresse n'a pas même 24 heures d'existence qu'il fait déjà l'objet de nombreuses railleries en raison de son logo, qui témoigne d'une confusion entre la cocarde française et la cocarde britannique, notamment utilisée dans l'aviation militaire d'outre-Manche.

Cocarde anglaise :

Unknown-12

Cocarde française :

Unknown-13

Logo du mouvement de Valérie Pécresse :

Capture d’écran 2017-07-11 à 07.33.38

Réaction de Robert Ménard :

Lire la suite de l'article

Gay Pride : Valérie Pécresse rejoint les députés LR de gauche

Dans Têtu elle soutient la Gay Pride :

"La Région Île-de-France demeure en 2017 le premier financeur de la Marche des Fiertés, à hauteur de 25.000 euros, soit un quart du budget consacré à son organisation. Cette subvention est identique à celle de l’année précédente et a même augmenté depuis 2015. J’ai d’ailleurs reçu cette semaine les représentants de l’Inter-LGBT auxquels j’ai annoncé que la Région signera désormais une convention pluriannuelle afin de sécuriser son financement : nous voulons être un partenaire durable. J’espère que tous ceux qui ont diffusé des informations malveillantes sur notre désengagement rétabliront enfin la vérité. Je demande à être jugée sur mes actes, qui correspondent à mon parcours personnel et à mes engagements politiques contre l’homophobie. Comme l’an dernier, l’Île-de-France sera présente à cette Marche à travers le CRIPS (Centre régional d’information et de prévention du sida et pour la santé des jeunes), organisme qu’elle finance et qui œuvre pour la lutte contre les discriminations, la prévention du VIH/sida, et les comportements à risque chez les jeunes. Le CRIPS réalise un travail de prévention important dans les lycées.

Enfin, la Marche des Fiertés sera cette année l’occasion pour la Région Île-de-France de diffuser un message sur notre engagement et notre solidarité contre l’homophobie, partout où elle est présente, en France et dans le monde, avec un accent plus particulier mis sur la Tchétchénie où les persécutions se multiplient au vu et au su de tous.

Au-delà du soutien à la Marche, comment la région soutient-elle

Lire la suite de l'article

Valérie Pécresse et NKM veulent exclure Christine Boutin…pour toucher le PCD

Leur vraie cible, c’est Jean-Frédéric Poisson :

“Valérie Pécresse veut un respect absolu du front républicain. La présidente de la région Ile-de-France (LR) demande à son parti d’exclure l’ancienne ministre Christine Boutin pour avoir appelé à voter en faveur de Marine Le Pen, dans un entretien au Figaro de ce vendredi. 

Les Républicains doivent exclure tous ceux qui comme Christine Boutin appellent à voter pour le FN. C’est le pacte fondateur du parti. C’est une ligne rouge que l’on ne peut pas franchir”, explique Mme Pécresse dans un entretien (…)  

Dans un entretien au Monde, Nathalie Kosciusko-Morizet indique également ce vendredi que son son parti doit “mettre un terme à [son] alliance avec la formation de Christine Boutin” (…)

L’UDI est également de la partie (de chasse?) :

“Le président de l’UDI Jean-Christophe Lagarde a souhaité jeudi l’exclusion des Républicains (LR) de Christine Boutin, qui prône un vote en faveur de Marine Le Pen, mais aussi de Sens Commun, qui refuse de choisir entre la candidate du FN et Emmanuel Macron. (…) 

“Deuxième exemple : Mme Boutin qui est la présidente d’honneur du Parti Chrétien Démocrate et qui appelle à voter pour Marine Le Pen, ça veut dire qu’elle est exclue des Républicains ? En tout cas je le souhaite. Et M. Poisson qui est le président de ce parti doit se positionner clairement

Lire la suite de l'article

La menace de Valérie Pécresse

Malheur à toutes les associations qui s'opposent aux sacro-saintes lois sur l'avortement, ainsi qu'à La Manif Pour Tous qui s'oppose à la loi Taubira (sans oublier Sens Commun) :

Lire la suite de l'article

Brexit : on ne sait pas ce que Valérie Pécresse a bien pu voir

Interrogée ce matin au micro de RMC, la présidente LR de la région Ile de France a déclaré :

Capture d’écran 2017-02-20 à 09.41.44

Nous ignorions que la Grande-Bretagne était dans l'euro…

Cela étant dit, sur l'apocalyptique Brexit, il faut rappeler que

  • Facebook va construire un nouveau siège à Londres : « Le Royaume-Uni est l'un des meilleurs endroits pour une entreprise technologique et est une partie importante de l'histoire de Facebook. Nous sommes venus à Londres en 2007 avec une poignée de collaborateurs et d'ici la fin de l'année prochaine nous ouvrirons un nouveau siège et prévoyons d'employer 1.500 personnes au total. »
  • Google a annoncé la construction d’un vaste bâtiment où travailleront quelque 3.000 salariés, un investissement d’un milliard de livres.
  • En septembre, Apple avait annoncé la création de son nouveau QG londonien, avec 1.400 employés.
  • Ces annonces des trois géants du numérique consacrent Londres comme capitale technologique, alors que le European Digital Forum constate dans une enquête qu'il s'agit de la meilleure ville d'Europe pour les start-up du numérique, soulignant que « malgré les craintes liées au Brexit, la ville attire encore de grands talents en provenance du monde entier ».

Lire la suite de l'article

Valérie Pécresse cesse de financer des études sur ce qui n’existe pas

Lu dans Libération :

"Cela devrait être officialisé ce jeudi : les études sur le genre, les inégalités et les discriminations ne seront plus financées par la région Ile-de-France. Telle est la volonté de la présidente LR, Valérie Pécresse. Traditionnellement, la Région soutient des Domaines d’intérêt majeur (DIM) en matière de recherche. Des sciences dures principalement mais aussi le genre depuis 2006, à l’initiative d’un élu vert, Marc Lipinski, convaincu de l’innovation de ce champ. En dix ans, près de 90 bourses de doctorat et de post-docs sont financées par la Région pour un montant global d’environ dix millions d’euros. Un soutien remarquable aux jeunes chercheurs. En juillet, changement de focale : dans l’appel à projets des nouveaux DIM, le genre passe à la trappe. Ce n’est pas une surprise. Candidate en campagne pour la région en décembre 2015, Valérie Pécresse drague alors la Manif pour tous : «Je suis pour l’égalité homme-femme, c’est à la racine de mes convictions. L’égalité oui, mais pas l’indifférenciation des sexes [qui est] un projet politique, une idéologie. On ne subventionnera pas la théorie du genre.» C’est sera donc fait ce jeudi. Les nouveaux DIM de l’ère Pécresse comptent désormais des études sur l’islam et les islamismes en Ile-de-France. Les mots-clés femmes et droits ont aussi disparu. «Sous Giscard ou Chirac, il a toujours existé un féminisme institutionnel de droite, remarque l’historienne Florence Rochefort. Il est aujourd’hui affaibli voire menacé par ce type de décision.»"

Lire la suite de l'article