Archives par étiquette : Union

Lire Humanae Vitae : 5e jour, Deux aspects indissociables : union et procréation

HumanaeVitae_texte_commenteDeux aspects indissociables : union et procréation

« Cette doctrine, plusieurs fois exposée par le Magistère, est fondée sur le lien indissoluble, que Dieu a voulu et que l’homme ne peut rompre de son initiative, entre les deux significations de l’acte conjugal : union et procréation. En effet, par sa structure intime, l’acte conjugal, en même temps qu’il unit profondément les époux, les rend aptes à la génération de nouvelles vies, selon des lois inscrites dans l’être même de l’homme et de la femme. C’est en sauvegardant ces deux aspects essentiels, union et procréation que l’acte conjugal conserve intégralement le sens de mutuel et véritable amour et son ordination à la très haute vocation de l’homme à la paternité. Nous pensons que les hommes de notre temps sont particulièrement en mesure de comprendre le caractère profondément raisonnable et humain de ce principe fondamental. »Humanae Vitae, §12.

* * *

Ce numéro 12 peut à bon droit être considéré comme le centre de l’encyclique. Il exprime un principe anthropologique essentiel qui n’avait pas été dit ainsi par les papes précédents. Dieu a voulu qu’il y ait dans l’acte conjugal deux significations liées entre elles de façon indissoluble : l’union et la procréation. Avant d’être une norme (cf. n° 14), il s’agit ici d’une « vérité à recevoir », aussi simple que profonde.

Karol Wojtyła avait déjà réfléchi philosophiquement sur la vérité interne de l’acte conjugal dans son livre Amour et responsabilité. Une fois devenu pape, il a proposé ses catéchèses sur la

Lire la suite de l'article

Le Mans : union des droites contre une école coranique

Des membres et élus de différents partis, Philippe Bougler (LR), Brigitte Dupin (SIEL), Louis Noguès (Parti de la France), Eric de Vilmarest (Maire de Saint-Aignan), Pascal Gannat (RN), Pascal Nicot (RN), Marie Genevrey (RN) et Emmanuel Dubois (RN), ont signé une lettre ouverte au Préfet :

DhWsLfsXkAIE5Kl DhWsLftWsAAGzk5

Lire la suite de l'article

Union à droite : chacun doit prendre ses responsabilités et rejeter toutes querelles d’égos

Tribune de Nicolas Pécari, étudiant favorable à une « union des droites », dans L'Incorrect :

Unknown-25"Au regard de la situation préoccupante de la France et alors que la plupart de nos compatriotes de droite sont écartelés entre les Républicains et le Front National inaudibles depuis les échecs répétés des années passées, il parait maintenant nécessaire de redonner au Français qui aiment leur pays la possibilité de se voir à nouveau représentés dans leurs valeurs et dans leurs convictions. C’est devant les échecs des partis existants et devant l’urgence de la situation qu’il est aujourd’hui fondamental de lancer cet appel au rassemblement de notre courant de pensée.

Aujourd’hui la plupart de nos compatriotes, sont désabusés et rejettent ce système, cette classe politicarde déracinée et corrompue. Notre pays est ouvert aux quatre vents et beaucoup viennent profiter de notre modèle social, souvent abusivement. Cette vague migratoire ne conduit pas hélas qu’à notre appauvrissement économique, elle détruit notre identité, notre cohésion nationale, ce qui a fait la France.

La crise est aussi sociale : combien de million de français vivent dans la précarité ou sont au chômage ? Combien de familles ou même de territoires entiers déclassés ? Cela n’a que trop duré ! La crise n’est pas que migratoire et sociale, elle est aussi institutionnelle : nos compatriotes ne croient plus au jeu démocratique, ils ne font plus confiance à leurs représentants, ils n’espèrent plus en l’avenir de leur pays. L’appel d’Angers n’est rien d’autre qu’un appel au rassemblement des sensibilités de droite qui aura pour vocation de

Lire la suite de l'article

Union à droite : Marine Le Pen refuse d’y croire

Interrogée sur la publication par Valeurs actuelles d’une tribune cosignée par des élus de plusieurs partis de droite, Marine Le Pen a déclaré :

« Je ne veux pas me laisser enfermer par l'union des droites » qui « ne veut strictement rien dire ».

« Une grande partie de ce que fait Emmanuel Macron, la droite en avait rêvé », « disparition de l’ISF », « réforme de la SNCF ». « Ils sont très mal à l'aise, même sur l'immigration ils cherchent à tenir le même discours que celui du Front national, mais la réalité c'est que les actes des élus de Laurent Wauquiez, notamment des députés européens au Parlement, sont à l'exact inverse ».

« C'est un parti (Les Républicains, ndlr) qui en réalité tient des propos électoralistes, mais à chaque fois qu'il doit agir, il agit contre l'intérêt des Français, et contre (ses) propres promesses ». 

Que les dirigeants LR tiennent des propos électoralistes, c'est bien connu. Mais l'union à droite ne se limite à des accords d'appareil. Ce n'est pas le sens de la tribune publiée dans Valeurs Actuelles, que Marine Le Pen n'a visiblement pas lue.

"[…] continuer à décloisonner en élargissant encore, sans exclusive d’origine, les participants ; poursuivre les rencontres pour apprendre à se connaître et favoriser les rapprochements locaux et nationaux ; approfondir la réflexion pour favoriser l’émergence d’un programme crédible.

Il est temps, il est plus que temps que les hommes et femmes de droite de bonne volonté fassent

Lire la suite de l'article

Jérôme Rivière : Il n’y aura pas de retour de la droite au pouvoir sans union

Jérôme Rivière, ancien député UMP et aujourd'hui membre du Bureau national du FN, est interrogé dans l'Incorrect sur l'union des droites. Extraits :

Capture d’écran 2018-04-12 à 18.14.20 Capture d’écran 2018-04-12 à 18.15.39

Commentaires (1)

Pas de droite,sans respect des lois divines naturelle et surnaturelle. César doit rendre, au seul vrai Dieu, les hommages qui Lui sont dus et la législation se mettre en cohérence avec les commandements. Si le Christ-Roi ne règne pas ce sera Allah-Roi pour le châtiment de la France apostate.

Rédigé par : LB | 13 avr 2018 08:33:04
____________________________________

Lire la suite de l'article

Union des droites par la base… en vue des municipales ?

Le Figaro revient sur l'alliance d'élus locaux en Gironde :

"C'est justement parce qu'il a perdu le fil de son ancienne formation politique, Les Républicains, que le maire de Cavignac, désormais divers droite, a décidé de lancer avec la conseillère régionale et membre de la direction du FN, Edwige Diaz, leur propre association Pour la France – La France unie. Deux semaines après son lancement à Marcenais, en Gironde, le bureau du jeune «mouvement» qui revendique une centaine d'adhérents, s'est réuni ce lundi à Bordeaux pour faire le point. 

À l'étage d'une brasserie en centre-ville, neuf des membres fondateurs discutent du retentissement inattendu réservé au lancement de leur initiative. Une résonance due en grande partie au mélange de couleurs politiques qu'ils ont esquissé. Dans leurs rangs, figurent élus du Front national, de Debout la France et militants LR. Sans oublier quelques non encartés issus du monde associatif. Tous, sont issus de la 11e circonscription de Gironde, qui s'étend de Saint-Ciers-sur-Gironde à Coutras et où Marine Le Pen a enregistré 47,54 % des voix au second tour de la présidentielle.

Une alliance locale aux airs de laboratoire, quant au niveau national les partis de droites se déchirent sur l'opportunité d'un «rassemblement» pour les prochaines élections. Si le Front national y est favorable, Debout la France n'en veut un qu'à ses conditions, tandis que le parti de Laurent Wauquiez menace d'exclusion tout cadre qui s'y laisserait tenter. Des rivalités d'appareils qui, au niveau local, ont du mal à passer. «J'en

Lire la suite de l'article

Thierry Mariani : union des droites, plateforme commune de la droite ?

Intervention vidéo de Thierry Mariani dans le cadre de la table ronde réunie, à Angers, le 27 mars, à l'initiative du "Cercle Anjou Conférences". Faut-il faire l'union des droites ? Si oui, avec qui et quand ? Quelles mesures pour une plateforme commune de la droite ?

Lire la suite de l'article

Une union électorale à définir pour les partis de droite, afin d’empêcher en 2022 la réélection d’Emmanuel Macron

Pascal Gannat, Vice-président du groupe FN-RBM Conseil régional des Pays de la Loire, explique pourquoi il participe au débat sur l'union de la droite ce soir à Angers :

N12NCBwC_400x400"Je participerais à la table ronde de ce jour mardi 27 mars à Angers avec Jean-Frédéric Poisson, Robert et Emmanuelle Ménard, Marie-France Lorho, Karim Ouchik, Guillaume de Thieulloy et le professeur Guillaume Bernard. Avec le soutien à distance de Thierry Mariani. Le thème est : ‘’Une union des droites est-elle possible ? Vers une plate-forme commune’’

J’y défendrai la nécessité d’une union électorale qui reste à définir pour les partis de droite, afin d’empêcher en 2022 la réélection d’Emmanuel Macron. La France est confrontée à d’immenses difficultés et ni les Insoumis, ni LREM n’apportent les réponses et les propositions qui les résoudront. L’expérience électorale de 2017, traumatique à bien des égards pour beaucoup de Français de droite impose que nous ne revoyons plus jamais la défaite par désunion. Il est indispensable qu’un tel rassemblement ait lieu. C’est pourquoi nous devons nous mettre d’accord sur une plateforme minimale mais fédératrice d’idées neuves qui soit l’aboutissement d’une réflexion de fond à partir des courants historiques de la droite française, portant sur l’Europe, l’immigration, la famille et la natalité, la place de L‘islam, l’école, le respect de la personne humaine et de son environnement, la protection sociale, le rôle de la France dans le monde et sa souveraineté.

Tout est à bâtir en ce sens, rien n’est en effet acquis. Il est en effet

Lire la suite de l'article

L’« union des droites » a déjà existé dans la vie politique française

De Gabriel Robin dans L'Incorrect :

Couverturesidebar"On l’oublie souvent, mais l’« union des droites » a existé dans la vie politique française, au moins durant les deux premières décennies de la Troisième République. C’est à l’aune de cette donne historique que l’on doit envisager quelle forme pourrait revêtir aujourd’hui l’union des droites.

Les alliances entre factions politiques à la fin du Second Empire, comme au début de la Troisième République, sont difficiles à appréhender. Les différents groupes composant la droite née des suites de la proclamation de la Troisième République, donc du traumatisme de la guerre franco-prussienne de 1870, s’ils avaient de grandes divergences, partageaient une même défiance à l’égard du retour à la forme républicaine des institutions de la nation française, sorte de miroir inversé du gouvernement d’Emile Ollivier qui avait précédé la chute du Second Empire.

Légitimistes, orléanistes et bonapartistes autoritaires nourrissaient tous le secret espoir d’abattre la gauche, alors unanimement républicaine, s’inspirant peut-être de la relation qui unit Jean-de-Dieu Soult, héros de la bataille d’Austerlitz, à Louis-Philippe durant la monarchie de Juillet. Un ressentiment qui culmina sous une forme paradoxale, baroque, sinon grotesque : le boulangisme. Suicidé sur la tombe de sa maîtresse, le Général Boulanger sut auparavant réunir autour de sa personne des républicains de gauche, mais aussi des nostalgiques de la monarchie et de fervents bonapartistes, qui financèrent cette drôle et pathétique épopée du XIXème siècle français finissant.  Ainsi s’achevait « l’union des droites » en France. La tentation d’en finir avec la République

Lire la suite de l'article

Union des droites : le PCD revendique sa liberté face à LR

Suite aux propos menaçants de Gilles Platret, porte-parole des Républicains, hier sur France Info à l’encontre de Jean-Frédéric Poisson et du Parti Chrétien Démocrate (PCD), qui prône l'union des droites, voici la réaction de Jean-Frédéric Poisson

Commentaires (1)

Mr Poisson, Vous pourriez bien être notre avenir en vous associant au bonnes volontés de droite – M. Menard, M. Le Gallou, M.Gollnish, M.Dupont-Aignan, Mme Marion marechal Le Pen – Mme Ménard – M. de Villiers et les nombreux cadres de qualité déçu par le FN et d'autres …
Mais pour cela il vous faudra d'abord faire un vrai bras d'honneur aux LR!

Rédigé par : HG | 14 mar 2018 17:45:05
____________________________________

Lire la suite de l'article

Le Président de l’American Conservative Union: «Nous pensons donc que nous avons invité la bonne Le Pen»

Matt Schlapp (Président de l’American Conservative Union) exprime sa satisfaction que Marion MAréchal-Le Pen ait accepté son invitation au congrès des conservateurs américains :

DWiFT9jXcAAdck5«Depuis 3 ans, des dizaines de personnes sont venues me voir en me disant que je devrais inviter Marion Le Pen mais j’étais un peu perdu, vous savez, pour nous les Le Pen ils ont mauvaise réputation. Mais on lui a parlé et nous nous sommes rendus compte que nous sommes sur la même longueur d’ondes qu’elle. Nous croyons nous aussi au droit à vivre des enfants à naître, nous croyons à la signification sacrée du mariage, nous croyons que la famille est le socle de la société. Nous pensons donc que nous avons invité la bonne Le Pen. Nous sommes ravis qu’elle ait accepté.»

Les médias font leur numéro de cirque habituel : les médias américains disent que CPAC se compromet avec une extrémiste et les médias français disent que Marion Maréchal-Le Pen se compromet dans une CPAC trop extrême… Mais ces médias ont la frousse de confronter leurs idées : il n'y a pas de Républicain américain dans les médias français ni de sympathisant du FN dans les médias américains pour apporter la moindre contradiction; Donc ils peuvent raconter ce qu'ils veulent.

Pour suivre le fil twitter de CPAC, ou Marion Maréchal Le Pen en direct (à 17h30) :

Lire la suite de l'article