Archives par étiquette : Trump

Donald Trump continue à détricoter l’ObamaCare

D'Yves Daoudal :

Unknown-3"Puisque les députés et sénateurs n’ont toujours pas réussi à se mettre d’accord sur la façon d’abolir l’Obamacare, Donald Trump continue de défaire peu à peu le système quand la voie réglementaire le permet. Ainsi il a signé hier un décret par lequel il demande aux organismes fédéraux de « favoriser la concurrence, élargir les possibilités de choix et améliorer l'accès à des options – en matière de soins de santé – moins onéreuses et de meilleure qualité ». Bref de favoriser la constitution d’associations de personnes et de petites entreprises qui puissent fournir une couverture santé libre et moins onéreuse en contournant les règles de l’Obamacare. Ce qui concerne aussi les compagnies d’assurance voudront sortir du carcan.

« Aujourd’hui, ce n’est qu’un début », a dit Trump – qui était tellement content de lui qu’il allait quitter le bureau ovale sans signer le texte…

Quelques heures plus tard, dans un communiqué, la Maison blanche faisait savoir que Donald Trump allait supprimer les subventions allouées aux assureurs pour couvrir une partie des frais médicaux des personnes à faible revenu.

Sans ces subventions, les primes d’assurance devraient augmenter de 20%, et avec la concurrence des assurances qui devraient naître après le décret, le marché des assurances mis en place dans le cadre de l’Obamacare risque de s’écrouler, disent les spécialistes. Ce qui est évidemment le but recherché.

Et la date de ces deux décisions n’est pas due au hasard. La période de recrutement annuel des compagnies d’assurance sur le marché en

Lire la suite de l'article

Donald Trump : arrêtons les attaques contre les valeurs chrétiennes

Le président américain Donald Trump a vanté vendredi son gouvernement pour avoir mis fin aux attaques contre les valeurs judéo-chrétiennes. Lors d'une conférence avec des conservateurs, il a déclaré :

"Arrêtons les attaques contre les valeurs judéo-chrétiennes".

Puis il a fustigé ceux qui ne disent pas "Joyeux Noël".

"Ils n'utilisent pas le mot Noël parce que ce n'est pas politiquement correct".

"Vous allez dans un grand magasin. Quand avez-vous vu" Joyeux Noël "pour la dernière fois ? Vous ne le voyez plus."

"L'Amérique est un pays de croyants, et ensemble nous sommes fortifiés par le pouvoir de la prière…"

Lire la suite de l'article

Les évêques américains félicitent le gouvernement Trump

Lu dans Christianophobie hebdo :

Unknown-5"La décision prise ce jour [6 octobre] d’étendre le champ d’application de la dérogation au dé­cret du ministère de la Santé [HHS Mandate, janvier 2012], est « un retour au bon sens, à une pratique fédérale de longue date et à la co­existence pacifique entre l’Église et l’État », selon la Conférence des évêques catholiques des États­Unis [USCCB].

Le cardinal Daniel N. DiNardo, archevêque de Galveston­-Hou­ston et président de l’USCCB, et l’archevêque William M. Lori de Baltimore, président de la commis­sion ad hoc pour la liberté religieuse de l’USCCB, saluent l’annonce faite par le gouvernement Trump d’accorder une large dérogation religieuse et morale aux disposi­tions du décret qui exigent le rem­boursement de la stérilisation, de la contraception et des médicaments ou dispositifs susceptibles de pro­voquer des avortements, dans la couverture de l’assurance maladie. Le Cardinal DiNardo et l’archevêque Lori ont présenté, en réponse, la déclaration conjointe suivante :

«La décision du gouvernement d’accorder une large déroga­tion religieuse et morale au HHS Mandate, constitue la reconnais­sance que l’éventail complet des organisations confessionnelles et poursuivant une mission, et aussi les personnes qui les dirigent, ont des croyances religieuses et morales profondes que la loi doit respecter. Une telle dérogation n’est pas une nouveauté, mais elle est plutôt un retour au bon sens, à une pratique fédérale de longue date et à la coexistence pacifique entre l’Église et l’État. Elle corrige une défail­lance anormale de la réglementation fédérale qui n’aurait jamais dû se produire et qui ne

Lire la suite de l'article

Les démocrates remettent en cause les mesures adoptées par Donald Trump en faveur de la vie

Lu sur C-Fam :

"La semaine dernière, une commission sénatoriale américaine a adopté un amendement qui consiste à annuler toutes les mesures relatives à l’aide aux pays étrangers que le président Trump a prises pour protéger le droit à la vie. Les partisans de l’avortement affirment qu’il s’agit d’une sévère critique bipartite du président, mais il semble bien que l’objectif principal de cette démarche soit de donner du grain à moudre à la base du parti démocrate, car cette mesure n’a aucune chance d’être maintenue.

Le projet de loi sur les activités du département d’État et les autres activités à l’étranger en 2018, tel qu’il a été adopté par la commission des finances du Sénat, contient un amendement hostile du sénateur Jeanne Shaheen (élue démocrate pour le New Hampshire) qui annule l’interdiction de financer l’avortement à l’étranger, augmente les fonds alloués à la plannification familiale et rétablit le financement en faveur du Fonds des Nations Unies pour la population (FNUAP), dont le bilan est controversé. L’amendement déposé par Mme Shaheen a été adopté de justesse (par 16 voix contre 15) grâce au soutien de deux sénateurs républicains, Susan Collins (Maine) et Lisa Murkowski (Alaska). Joe Manchin, sénateur démocrate de Virginie-Occidentale qui défend le droit à la vie, a voté contre. Le projet de loi en question porte sur le financement de la diplomatie à l’étranger,  de l’assistance humanitaire et de l’aide médicale internationale.

Au mois de janvier, le président Trump a rétabli la politique de Mexico

Lire la suite de l'article

Donald Trump nomme une catholique pro-vie juge à la 7e cour d’appel fédérale (Chicago)

Unknown-9Amy Coney Barrett, professeur à la faculté de droit de l’université Notre-Dame (Indiana), mère de 7 enfants, a été nommée par Donald Trump juge à la 7e cour d’appel fédérale (Chicago).

« Alliance pour la Justice » a publié un tract contre cette nomination, vitupérant que « Barret mettra ses vues personnelles au-dessus de la loi », qu’elle est une grave menace pour les « droits reproductifs » puisqu’elle croit que « la vie commence à la conception » et qu’elle a critiqué l’obligation pour les employeurs d’inclure la contraception dans la couverture maladie des salariés.

Lors de l’audition de Amy Barret au Sénat, un sénateur, Dianne Feinstein, l’a carrément attaquée sur sa foi catholique.

« Quand on lit vos discours, on tire la conclusion que le dogme vit haut et fort en vous. Et c’est un sujet de préoccupation lorsqu’on en arrive aux questions importantes pour lesquelles se sont battues de très nombreuses personnes depuis des années ». 

Lire la suite de l'article

Même Trump n’a pas eu ça : une tribune dans le New York Times assassine Macron

Capture d’écran 2017-09-09 à 14.22.15Dans une tribune publiée dans le prestigieux quotidien américain, un professeur d'université attribue la chute de popularité du président français au "macronisme": cette manie du chef de l'Etat de concentrer sa politique autour de sa personne. Chris Bickerton, qui enseigne la politique européenne à l'université de Cambridge, assassine le président français et sa politique.

"Emmanuel Macron will be yet another failed french president", titre le quotidien américain, estimant qu'après tout, Emmanuel Macron sera lui aussi un "président français qui a échoué".

Reprochant au président français son "ego démesuré", sa conclusion est tout aussi sévère que son analyse:

"Emmanuel Macron est toujours l'enfant chéri de l'élite libérale mondiale, mais son impopularité grandissante nous donne une meilleure image de ce qu'il a à offrir."

Lire la suite de l'article

Trump supprime le DACA, véritable incitation à l’immigration clandestine

De Franck Deletraz dans Présent :

Unknown-6"En adoptant en janvier dernier, sous les huées nationales et internationales, son fameux décret refusant l’accès aux Etats-Unis des ressortissants de sept pays musulmans, Trump avait déjà prouvé sa très grande détermination et son courage en matière de lutte contre l’immigration. Mais le président américain n’entend pas en rester là. Faisant fi des jérémiades du lobby de l’invasion, il a en effet décidé de mettre fin mardi au programme Daca mis en place par Obama et qui a permis à plus de 886 000 clandestins de rester aux Etats-Unis.

Rappelons que le Daca, pour Deferred Action for Childhood Arrivals, établi par décret en 2012, prévoyait l’attribution d’un permis de séjour d’une validité renouvelable de deux ans aux clandestins arrivés avant l’âge de 16 ans aux Etats-Unis, y ayant été présents continuellement depuis 2007 et étant titulaires d’un casier judiciaire vierge de toute condamnation grave.

En d’autres termes, la mesure prise par Obama allait non seulement contre la loi, puisqu’elle donnait satisfaction à des gens entrés illégalement sur le sol américain, mais constituait en outre une véritable incitation à l’immigration clandestine. Une injustice dénoncée par de nombreux citoyens et Etats américains, à laquelle Trump s’était engagé à mettre fin durant la campagne électorale.

Aussi, dénonçant une décision prise de manière « unilatérale » par Obama, qui a notamment « privé d’emploi des centaines de milliers d’Américains », le ministre de la Justice Jeff Sessions a-t-il annoncé mardi sa suppression et donné six mois au Congrès pour trouver une alternative

Lire la suite de l'article

«Le Monde reproche à Donald Trump d’avoir révélé la violence de l’extrême gauche»

Le 18 août sur TV Libertés, Jean-Yves Le Gallou expliquait que la réaction offusquée du Monde suite aux accusations de «violence des deux côtés» par le président Trump lors des affrontements entre antifas et néo-nazis à Charlottesville montrait à quel point l’extrême gauche et les médias étaient de connivence.

«Un coup de chapeau à Donald Trump, le président américain, parce qu’il a refusé de céder au dictat médiatique. Il a voulu rappeler la vérité, à savoir que la vérité était complexe, et qu’il n’y avait pas d’un côté des gentils militants anti-racistes, des gentils militants d’extrême gauche, et de l’autre côté des très méchants racistes. Il a rappelé que la réalité était infiniment plus complexe. Il a refusé de céder à la tyrannie médiatique, et ça, ça mérite un coup de chapeau

Lire la suite de l'article

Trump va revenir sur le «Mandat de Contraception» qui oblige les patrons à financer la contraception

Lire la suite de l'article