Archives par étiquette : trésor

Le trésor du catéchisme

Petit-tresor-des-catechismes-diocesainsLe Petit Trésor des catéchismes diocésains est un concentré de trois siècles d’enseignement des évêques en leur diocèse depuis la création du Catéchisme diocésain jusqu’à sa suppression en 1937-1947. Le Catéchisme diocésain est un genre littéraire né à la suite du Concile de Trente, répondant à la mission d'enseignement de l'évêque. Ce qui est enseigné à tous les chrétiens, à toute époque et en tout lieu, telle est la définition du Magistère ordinaire qui, de par sa permanence, est signe d’absence d’erreur, le Saint-Esprit aidant. Loin d’opposer les catéchismes diocésains entre eux, l’unité de la catéchèse de la foi et de la morale permet cet assemblage pour former les véritables richesses de l’enseignement catholique.

Né en 1957, l'auteur, l'abbé Jean-Pierre Putois, est prêtre de la Fraternité des Cœurs de Jésus et Marie. Il a déjà publié un Éloge de la direction spirituelle sous forme d’anthologie (2e éd., Lethielleux, 2017) ; une anthologie de trois siècles de catéchismes diocésains : Le Trésor des catéchismes diocésains, T. 1, Dieu et les mystères de la foi (Via Romana, 2009), et une étude sur la crise des catéchismes au siècle dernier : Les Cahiers du Catéchisme, étude revue et augmentée, 2015. Ses travaux sur l’Ancien et le Nouveau Testament lui ont permis d’éditer une synopse des quatre Évangiles : L’Évangile aux mille couleurs (2005), ainsi que les Images des Évangiles dans la Liturgie romaine de Jérôme Nadal (2007).

Trouvera-t-on ici une de ces fameuses “méthodes pédagogiques” qui tirent leur origine de

Lire la suite de l'article

Il y a un trésor caché dans les prières que nous enseignent nos anciens

Extrait du message du Pape pour les JMJ 2017 (la prochaine rencontre mondiale aura lieu au Panama en 2019) :

"[…] On dit de Marie qu’elle gardait toutes les choses en les méditant dans son cœur (cf. Lc 2, 19.51). Cette humble jeune fille de Nazareth nous enseigne par son exemple à conserver la mémoire des événements de la vie, mais aussi à les assembler, en reconstruisant l’unité des fragments, qui ensemble peuvent composer une mosaïque. Comment pouvons-nous nous exercer concrètement en ce sens ? Je vous fais quelques suggestions.

À la fin de chaque journée, nous pouvons nous arrêter pendant quelques minutes pour nous rappeler les beaux moments, les défis, ce qui a bien marché et ce qui est allé de travers. Ainsi, devant Dieu et nous-mêmes, nous pouvons manifester les sentiments de gratitude, de repentir et de confiance, si vous le voulez, en les écrivant dans un carnet, une espèce de journal spirituel. Cela signifie prier dans la vie, avec la vie et sur la vie, et sûrement cela vous aidera à percevoir mieux les merveilles que le Seigneur fait pour chacun d’entre vous. Comme disait saint Augustin, nous pouvons trouver Dieu dans les vastes champs de notre mémoire (cf. Les confessions, Livre X, 8, 12).

En lisant le Magnificat, nous voyons combien Marie connaissait la Parole de Dieu. Chaque verset de ce cantique a son parallèle dans l’Ancien Testament. La jeune mère de Jésus connaissait bien les prières de son peuple. Sûrement, ses parents, ses grands-parents les lui

Lire la suite de l'article

Alet-les-Bains (11) : l’église vandalisée, son trésor pillé. “Le diable est passé par là”.

AlbCela n'offusque personne, malgré le très bel article de la Dépêche du Midi :

"Les cloches n'ont pas sonné comme cela était prévu par le protocole de protection. Mais les cambrioleurs, doublés d'apostats et de sacrilèges qui ont vandalisé et pillé l'église Saint-André à Alet-les bains, dans la nuit de lundi à mardi, avaient abaissé le commutateur de l'alarme sonore qui se trouve dans l'escalier grimpant au clocher. On y accède par une porte latérale dans le passage entre le clocher et le cimetière. Et qui ne communique pas avec le bâtiment de l'église-musée de la commune, accueillant de belles pièces de l'art religieux, reflet d'un riche passé déposé par le rayonnement de l'église Sainte-Marie dont il reste de belles ruines et trois siècles d'évêché (…)

Lorsque Jean-Michel Boulbès, responsable du service du personnel municipal, débarque dans l'église, hier matin, il sait que «le diable est passé par là» et ne peut que constater l'ampleur des dégâts. La grille de la sacristie mitoyenne avec le chœur ainsi qu'une fenêtre intérieure en verre épais de la salle au trésor, située de l'autre côté en vis-à-vis, ont été descellées. Cet espace, fermé par une épaisse porte et protégé par un système d'alarme propre, contient le saint des saints si l'on nous autorise l'expression : une vierge en bois polychrome du XIIe siècle, Notre-Dame d'Alet, une vierge en ivoire du XIVe qui n'ont pas été du goût des cambrioleurs, apparemment déficients culturels. On y trouve aussi des ostensoirs et des

Lire la suite de l'article

Il est difficile pour la Grande Bretagne d’invoquer le fait qu’un bien volé à La France puisse être qualifié de « trésor national »

 

Fabien Bouglé, consultant en gestion de patrimoines artistiques et élu municipal de Versailles, explique dans Economie Matin :

Unknown-57"L’anneau de Jeanne d’Arc qui a été acheté le 25 février 2016 par le Puy du Fou en Grande Bretagne lors d’une vente aux enchères organisée par la maison de vente Timelines Auctions puis rapatrié par en France est sur le point de causer un incident diplomatique majeur entre la France et la Grande Bretagne.

En effet, alors que l’authenticité de l’anneau est encore discutée par une minorité en France, le National Council of Arts, autorité chargée des affaires culturelles en Grande Bretagne, est en train de confirmer son authenticité en estimant, après des recherches historiques que l’anneau constitue un « objet de forte valeur symbolique nationale » Anglais. Aussi l’autorité administrative vient de demander officiellement aux détenteurs le retour en Grande Bretagne du bijou de Jeanne d’Arc en prétextant que le bien a été exporté illégalement, entérinant de facto l’authenticité et le pedigree du bien.

En effet, selon le droit anglais – en application du Règlement Européen n° 3911/92 du 9 décembre 1992 et de la convention internationale de l’UNESCO de 1970 sur la circulation des biens culturels ratifiée par la France et acceptée par la Grande Bretagne – les biens historiques d’une valeur supérieure à 41.600 livres doivent faire l’objet d’une demande d’Export Licence (certificat de libre circulation) lorsque le bien doit quitter le territoire Anglais y compris pour un pays membre de l’Union Européenne.

Ces dispositions sont destinées à contrôler

Lire la suite de l'article

LMPT : chasse au trésor à Paris

LmptExcellente contribution d'un lecteur : 

"Hommage de la mairie de Paris aux familles… et accessoirement à LMPT!!!

On se souvient de l'épisode de la fameuse pelouse du Champ de Mars que la mairie de Paris avait tenté de faire refaire par LMPT pour plusieurs dizaines de milliers d'euros. La mairie organise en ce moment un hommage aux familles parisiennes en exposant sur ses grilles, rue de Rivoli, de grands portraits de familles de la photographe Katya Legendre( http://www.artsixmic.fr/katya-legendre-presente-paris-de-familles/ )qui redonne un look psychédélique à de vraies familles, prises dans le cadre de leur passion (Alice au pays des Merveilles, basket, boxe, musique…). On peut tout d'abord noter qu'à priori toutes ces familles sont des familles père/mère/enfants à l'acception d'une seule -semble-t-il- qui montre une mère et sa fille en présence de leurs lévriers.
 
On pourra s'amuser en cherchant le clin d'œil à La Manif pour Tous (volontaire?) sur une des photos où deux des personnages portent chacun un célèbre bracelet rose "NON A LA LOI TAUBIRA".
 
Combien de temps restera-t-elle maintenant qu'elle est démasquée? Fin de l'expo le 7 février.
 
Voilà un indice pour les enfants amateurs de cette chasse au trésor (sens inversé pour permettre une bonne lecture sans se tordre le cou)…photo complète dans quelques jours".

Lire la suite de l'article