Archives par étiquette : toutes

« PMA pour toutes » : l’intérêt supérieur de l’enfant à nouveau menacé

Communiqué de Louis Aliot (député FN) :

“Mardi 12 septembre, Marlène Schiappa, Secrétaire d’Etat à l’égalité entre les femmes et les hommes, a confirmé sur RMC que son gouvernement souhaite ouvrir la PMA (procréation médicalement assistée) aux femmes célibataires et aux couples lesbiens dès 2018. Il s’agit d’une nouvelle étape, particulièrement inquiétante, dans la déconstruction de la famille et de la filiation. Suite logique du « mariage pour tous » (qui ouvre le droit à l’adoption plénière), ce projet est un véritable dévoiement de la PMA : celle-ci a été conçue pour aider les couples infertiles et non pour satisfaire les revendications de certains lobbies.

Le Front National s’oppose fermement à cette extension de la PMA car elle conduirait à concevoir des enfants délibérément privés de leur père. L’Etat, garant du bien commun, ne doit pas encourager de telles pratiques car elles contreviennent gravement à l’intérêt fondamental de l’enfant mais aussi à l’éthique médicale. En outre, cette extension de la PMA aux femmes seules et aux couples lesbiens servira à coup sûr de justification à la légalisation des mères porteuses.

Au nom d’une vision biaisée de l’égalité, Mme Schiappa souhaite donc accélérer la déconstruction de la filiation en France. Cette attaque en règle de nos repères anthropologiques fondamentaux participe du projet libéral-libertaire d’Emmanuel Macron où les exigences communautaristes et la loi du marché ne connaissent plus aucune limite. Le Front National récuse cette philosophie individualiste du « droit à l’enfant ». Aux côtés de Marine Le Pen, nous préconisons au

Lire la suite de l'article

Captif, le père Tom redisait chaque jour « dans (son) cœur, toutes les paroles de la célébration »

21740558_1480787288655906_5404954188099881732_nReçu en audience par le pape après sa libération, le père Tom s’est incliné à terre pour embrasser les pieds du pape François. Le père Tom a confié au pape qu’il avait, durant sa captivité de 18 mois :

« prié chaque jour pour lui, en offrant ses souffrances pour sa mission et pour le bien de l’Eglise ».

S’il ne pouvait célébrer l’Eucharistie durant sa captivité, le père Tom redisait chaque jour « dans (son) cœur, toutes les paroles de la célébration » :

« Tous les jours, j’ai senti Jésus à côté de moi, j’ai toujours su et senti dans mon cœur que je n’étais pas seul ».

Lire la suite de l'article

Notre religion est actuellement la plus rationnelle de toutes les religions

Pourquoi-suis-catholiqueLes éditions Via Romana ont publié un recueil de textes de Gilbert Keith Chesterton intitulé Pourquoi je suis catholique. Baptisé anglican, agnostique à l’adolescence, Gilbert Keith Chesterton (1874-1936) devint un fervent anglo-catholique à la fin du XIXe siècle. Assoiffé de cohérence intellectuelle et morale, l’auteur des Hérétiques et d’Orthodoxie poussa sa quête religieuse jusqu’à professer le catholicisme romain en 1922, étape déterminante dans sa carrière littéraire. Ce processus de conversion au catholicisme n’est d’ailleurs pas étonnant dans une Angleterre marquée par érosion spirituelle et modernisme, qui poussent de grands intellectuels à retrouver la foi des leurs pères. Le célèbre écrivain-journaliste prolifique se fit l’apologète de l’Église catholique à travers des ouvrages et d’innombrables essais polémiques paraissant tant dans les journaux britanniques que dans la petite presse catholique du Royaume-Uni. Le meilleur de ces articles de la fin des années 1920, toujours empreints de réflexions paradoxales, fut publié en 1929 sous le titre Pourquoi je suis catholique, traduit ici pour la première fois. Extrait : 

"Notre religion est actuellement la plus rationnelle de toutes les religions. Elle est même, dans un sens, la plus rationaliste de toutes les religions. Ceux qui en parlent comme d'une religion purement ou principalement sentimentale ne savent simplement pas de quoi ils parlent. Ce sont toutes les autres religions, toutes les religions modernes, qui sont purement émotionnelles. C'est aussi vrai du salut émotionnel chez les premiers protestants que de l'intuition émotionnelle chez les derniers modernistes. Nous sommes les seuls à accepter l'action de la raison

Lire la suite de l'article

« Le Président Macron a toutes les peines du monde à dire qui tue en France aujourd’hui ! »

Mercredi matin, Robert Ménard a organisé une cérémonie commémorative pour le père Hamel. À Béziers, une promenade au pied de la cathédrale porte son nom. Il explique à Boulevard Voltaire :

Lire la suite de l'article

Bruno Retailleau : le pacte fondateur de l’UMP, en 2002, rassemblement de toutes les sensibilités de la droite “et” du centre, sonne faux

Extrait d'un article de Valeurs Actuelles sur le bras droit de François Fillon durant la campagne :

Unknown-2"[…] Avant l’automne, Bruno Retailleau publiera un livre « doctrinal ». Son équipe souhaite qu’il y intègre un peu de récit pendant l’été, afin de ne pas réduire le lectorat. Mais la doxa a déjà été accouchée. Elle part d’un postulat : le pacte fondateur de l’UMP, en 2002, rassemblement de toutes les sensibilités de la droite “et” du centre, sonne faux. « On a construit une maison commune sur du sable », estime l’homme de l’Ouest. Pour l’électeur conservateur, pour le citoyen friand de racines, Bruno Retailleau possède une capacité spécifique à verbaliser ce qu’est sa droite désirée, cette droite pour les autres élus indicible. Au printemps, cette année : « une droite qui ne baisse pas le regard ». Après la victoire de Fillon à la primaire : « apporter aux bonapartistes de l’autorité, montrer aux orléanistes qu’on assume la liberté et aux légitimistes les valeurs ». En février : « l’alliance du libéralisme enraciné et du conservatisme territorial ». Non daté : « retrouver la ligne mélodique de la France patrimoniale et d’un conservatisme apaisé ».

Quand les ténors de la droite font d’arrière-salles de restaurants les lieux majeurs de l’élaboration de leur stratégie, Bruno Retailleau organise des colloques dans une ancienne abbaye reconvertie, sans piété mais avec goût, en hôtel de luxe. Cela avait lieu à Fontevraud, le vendredi 24 mars. En pleine campagne présidentielle, le

Lire la suite de l'article

L’adoption de la « PMA pour toutes » serait le couronnement de l’égoïsme d’adultes institutionnalisé au mépris du droit élémentaire des enfants

De Mylène Troszczynski, député FN au Parlement européen :

"Ce Mardi 27 Juin, le Comité Consultatif National d’Éthique (CCNE) a rendu un avis positif concernant l’ouverture de la Procréation Médicalement Assistée (PMA) aux couples de femmes et aux femmes célibataires. Emmanuel Macron s’était personnellement prononcé durant la campagne en faveur de la « PMA pour toutes », emboitant le pas de François Hollande qui attendait la publication de cet avis pour ouvrir le débat. Ce qui est désormais chose faite. Parmi les personnalités auditionnées figurent 4 représentants d’associations liées au combat LGBT et aucun membre d’association de défense de la famille.

Coïncidence ?

Cet avis favorable du CCNE est une nouvelle victoire pour les promoteurs du « droit à l’enfant ». L’adoption de la « PMA pour toutes » serait le couronnement de l’égoïsme d’adultes institutionnalisé au mépris du droit élémentaire des enfants « de connaître ses parents et d’être élevé par eux […] » consacré par la Convention internationale des droits de l’enfant ratifiée par la France en 1990.

La « PMA pour toutes » constitue la suite logique du « mariage pour tous » en ce qu’elle contribue à détruire méthodiquement le principe de filiation et la famille, cellule de base de notre société, encore une fois au nom d’un « droit à l’enfant » !

Elle est également le point de départ de la marchandisation du corps humain et la création d’un marché lucratif, profondément immoral des gamètes mâles et annonce l’autorisation prochaine de la « Gestation Pour Autrui », encore condamnée par le CCNE, mais pour combien de temps ?

Mylène TROSZCZYNSKI, député français au Parlement européen,

Lire la suite de l'article

Finalement, après toutes ces élections : A quoi sert la politique ?

Arton601-06b6eLettre de Jean-Pierre Maugendre aux lecteurs du Salon Beige :

Chers amis

Notre Université d’été de 2016 au Puy du Fou sur le thème : A quoi sert la culture ? a été un grand succès populaire rassemblant prés de 500 participants.

En 2017 nous avons choisi un sujet important mais moins attrayant : A quoi sert la politique ? Nous n’atteignons pas à ce jour les 200 inscrits. Cela est bien décevant. Si tout effort de réflexion doit être soutenu par une journée de détente au Grand Parc et à la cinéscénie du Puy du Fou l’avenir risque d’être bien douloureux. Pour ceux qui ont toujours l’intention de venir l’année prochaine mais il y a le mariage du cousin Pons ou de la cousine Bette, sans compter une journée de congés à poser, il sera bientôt trop tard. Notre Université d’été n’est qu’un outil au service de notre œuvre de réforme intellectuelle et morale. Sa pérennité dépend cependant de l’accueil qui lui est fait et du service qu’il rend.

Michel De Jaeghere a, cette année encore, conçu un programme exceptionnel avec la participation de Philippe de Villiers (Puy du Fou), Jean-Yves Le Gallou (Polemia), François-Xavier Bellamy (philosophe), Laurent Dandrieu (Valeurs Actuelles), Jean-Marie Le Méné (Fondation Lejeune), Anne Coffinier (Fondation pour l’école), Jean-François Chemain (écrivain), Guillaume Bernard (universitaire), etc. Nous sommes en contact avec plusieurs députés qui devraient venir nous parler de leur plus ou moins longue et riche expérience parlementaire : Jean-Frédéric Poisson, Emmanuelle Ménard, Jacques Bompard, etc.

Le début de nos vacances

Lire la suite de l'article

Aujourd’hui, toutes les étapes pour la sélection humaine sont désormais réalisées ou en voie de réalisation

Selon le biologiste Jacques Testard, dans Le Monde diplomatique via Gènéthique :

"Le terme « eugénisme » a été inventé à la fin du XIXe siècle par Francis Galton, un anthropologue cousin de Charles Darwin, pour définir la « science de l’amélioration des races ». L’infanticide, la gestion des mariages, la stérilisation, l’extermination ou l’avortement risquent bientôt d’apparaître comme de bien piètres moyens pour améliorer la qualité humaine au regard des apports de la génétique moléculaire, alliée à l’informatique et à la biologie cellulaire.

La période récente a vu l’irruption de technologies génétiques complexes dont les pouvoirs, fascinants et redoutables, ont été popularisés par les médias : le Crispr-Cas9, « ciseau génétique », et le gene drive, ou « forçage génétique ». Un premier essai chinois ayant utilisé la technologie Crispr en 2015 pour réparer des embryons humains anormaux a accéléré l’autorisation de projets de recherche dans plusieurs autres pays dont le Royaume-Uni et les États-Unis. La perspective eugénique est largement évoquée, comme s’il était acquis que cette « édition du génome » (lire « Nous sommes tous des mutants ») puisse être parfaitement maîtrisée, une condition impérativement préalable à toute application humaine. Or un spécialiste l’explique : « Les techniques d’édition entraînent des dommages collatéraux. D’autres portions du génome que celles ciblées sont ainsi modifiées, sans que l’on comprenne toujours pourquoi ou que l’on puisse toujours en prédire l’existence. [De plus], les vecteurs utilisés, qu’il s’agisse de

Lire la suite de l'article

Sur les 18 députés qui avaient signé la pétition de l’Inter-LGBT en faveur de la PMA Pour Toutes, seuls 2 sont aujourd’hui députés

En 2015-2016, l'Inter-LGBT avait fait signer une pétition aux élus en faveur de la PMA pour les femmes homosexuelles (pétition d'élus ouverte du 23/10/15 au 01/04/16). Sur les 18 députés qui avaient signé cette pétition, seuls 2 sont aujourd'hui réélus :

  • Brigitte Allain, Député (EELV), Aquitaine (Mandat clos)
  • Christian Assaf, Député (PS), Hérault (Mandat clos)
  • Isabelle Attard, Député (Sans étiquette), Basse-Normandie (Mandat clos)
  • Serge Bardy, Député (PS), Maine et Loire (Mandat clos)
  • Patrick Bloche, Député (PS), Île-de-France (Mandat clos)
  • Marie-Françoise Clergeau, Député (Parti Socialiste), Pays Loire (Mandat clos)
  • Sergio Coronado, Député (EELV), Hors-de-France (Mandat clos)
  • Valérie Corre, Député du Loiret (PS), Centre Val de Loire (Mandat clos)
  • Cécile Duflot, Député, Co-présidente du groupe Écologiste (EELV), Île-de-France (Mandat clos)
  • Laurence Dumont, Député. Vice-présidente de l'Assemblée nationale (Parti Socialiste), Normandie (Mandat clos)
  • Olivier Dussopt, Député (PS), Rhone-Alpes (réélu)
  • Aurélie Filippetti, Député (PS), Moselle (Mandat clos)
  • Joël Giraud, Député (PRG), PACA (réélu)
  • Chaynesse Khirouni, Député de Meurthe-et-Moselle (Parti socialiste), Grand Est (Mandat clos)
  • Audrey Linkenheld, Député (Parti Socialiste), Nord (Mandat clos)
  • Véronique Massonneau, Député (Écologistes! ), Vienne (Mandat clos)
  • Maud Olivier, Députée (PS), Essonne (Mandat clos)
  • Bernard Roman, Député (PS), Nord (Mandat clos)

Sans vouloir faire de relation de cause à effet, si les députés de la nouvelle mandature veulent être réélus en 2022, il doivent se poser quelques questions…

Lire la suite de l'article

La gauche a remporté une bataille idéologique en soumettant toutes les questions politiques à l’économie

De Guillaume de Thieulloy dans Les 4 Vérités :

"[…] force est de constater que la France manque cruellement d’une vraie droite de gouvernement. Les électeurs de droite ont, en effet, le choix entre une droite apte au gouvernement, mais honteuse de ses valeurs – ou plutôt celles de ses électeurs – et une droite inapte à gouverner.

C’est ainsi que François Fillon, après avoir créé la surprise aux primaires, a délibérément « oublié» le pan civilisationnel de son programme (le rejet du totalitarisme islamique, la défense de la famille traditionnelle, etc.), pour ne plus se concentrer que sur les réformes économiques et sociales. Même si je partageais une bonne partie de son positionnement en ce domaine, occulter la moitié de son programme au motif que la presse bien-pensante la réprouve est un signe particulièrement inquiétant d’absence de courage politique – ou d’absence de conviction.

D’un autre côté, l’électeur de droite peut aussi voter pour le FN. Mais, là, il ne semble pas que les équipes soient prêtes à gouverner. La calamiteuse intervention de Marine Le Pen, lors du débat de l’entre-deux tours, a manifesté une sorte de « j’men foutisme», ou d’amateurisme, aussi inquiétante que l’absence de courage (ou de conviction) de François Fillon.

En sorte que tout se passe comme si les seuls capables de gouverner pour faire avancer leurs idées étaient les élus de gauche. Ce que confirmait l’« ouverture à gauche » de Nicolas Sarkozy. D’ailleurs, la gauche a remporté une importante bataille idéologique en soumettant toutes

Lire la suite de l'article

Toutes les loges de la franc-maçonnerie se sont mobilisées pour Emmanuel Macron

C'est ce qu'on découvre (presque) dans cet article de la presse béninoise :

Cover-r4x3w1000-579910ac4b45e-lionel-zinsou-president-de-pai-partners"Ses premiers pas avec le compatriote béninois Lionel Zinsou, il le fera de façon formelle dès 2008. Alors que ce dernier quittait la fameuse banque d’affaires française Rothschild et Cie, lui [Emmanuel Macron, NDMJ] y fera son entrée comme associé-gérant pour occuper presque les mêmes fonctions que l’ancien premier ministre sous le régime Boni Yayi. Même si leur collaboration n’aura été que de courte durée, les deux hommes ont gardé de bonnes relations d’affaires que finalement, Macron mettra à profit pour sa campagne électorale. […]

Une véritable coalition du parti socialiste s’est mobilisée autour de l’élection d’Emmanuel Macron. Mieux, toutes les loges de la franc-maçonnerie se sont mobilisées pour faire porter le jeune au perchoir. Un grand lobbying qui devrait faire peur aux africains par rapport aux intérêts non encore avoués des loges maçonniques, quand on sait que les grands africains, fossoyeurs de l’économie du continent sont toujours en connivence avec les leaders de la franc-maçonnerie. On comprend aisément les raisons du choix de notre compatriote Lionel Zinsou au côté du jeune coopté, du nouvel ordre mondial qui se met en place.

Lionel Zinsou, précédemment premier ministre du Bénin sous le régime de Yayi Boni et candidat malheureux au second tour des élections présidentielles au Bénin face à l’actuel Président Patrice Talon, a travaillé d’arrache pied pour l’élection d’Emmanuel Macron, ceci avec deux autres banquiers de renom (Laurent Baril, associé-gérant de Rothschild & Cie Banque, et Olivier Pecoux,

Lire la suite de l'article