Archives par étiquette : tour

“Au fond du trou”, Marine Le Pen peut se qualifier pour un éventuel second tour

Amusant cet article du Huffingtonpost. Il commence ainsi :

"La popularité de Marine Le Pen au fond du trou"

Et se termine comme cela :

"en cas de nouvelle élection présidentielle, la cheffe de file du Front national serait encore en position de se qualifier pour le second tour."

Qu'est-ce que ce serait si elle n'était pas au fond du trou ?

Lire la suite de l'article

A son tour, LMPT dénonce la fumisterie des débats de bioéthique

Dans La Croix, une tribune signée de Bruno Dary, conseiller, Albéric Dumont, vice-président, et Ludovine de La Rochère, présidente de La Manif Pour Tous, plaide en faveur de débats bioéthiques équilibrés et transparents :

Images"[…] Depuis le début des préparatifs, nous avons constaté de grandes difficultés à trouver les informations, qu’il s’agisse des questionnaires que certains espaces éthiques régionaux ont mis en place, ou des réunions de « débats citoyens » : savoir sur quel thème, en quel lieu et quel jour ces réunions ont lieu nécessite encore, en ce début de mois de février, une véritable enquête, et ce d’autant plus que le site Internet officiel des états généraux de la bioéthique n’est toujours pas fonctionnel à ce jour.

D’autres difficultés rencontrées sont liées, très concrètement, aux modalités de participation. Un premier retour d’expérience sur les événements organisés depuis le début de l’année montre que les salles sont bien souvent trop petites comme ce fut le cas à Lyon où une réunion a été organisée dans une salle de 80 places. Aussitôt annoncées, certaines réunions sont déclarées fermées aux inscriptions. Et quand la réunion de « débats citoyens » est en accès libre, il est déjà arrivé à plusieurs reprises qu’il n’y ait plus de places et que les portes soient fermées.

Autrement dit – et c’est une très bonne nouvelle ! –, les états généraux de la bioéthique 2018 intéressent beaucoup nos concitoyens ! L’envers de la médaille, c’est qu’ils ne peuvent pas tous participer comme ils le souhaiteraient, loin s’en

Lire la suite de l'article

Délit d’opinion, c’est au tour de Nicolas Dupont-Aignan

Par son courage politique, Nicolas Dupont-Aignan subit pour la première fois le quotidien d’Eric Zemmour, de Robert Ménard mais aussi de Christine Boutin ou de Christian Vanneste et avant eux de Jean-Marie Le Pen :

Le tweet en question :

Lire la suite de l'article

Après le MJS, c’est au tour de l’UNEF : harcèlements sexuels et avortements forcés

Unknown-12Après les accusations contre l'ancien président des Jeunes socialistes, c'est au tour de l'Unef d'être pointé du doigt pour des faits d'agressions sexuelles et de harcèlement. Plusieurs ex-militantes du syndicat étudiant ont témoigné de pratiques "sexistes", de cas de harcèlements et d'agressions au sein de l'organisation entre 2007 et 2013. La culture de la "castorisation" prévaudrait au sein du syndicat. Une femme explique :

"La castorisation, c'est construire l'organisation avec sa queue. On couche avec des filles pour les emmener dans l'organisation".

Elle ajoute que des victimes ont été dissuadées de porter plainte.

Ancienne cadre du bureau national, Annaïg s'est livrée sur Facebook :

"A l'Unef, à mon époque, quand tu étais une femme, tu étais soit une épouse, soit une sœur, soit une putain. Quelques semaines après mon arrivée au Bureau National, je me suis mise en couple avec un autre membre du bureau national. J'étais donc une 'épouse', intouchable, rideau. D'ailleurs, les autres copines 'épouses' n'ont jamais été victimes non plus, ou alors après leur séparation. (…) Suis-je la seule à avoir assisté à des discussions où des mecs expliquaient sans complexe, sans filtre et avec fierté de coq, pratiquer le 'sex by surprise' (sic) avec leurs partenaires?". "Suis-je la seule à savoir que ces 'partenaires' étaient souvent dans une relation de domination liée à la position du monsieur dans l'organisation? Suis-je la seule à avoir été provoquée par un haut responsable de l'organisation qui savait que je vomissais ses pratiques?". "Suis-je la seule

Lire la suite de l'article

FN : Sophie Montel quitte à son tour le FN

Proche de Florian Philippot, militante pro-avortement, Sophie Montel annonce à son tour sa démission du FN. Une bonne nouvelle :

Robert Ménard se réjouit et appelle à un changement de ligne :

Et Louis Aliot :

Lire la suite de l'article

Récidiviste, il voulait commettre un attentat contre des militaires à la Tour Eiffel

A ne considérer tous ces criminels en puissance uniquement comme des cas psychiatriques, on relâche dans la nature des hommes déterminés par la haine et qui passeront à l'acte :

"Il dit avoir voulu s'en prendre à un militaire: la section antiterroriste du parquet de Paris s'est saisie de l'enquête sur le jeune homme, admis en psychiatrie mais en permission de sortie, qui a brandi samedi soir un couteau au pied de la tour Eiffel en criant "Allah Akbar".

» Un homme arrêté à la tour Eiffel voulait «commettre un attentat»

Dimanche après-midi, nous apprenons que le suspect, un Français né en 1998 en Mauritanie, avait été condamné en décembre 2016 à quatre mois de prison assortis d'un sursis avec mise à l'épreuve pendant deux ans pour apologie du terrorisme et menaces de mort. Les premières investigations ont mis en lumière sa personnalité très fragile. Il était hospitalisé dans un service psychiatrique depuis plusieurs mois et sa mesure d'hospitalisation avait été renouvelée le 27 juillet pour six mois, d'après la source proche de l'enquête. Il était en permission de sortie du 4 au 6 août".

Lire la suite de l'article

Sur le tour de France, Macron réduit le chef d’état-major des armées à un simple petit exécutant

Dans cette affaire qui restera sa première faute politique majeure, Macron a déjà perdu le contact avec les armées. Aujourd'hui, il démontre encore son autoritarisme : 


Emmanuel Macron sur la demission de Pierre de Villiers

Les militaires savent faire la différence entre autorité et autoritarisme, professionnalisme et amateurisme. Comme beaucoup de Français, ils ont désormais choisi leur camp :

Les 5 lettres de ce tweet officiel en disent long :

Lire la suite de l'article

Révélations : au tour de Nicolas Hulot

Les révélations se multiplient sur les ministres du gouvernement Édouard Philippe. Richard Ferrand, Sylvie Goulard, François Bayrou et Marielle de Sarnez ont déjà démissionné après des révélations. Muriel Pénicaud est également soupçonnée de ne pas avoir respecté des règles de mise en concurrence quand elle était en charge de l’organisme public Business France.

C’est désormais au tour de Nicolas Hulot, le ministre de la Transition écologique. Selon les informations du Canard Enchaîné, la Fondation Nicolas Hulot (rebaptisée "Fondation pour la nature et l’homme" depuis qu’il a passé la main à Audrey Pulvar) a reçu des gros chèques depuis plusieurs années. Ainsi, EDF a versé 460.000 euros à la fondation jusqu’en 2012 – et 100.000 depuis. Un possible conflit d’intérêts pour celui qui va devoir bientôt prendre position sur l’EPR de Flamanville, détenu par EDF…

"De 2012 à 2017, Veolia a casqué 200.000 euros par an à la Fondation, et ce généreux mécène siège même à son conseil d’administration".

Dans le champ de compétences du ministre de la Transition écologique, apparaît "l’écologie circulaire" (le recyclage des déchets), un marché brigué par… Veolia.

Par ailleurs, l’actuel ministre de la Transition écologique détient la société Éole Conseil, essentiellement alimentée par des royalties touchées sur les ventes des shampoings, gels douche et autres lunettes estampillés "Ushuaïa". Et le Canard Enchaîné de préciser :

"la marque appartient à TF1, mais la chaîne a cédé la licence à une dizaine de grands défenseurs de la nature, tels L’Oréal ou l’opticien Atoll. Hulot, qui a signé un

Lire la suite de l'article