Archives par étiquette : terroriste

Le terroriste du jour

Il est à Bruxelles :

"Un homme muni d'une ceinture d'explosifs a été neutralisé [tué] à la gare centrale."

Il aurait déclenché son dispositif au moment où l'attention des militaires "s'est portée sur lui".

Le terroriste d'hier, mort sur les Champs-Elysées, était lourdement armé. Adam Djaziri transportait : un fusil d’assaut, deux pistolets automatiques, des chargeurs et deux bonbonnes de gaz. Fiché S pour «appartenance à la mouvance islamiste radicale» depuis 2015, cet homme … disposait d’un permis de détention et de transport d’arme en tant que tireur sportif. Fichier S et permis de détention d'arme…. 

Accessoirement, il faisait l’objet d’un mandat d’arrêt tunisien pour des faits de terrorisme depuis 2014.

Lire la suite de l'article

Le terroriste de Manchester fréquentait une église transformée en mosquée

1285221799bQuel terrible symbole de la dhimmitude de nos gouvernements et du grand remplacement qui s'opère sous nos yeux :

"Salman Abedi est né à Manchester en 1994, le deuxième plus jeune de quatre enfants. Ses parents étaient des réfugiés libyens qui sont venus au Royaume-Uni pour échapper au régime de Kadhafi. Sa mère, Samia Tabbal, 50 ans, et son père, Ramadan Abedi, un agent de sécurité, sont tous deux nés en Libye, mais semblent avoir émigré à Londres avant de déménager dans la région de Fallowfield, au sud de Manchester, où ils ont vécu pendant au moins dix ans.

Il a grandi dans la région de Whalley Range et a fréquenté Whalley Range High School avant de travailler apparemment à la mosquée Didsbury en 2013 (…) La mosquée Didsbury était à l’origine la « chapelle méthodiste Albert Park ». La chapelle a fermée en 1962 et plus tard est devenue un centre islamique"

Lire la suite de l'article

Le terroriste Karim Cheurfi, libéré avant la fin de sa peine (allégée), de nouveau condamné en 2014 mais laissé libre

Unknown-7Karim Cheurfi est très défavorablement connu de la justice. Il avait tiré en 2001 sur des policiers alors qu’il était en garde à vue à Melun. Condamné à 20 ans en 2003, il avait vu sa peine allégée à 15 ans en 2005.

Sa dernière condamnation remonte au 9 juillet 2014. Le délinquant avait alors écopé d’une peine de sursis avec mise à l’épreuve pour vol et usurpation de plaque d’immatriculation. Il était suivi par un juge d’application des peines de Meaux mais ne respectait pas ses obligations…

Karim Cheurfi était suivi par un juge d’application des peines. Il ne se soumettait plus à ses obligations auprès du juge et ne se rendait plus aux rendez-vous. Karim Cheurfi s'est rendu plusieurs fois à l'étranger pendant sa période probatoire (2015-17) alors qu'il n'en avait pas le droit.

Faudra-t-il inculper les juges ?

Lire la suite de l'article

Le terroriste des Champs-Elysées avait déjà été condamné pour avoir tiré sur des policiers

C9407pIW0AAzC3_Selon plusieurs médias, dont BFMTV et France 3, l’identité mentionnée sur la carte grise retrouvée dans le véhicule de l’assaillant est celle de Karim Cheurfi. Cet homme est né en 1977 à Livry-Gargan (Seine-Saint-Denis) et vivrait à Chelles, en Seine-et-Marne.

Ce Français de 39 ans avait été condamné en février 2005 à 15 ans de réclusion pour trois tentatives d'homicide volontaire, dont deux visant des policiers. Il avait reconnu les faits lors de son procès en appel. En première instance en 2003 devant une cour d'assises, il avait été condamné à 20 ans de réclusion criminelle.

Son procès trouvait son origine dans une course-poursuite en 2001. Alors qu'il circulait au volant d'une voiture volée, armé d'un revolver, il avait percuté un véhicule conduit par deux jeunes frères, l'un d'eux étant élève gardien de la paix. Le chauffard avait pris la fuite à pied avant d'être rattrapé par le conducteur de la voiture percutée et son frère muni d'un brassard «police». Le chauffard avait tiré deux balles, les blessant grièvement au thorax. Il avait été arrêté peu après et placé en garde à vue sous un faux nom. Deux jours plus tard, il avait grièvement blessé un policier qui le sortait de sa cellule et dont il avait saisi l'arme, faisant feu à plusieurs reprises.

Il était visé par une enquête antiterroriste pour avoir manifesté son intention de tuer des policiers. L'Etat islamique a revendiqué l'attentat. Peu après 23h30, l'agence de propagande de Daech, Amaq, a revendiqué l'attaque en affirmant qu'elle

Lire la suite de l'article

17 393 inscrits au fichier des signalements pour la prévention de la radicalisation terroriste

Les chiffres du Sénat sont actualisés à la date du 1er mars 2017 ; ils prennent en compte les individus signalés par les services et le Centre national d’assistance et de prévention de la radicalisation (CNAPR), qui gère la plateforme téléphonique nationale de signalement, ainsi que les « objectifs » créés par les services spécialisés.

Au total, 17 393 individus étaient inscrits au fichier de traitement des signalements pour la prévention de la radicalisation à caractère terroriste (FSPRT) FSPRT, dont :

  • 7 400 individus signalés par les préfectures via les États-Majors de Sécurité (EMS) ;
  • 5 346 individus signalés par le public via le CNAPR ;
  • 5 799 objectifs inscrits par des services de police ou gendarmerie.

Tous ces individus ne sont pas nécessairement contrôlés en permanence. Un certain nombre d’entre eux sont dits « clôturés » : les services estiment qu’ils ne nécessitent plus de surveillance, mais ils demeurent au FSPRT du fait des signes de radicalisation ayant été constatés. D’autres encore sont dits « en veille » : ils ne nécessitent plus de suivi actif mais restent néanmoins attribués à un service.

Par ailleurs, 2 046 individus ont été formellement identifiés sur une zone de combat en Syrie et en Irak et 249 individus présumés décédés ont été recensés.

Lire la suite de l'article

Des lycéens français blessés par l’attaque terroriste à Londres

58d2a476d3f85d835c000021Une attaque à caractère «terroriste» a frappé cet après-midi le centre de Londres, près du Parlement britannique.

Un homme armé d'un couteau a agressé un policier dans l'enceinte du Parlement britannique. Il a alors été tué par un policier armé. Un véhicule 4×4 a fauché plusieurs piétons sur le pont de Westminster, juste à côté. Les députés se sont réfugiés dans l'abbaye de Westminster.

Au moins dix personnes ont été blessées par un véhicule sur le pont de Westminster, tandis qu'un policier a été poignardé à mort dans l'enceinte du Parlement.

3 élèves du lycée Saint-Joseph de Concarneau qui se trouvaient en voyage scolaire figurent parmi les blessés.

Quatre personnes sont décédées affirme Scotland Yard.

Un policier a été poignardé à mort à l’intérieur du parlement par un jihadiste, prêcheur britannique de Clapton connu pour ses messages de haine, Abu Izzadeen (photo), qui a été blessé par balles par un autre policier.

17844

Lire la suite de l'article

Le terroriste de Berlin tué à Milan, après être passé par la France

Capture d’écran 2016-12-23 à 16.08.21Anis Amri, le Tunisien de 24 ans qui a foncé sur la foule du marché de Noël de Berlin, lundi soir, a été abattu à Milan dans la nuit de jeudi à vendredi. En trois jours, il a traversé au moins trois pays, franchissant au moins deux frontières. Selon les premiers éléments, il aurait notamment transité par la France. Amri aurait pris le train pour Turin, en passant notamment par Chambéry. On ignore cependant s'il est monté dans le train à Chambéry ou à Paris.

Le terroriste tunisien se trouvait dans la ville savoyarde le même jour que François Hollande. Le président de la République était venu inaugurer le nouvel hôpital de Chambéry. Si elle est avérée, la présence à Chambéry de l’homme le plus recherché d’Europe le même jour que le président de la République pose des questions.

Lire la suite de l'article

Camion fou : le terroriste n’est pas Pakistanais mais Tunisien

Anis-amriLe suspect pakistanais, interpellé juste après l'attentat, a été relâché faute de preuve. Revendiqué par Daech, l’attentat de Berlin a été commis par un Tunisien, selon les déclarations du parquet allemand. Anis Amri, 24 ans, est originaire du gouvernorat de Kairouan. L’homme s’est présenté sous plusieurs identités, trois au moins. Il est entré en Allemagne en 2015, formulant 7 demandes d’asile, toutes rejetées. Il était sous la surveillance des services de sécurité allemands et avait même fait partie d’un réseau de recrutement pour Daech en Allemagne. Les enquêteurs pensent qu’il aurait bénéficié de l’aide d’un complice.

Les médias allemands ont indiqué qu’il fréquentait un islamiste, Ahmad Abdulaziz Abdullah, un Irakien connu sous le nom d’Abu Walaa, arrêté le mois dernier pour son rôle dans le recrutement de combattants pour l’EI.

Hier soir, les Identitaires allemands ont bloqué le siège de la CDU, la parti de Mme Merkel :

C0OFPyGXAAEpk7l

Lire la suite de l'article

Nice : le terroriste islamiste du 14 juillet fréquentait une mosquée UOIF

Ainsi que le révèle Philippe Vardon, Conseiller régional FN de PACA :

Nice-nord-03"Dans son édition de ce jour, Nice Matin consacre deux pages particulièrement intéressantes à l'attentat islamiste du 14 juillet. On y apprend ainsi que l'attentat était en réalité préparé depuis au moins un an, mais aussi que le terroriste « fréquentait parfois la mosquée de Las Planas ». Voilà qui tranche avec les discours entendus après l'attaque et la fameuse « radicalisation expresse ».

La mosquée de Las Planas (Nice Nord) est une mosquée membre de l'Union des Musulmans des Alpes-Maritimes, qui est la fédération locale de l'Union des Organisations Islamiques de France (UOIF). L'UOIF est l'émanation en France des Frères Musulmans islamistes, un mouvement interdit dans de nombreux pays, tels l’Égypte ou la Jordanie. Localement, c'est pourtant bien avec l'UMAM-UOIF que la municipalité de Christian Estrosi a noué des liens privilégiés, installant deux mosquées dans des locaux municipaux et subventionnant même directement avec l'argent des contribuables niçois l'association de jeunesse de l'organisation islamiste. Avec l'appui de Christian Estrosi, cette mouvance règne désormais sur la majorité des 19 mosquées de Nice.

Si l'on ne peut établir de causalité directe, on ne peut pas non plus traiter cette information – la fréquentation par le terroriste d'une mosquée directement liée à cette organisation politico-religieuse – de manière anodine. […]"

Lire la suite de l'article

Encore un terroriste dans la nature

0Merouane Benahmed a été condamné, en 2006, à 10 ans de prison pour association de malfaiteurs en relation avec une entreprise terroriste. Il est considéré comme le chef de la filière tchétchène préparant en 2001 et 2002 des attentats à Paris.

Depuis qu'il a purgé sa peine de prison, il est interdit de séjour… Condamné à mort en Algérie, son pays d’origine, pour avoir combattu aux côtés du Groupe islamique armé (GIA), la Cour européenne des droits de l’homme a refusé son extradition.

Depuis 2011, il passe de ville en ville. Assigné à résidence à Evron (Mayenne) depuis vendredi dernier, Merouane Benahmed a pris la fuite ce jeudi.

Lire la suite de l'article

Cachez ce terroriste qui vient perturber la campagne présidentielle

Boulevard Voltaire nous informe d'une actualité ayant eu lieu récemment aux Etats-Unis, à laquelle les médias ont porté très peu attention :

Unknown-15"Wasil Farooqui, un musulman, dont on ne connaît pas actuellement les origines, s’en est pris, au hasard, à un couple qui rentrait dans chez lui. Il a attaqué la femme puis l’homme en criant « Allah Akbar ». Mais le mari s’est défendu avec vigueur et, malgré ses blessures, a pu faire fuir l’agresseur. Les victimes, grièvement blessées, ont tout de même pu appeler la police et ont rapidement été hospitalisées.

L’enquête est diligentée par le Bureau fédéral d’investigation (FBI), qui n’exclut pas la possibilité d’une tentative de décapitation de la part de l’agresseur. Farooqui, d’après ABC News, aurait voyagé en Turquie pour atteindre la Syrie et rencontrer les recruteurs de l’État islamique. Il a été arrêté peu de temps après les agressions alors qu’il se trouvait aux urgences d’un hôpital voisin, essayant de faire soigner ses blessures consécutives à son attaque. Le FBI est prudent et ne veut pas, pour l’instant, en dire plus. Notamment, il n’a pas révélé le nom des deux personnes agressées.

Voilà une tentative d’attentat particulièrement grave même si, heureusement, il n’y a pas eu de décès. Or, les gros médias américains comme NBC, le Washington Post ou le New York Times n’ont commenté l’information qu’a minima.

Personnellement, j’ai une petite idée du pourquoi de ce relatif silence. Nous sommes en pleine campagne présidentielle, Donald Trump a argumenté notamment la sienne sur

Lire la suite de l'article

L’assassin du père Hamel “terroriste qui n’avait rien à voir avec l’Islam” enterré dans un carré musulman

Logique :

"Le djihadiste Adel Kermiche, l'un des deux assassins du père Hamel, a été enterré vendredi soir dans le carré musulman du cimetière de Puiseux-Pontoise"

Lire la suite de l'article