Archives par étiquette : Terreur

Les projets secrets de Daech pour semer la terreur en France

Pendant que le ministère de l'Intérieur interpelle des pères de famille qui se préparent visiblement à se défendre, l'Etat islamique se prépare à envoyer des adolescents-soldats ayant grandi en Syrie commettre des attentats en France. Ces "Lionceaux du Califat" ont grandi en Syrie, ont été recrutés par l'Etat islamique et ils seraient au coeur d'un projet secret mené par l'organisation terroriste. Ce projet serait même entré en phase opérationnelle. Les détails font froid dans le dos :

  • Recruter des enfants ayant grandi en Syrie.
  • Attendre qu'ils grandissent pour qu'ils deviennent "méconnaissables", "pour pas qu'il y ait de reconnaissance faciale".
  • Une fois passée l'adolescence, les envoyer en France commettre des attentats.

L'Etat islamique envisagerait aussi de commettre des attaques dans les campagnes françaises.

Lire la suite de l'article

Le soir du Nouvel An, des « gangs de Nord-Africains » ont semé la terreur à Florence

Lu sur FDesouche :

"Les places au pied du Ponte Vecchio ont été investies par une violence insensée, œuvre de gangs de Nord-Africains , dans une explosion d’agressions qui rappellent à quelque chose près ce qui s’est produit il y a deux ans à Cologne. (…) plusieurs victimes de ces bandes se sont retrouvées à l’hôpital. Elles ne se connaissaient pas mais ont partagé ce Nouvel An 2018 gâché.

Diego Capolongo, 28 ans, place de la Repubblica, vers 4h du matin. Résultat : 30 jours d’Itt et des blessures encore bien visibles. Mais il n’est pas le seul, un garçon de 17 ans figure aussi parmi les victimes des violences gratuites. Devant la boutique Apple, il a été frappé d’un coup de tête qui lui a fracturé le nez.

Quatre victimes affirment que les auteurs de ces violences seraient des nord-africains d’une vingtaine d’année. La police enquête en espérant que les caméras de surveillance auront enregistré ces agressions. (…)

Le premier à dénoncer publiquement la violence était Massimo Paesani, oncle de Capolongo et militant au mouvement 5 étoiles. « A 04h10, Place de la République, des dizaines d’Africains du Nord ont effectué un raid contre des citoyens italiens qui venaient de célébrer et de porter un toast à la nouvelle année, » a-t-il déclaré dans un post Facebook."

Lire la suite de l'article

“Chaînes et terreur, un évêque dans les geôles communistes”

Ioan_ploscaruTel est le titre de l’autobiographie posthume de Mgr Ioan Ploscaru, grande figure de l’Eglise catholique roumaine et martyr du communisme, qui vient d’être publiée en français aux éditions Salvator.

En 1698, l’Eglise gréco-catholique rejoint l’unité romaine. Aujourd'hui, elle représente un peu moins de 1% de la population roumaine (chiffre de 2011). Au XXe siècle, les communistes, dans leur fureur antichrétienne, ont voulu faire disparaître physiquement cette partie de l’Eglise au profit des communautés orthodoxes manœuvrées depuis Moscou.

Mgr Ploscaru fait partie de ces évêques qui ont refusé le schisme. Pour cette raison, il a subi 15 ans d’emprisonnement, de tortures et d’humiliations en tous genres. Mgr Gérard Defois, archevêque émérite de Lille, a bien connu le prélat. Il a salué au micro de Vatican News, le 19 décembre 2017, l’édition française de son autobiographie :

« avec ce texte , nous entrons en prison avec lui » et nous découvrons la « résistance humaine et spirituelle » de cet évêque pour qui « la torture était devenue une seconde nature ». Pour survivre, il « avait réinventé une vie monastique en prison où les moindres détails – un papillon de nuit, un rat – étaient une occasion de rendre grâces ».

Lire la suite de l'article

La loi du 2 thermidor An II, dite de la « Terreur linguistique », toujours en vigueur

Lu sur le blog d'Yves Daoudal :

Ob_c0742e_droit-des-peuples-et-langue-francaise"En mai dernier, la mairie de Quimper avait refusé d’enregistrer le prénom d’un nouveau-né, parce que ses parents voulaient l’appeler Fañch (François en breton), et que le « ñ » n’est pas reconnu par la République française. La mairie se fondait sur la circulaire du 23 juillet 2014 établissant la liste des signes diacritiques dont l’utilisation est permise pour l’enregistrement à l’état civil. Or le tilde n’y figure pas… Face au déluge de protestations qui avaient suivi cette décision, la mairie avait finalement accepté d’enregistrer Fañch.

Mais le procureur de la République ne l’a pas entendu de cette oreille. Il conteste la décision de la mairie, et il a déféré les parents au tribunal. Le 5 juillet, les parents ont été entendus au tribunal de Quimper, en audience privée, dans la salle Loeiz Ropars (grande figure quimpéroise de la défense de la culture bretonne…). L’avocate représentant le ministère public n’a pas hésité à justifier le refus du tilde par la loi du 2 Thermidor An II et l’arrêté du 24 Prairial an XI. Sic.

La loi du 2 thermidor An II est la loi dite de la « Terreur linguistique », par laquelle Robespierre interdisait l’emploi des langues locales dans les actes public, même et surtout là où l’on n’avait jamais parlé français. C’était une semaine avant la chute du tyran, et la loi fut suspendue un mois plus tard, le 2 septembre 1794. Avoir recours à cette loi n’a donc aucun sens, sinon affirmer que la

Lire la suite de l'article

Simone Veil a sa place au Panthéon, en compagnie du raciste et misogyne Voltaire, et des grandes figures de la Révolution et de sa Terreur

De Jeanne Smits, vice-présidente de l'AGRIF :

"Simone Veil, « santa subito » ! Le décès de celle qui a porté la loi portant massacre légal des innocents a donné lieu à une avalanche de louanges, jusque de la part de la Conférence des évêques de France qui a salué « sa volonté de bâtir une Europe fraternelle, sa conviction que l'avortement est toujours un drame ».

L’AGRIF ne se joint pas à ce concert, et si elle s’associe à la demande de panthéonisation de Simone Veil, c’est uniquement pour qu’elle y soit en compagnie du grand raciste et du misogyne indécrottable, Voltaire, et des grandes figures de la Révolution française et de sa Terreur, matrice de tous les génocides contemporains.

Simone Veil a survécu à l’abominable génocide des Juifs, et l’AGRIF veut croire que c’est par aveuglement ou par inconscience qu’elle a ouvert en France les portes à un massacre légal. Le nombre de victimes se compte à ce jour par millions. Mais elle ne l’a jamais publiquement regretté…

Pour une association antiraciste comme la nôtre, force est de constater que Simone Veil a – en compagnie de Valéry Giscard d’Estaing et de Jacques Chirac, sous l’impulsion des forces de la maçonnerie qui revendiquent cela comme une victoire – rendu possible la forme ultime du racisme, celle qui autorise, organise, finance l’élimination de petits d’homme parce qu’ils gênent ou parce qu’ils ne sont pas conformes à un minimum d’exigence génétique.

Elle a rendu légale la décision d’une femme de tuer son propre enfant. C’est

Lire la suite de l'article

Création d’un Monument aux victimes de la Terreur à Orange

Jacques Bompard, maire d’Orange, annonçait le mercredi 24 mai l’ouverture d’un marché public visant à faire édifier un monument en hommage aux Orangeois martyrs, assassinés durant la Terreur. Le député de Vaucluse revient avec le Rouge & le Noir sur ce projet :

"[…] L’éducation nationale masque les horreurs de la Terreur. L’historiographie est pourtant claire : les jacobins et les radicaux voulurent expurger la France du catholicisme et créer un homme nouveau. Leurs héritiers nazis ne firent pas autre chose… Plus de 800 personnes enfermées dans les prisons d’Orange. En juillet 1794, sur l’actuelle place et théâtre municipal, 332 têtes furent tranchées. Trente-deux religieuses perdirent la vie sous le joug révolutionnaire. Ces femmes, toutes martyres, laissent à la ville un témoignage de foi, d’espérance et de courage. La région et particulièrement la ville ont connu une période instable, des meurtres, menaces et autres atrocités. Les rêves de régénérescence maculent encore notre monde contemporain : il est de notre devoir d’alerter sur les conséquences sanglantes de la poursuite de fausses valeurs et des conceptions purement idéelles des rapports humains.

Pourquoi rappeler à la mémoire des Orangeois un évènement d’une telle nature ? Est-ce véritablement du ressort du maire de mettre en œuvre un projet de cette envergure ou comblez-vous là seulement l’absence d’initiatives d’éventuelles associations sur le terrain ?

Le rôle d’un maire consiste à servir sa ville et les familles qui y vivent. Il faudrait être tout à fait ignorant de la nature humaine pour considérer qu’elles ne comptent ni sur des racines, ni

Lire la suite de l'article

Prêtres sous la Terreur

Ce documentaire historique de KTO s'intéresse à la déportation et le martyre de milliers de prêtres et évêques français. Aujourd'hui, des familles de Vendée revisitent leur mémoire familiale et témoignent de la perte de leur aïeul. Et ces victimes du clergé font écho à notre actualité: les terribles souffrances actuelles des chrétiens en Orient.

Lire la suite de l'article

Jeudi 30 mars, Café-Histoire de Toulon : soirée avec le producteur du film “La rébellion cachée – Ils défient la Terreur”

Communiqué du Café-Histoire de Toulon :

1) Mercredi 29 mars 2017 devant les Amis du Pub Le Graal,  causerie de Luc Richard, qui portera sur le thème :  La catastrophe écologique vue par les alter-cathos. Pour illustrer la tendance actuelle de passage du global au local, elle sera suivie d'un témoignage sur L'AMAP (Association pour le Maintien d'une Agriculture Paysanne ) Le potager de Gaïa .


2) Jeudi 30 mars 2017 toujours au Graal, une soirée plus historique et plus identitaire : échanges et vidéo-clips avec le producteur du film La rébellion cachée – Ils défient la Terreur, Daniel Rabourdin. 
 
Terreur

Lire la suite de l'article

Ils ont semé la terreur à Juvisy-sur-Orge

Capture d’écran 2017-01-16 à 07.08.43Une bande d’une vingtaine ou d’une trentaine de voyous armés, notamment de sabres, a semé la terreur dans un quartier de Juvisy (94) dans la nuit de samedi à dimanche. Si aucun blessé n’est à déplorer, le bilan est lourd : une vingtaine de voitures ont été endommagées, vitres ou rétroviseurs brisés, et deux portes de halls d’immeuble ont été fracturées. Les vandales se sont également introduits dans un appartement qu’ils ont saccagé, alors que le locataire s’y trouvait avec un bébé.

Suite à cette soirée de violence, la police a interpellé sept mineurs originaires d’Athis-Mons dans la nuit. Ils auraient été relâchés à l’issue de leur garde à vue ce dimanche soir, avec une convocation devant un juge pour enfants.

Robin Reda, le maire (LR) de Juvisy-sur-Orge, déclare « Il y a beaucoup de personnes âgées ici, elles sont terrorisées. » 

Mais il n'y a pas que les personnes âgées qui sont terrorisées. Sophie indique :

« On a peur qu’ils reviennent, qu’ils recommencent et qu’ils commettent plus de dégâts, qu’ils s’en prennent à nous directement ».

Alexis, 20 ans :

« je porterai tout le temps une matraque sur moi désormais. On est bien obligé de trouver des moyens pour se défendre. Il n’y a pas eu de blessés, mais la prochaine fois ? Ce sont des fous furieux, ils terrorisent un quartier, ils saccagent nos voitures. Au lieu de se reposer le week-end, on a dû déposer plainte, appeler nos assurances… C’est dégoûtant et révoltant. »

Lire la suite de l'article

Négationnisme de Ségolène Royal sur la terreur castriste

Unknown-77Ségolène Royal était à La Havane pour le dernier hommage au terroriste révolutionnaire Fidel Castro. Elle a osé dire :

"Grâce à Fidel Castro, les Cubains ont récupéré leur territoire, leur vie, leur destin. Ils se sont inspirés de la Révolution française sans pour autant connaître la terreur qu'il y a eue pendant la Révolution française".

Interrogée sur les violations des droits de l'homme, Ségolène Royal a souligné au contraire l'existence sur l'île d'"une liberté religieuse" et d'"une liberté de conscience".

"Ecoutez, il y a beaucoup de désinformation, ce que j'observe c'est que jamais les relations diplomatiques n'ont été coupées avec Cuba, y compris de la part de certains responsables politiques qui me critiquent, qui critiquent la France, jamais". "Il y a toujours du positif et du négatif dans les histoires, mais certains ne vont pas se rhabiller à bon compte au nom des droits de l'homme alors qu'on sait qu'ici, quand on demande des listes de prisonniers politiques, on n'en a pas. Et bien fournissez-moi des listes de prisonniers politiques, à ce moment-là on pourra faire quelque chose". "Donc il faut savoir regarder les choses positivement même si ça dérange".

Bernard Antony, président de Chrétienté-Solidarité, écrivait a contrario, le 29 novembre :

"L’indécent concert de glorification politico-médiatique qui suit le décès de ce sanguinaire tyran bolchévique durablement catastrophique pour le peuple cubain prouve, s’il en était besoin, combien nous avons eu raison de rappeler inlassablement que le communisme n’était hélas pas mort. Le plus affligeant pour les

Lire la suite de l'article