Archives par étiquette : terre

“Là où les musulmans sont majoritaires, le territoire devient terre d’islam”

Monseigneur Salim Sayegh, jordanien, évêque émérite du Patriarcat Latin de Jérusalem, vicaire patriarcal pour la Jordanie, est intervenu au Forum Jésus Le Messie du 26 mai 2018 à Paris. Après avoir rappelé la logique des conquêtes musulmanes jusqu’à aujourd’hui, il évoque la situation en Jordanie où le droit se réfère ouvertement à la charia pour tous les cas non traités par le code pénal. Les convertis passés de l’islam au christianisme perdent la garde de leurs enfants, ne peuvent pas se marier ni jouir des droits civils. Les enfants sont considérés musulmans. A l’école, l’éducation musulmane est obligatoire pour tous les enfants. Après la mort de l’apostat, c’est l’Etat qui devient son héritier. Les écoles officielles enseignent qu’un apostat doit être tué. Lorsque des enfants d’un parent chrétien passé à l’islam veulent revenir à la religion de leurs ancêtres (ou du parent resté chrétien!), ils sont considérés apostats par les tribunaux islamiques dans lesquels ils ont obligation d’enregistrer leur changement de religion. Ils sont considérés murtadin (apostats). Un chrétien n’a pas le droit d’être ministre. 

Lire la suite de l'article

Terre de missions du 27 mai : Bilan de la christianophobie en France

Terres-De-Mission-364x245L'émission religieuse de TV Libertés, Terre de missions, reçoit dimanche 27 mai Daniel Hamiche, rédacteur en chef de l'Observatoire de la christianophobie, pour la publication du rapport annuel sur les actes anti-chrétiens en France.

Théodore Istrate, conseiller à la mission catholique roumaine en France, revient pour évoquer la renaissance du christianisme, et tout spécialement de l'Eglise catholique de rite byzantin, en Roumanie après la chute du communisme.

Enfin, Hortense Binet, jeune étudiante, partage sa passion pour le théâtre qui l'a conduite à mettre en scène la pièce de Gustave Thibon: "Vous serez comme des dieux".

Lire la suite de l'article

A force d’accueillir et de soigner gratuitement toute la terre, on soigne de plus en plus mal

De Caroline Parmentier dans Présent :

Images-9"La mort de Naomie Musenga est choquante et révoltante. Mais compte tenu de l’état de notre système de santé, de la pénurie de médecins et de l’engorgement des services d’urgence dans notre pays, notamment saturés par une immigration massive, il est presque étonnant que cela n’arrive pas plus souvent.

Oui, l’opératrice a commis une lourde faute dont les conséquences ont été dramatiques. Non, l’affaire Naomie n’est pas une affaire raciste. Je connais une infirmière aux urgences à qui les médecins demandent systématiquement de « faire le tri » des malades en salle d’attente sursaturée. De façon à ne garder que les véritables urgences. Ceux dont les enfants ont mal aux oreilles, ceux qui toussent depuis quinze jours, tous ceux qui relèvent du bobologue plus que de l’urgentiste de garde sont invités à dégager, direction le généraliste. Tout simplement parce que les gens ont pris l’habitude de se rendre aux urgences comme à une simple consultation parce que c’est gratuit et sans rendez-vous. C’est de cette gabegie intolérable que Naomie est morte.

Un « supermarché de la santé »

Procéder à ce tri au jugé, est à haut risque pour les malades et pour l’infirmière en question. C’est aussi ce qui est arrivé à cette opératrice du Samu. Comme témoigne l’une d’elle sur le site de nos confrères de Riposte Laïque : « cela aurait pu m’arriver à moi ; notre quotidien c’est 300 à 400 appels par jour. Nous n’avons aucune formation médicale, mais nous avons des instructions (…) Instructions

Lire la suite de l'article

Terre de mission du 6 mai : L’acharnement euthanasique contre Vincent Lambert

Terres-De-Mission-364x245Terre de missions reçoit, dimanche 6 mai, Me Jérôme Triomphe, avocat des parents de Vincent Lambert. Ce dernier, qui n'est nullement en fin de vie, mais simplement handicapé, vient de faire l'objet d'une quatrième "décision collégiale" visant à lui supprimer l'alimentation et l'hydratation. Mais ses parents et ses avocats comptent bien utiliser tous les recours judiciaires pour empêcher cela.

La séquence sur l'Eglise universelle est consacrée à la présentation par Théodore Istrate, conseiller à la mission catholique roumaine en France, des mémoires de Mgr Ploscaru, évêque gréco-catholique qui subit pendant des décennies la persécution sous l'oppression communiste.

Enfin, l'abbé Paul Aulagnier, prêtre de l'Institut du Bon Pasteur, vient présenter son oeuvre des retraites de saint Ignace et le projet d'achat d'une maison dédiée à ces retraites.

Lire la suite de l'article

Les savants en terre d’islam étaient… des chrétiens

Extrait de l'analyse de Franck Abed à propos du dernier livre d'Alexandre Del Valle, La Stratégie de l'intimidation :

Strategie-intimidation-Alexandre-Del-Valle"Del Valle revient également sur le mensonge historique fabulant que l’Occident chrétien serait redevable à l’islam pour la transmission des savoirs de l’Antiquité. Il explique avec arguments et faits circonstanciés que les savants en « terre d’islam » parlaient arabe, car il s’agissait de la langue du conquérant. Toutefois et en réalité, ils étaient pour la très grande majorité de religion chrétienne et surtout non arabes (perses, syriens, maronites, amorrites chaldéens, juifs etc.). Il précise également que les opposants à l’islam sont pris entre deux feux : « les coupeurs de têtes » (islamo-terroristes) et « les coupeurs de langues (lobbies anti-islamophobes). Il conclut en développant une idée séduisante : « le fil rouge du présent essai est que même si elles font des choix tactiques divergents, les forces islamistes (jihadistes minoritaires ou pôles institutionnels majoritaires) se nourrissent mutuellement ». Sa démonstration vise à prouver que le jihadisme et l’islamiquement correct fonctionnent main dans la main. La grande idée du livre est la suivante : « plus on tue au nom d’Allah, plus l’Occident combat l’islamophobie et plus on parle en bien de l’islam pour ne pas faire d’amalgame. »"

Lire la suite de l'article

Un franciscain de Terre Sainte dénonce les frappes en Syrie

Un franciscain de la Custodie de Terre Sainte, le padre Bahjat Elia Karakach, en poste à Damas, commente les frappes en Syrie. La vidéo est en italien, mais dans les paramètres sous la vidéo, vous pouvez avoir la traduction automatique en français :

Lire la suite de l'article

Terre de missions du 8 avril: Lutter contre la pornographie

Unknown-4En ce dimanche 8 avril, l'émission religieuse de TV Libertés, Terre de missions, reçoit, à nouveau, François Billot de Lochner, président de la Fondation de Service Politique, pour évoquer les actions judiciaires qu'il a entreprises contre les grands acteurs de la pornographie… et notamment contre l'Etat (et l'Education nationale en particulier) pour incitation à la débauche de mineurs.

Philippe Maxence, directeur du bimensuel catholique "L"Homme nouveau", évoque ensuite le dernier né des éditions de L'Homme nouveau: "L'homme aboli" du sociologue allemand Friedrich Tenbruck. La thèse de cet ouvrage est que les sciences sociales, d'une part, nient l'homme en occultant totalement sa liberté et en le voyant comme un simple rouage de la société; et, d'autre part, imposent une vision matérialiste et déterministe de l'homme et de la société qui contribue à abolir l'humanité.

Enfin, l'abbé Michel Viot, à l'occasion de la sortie de son livre "L'Heure du royaume de France est-elle venue?", explique ce qu'une royauté sacrée changerait aux relations Eglise-Etat, en permettant enfin de traiter la question du totalitarisme islamique sans tomber dans le totalitarisme laïciste.

Lire la suite de l'article

Terre de missions du 1er avril: Retourner au pacte de Reims?

Unknown-4Terre de missions, l'émission religieuse de TV Libertés, reçoit en ce dimanche 1er avril, où nous fêtons la solennité de Pâques, l'abbé Michel Viot. Ce dernier vient présenter son dernier ouvrage: "L'heure du royaume de France est-elle venue?", dont la thèse principale consiste à dire que le retour à la monarchie assurerait à la fois l'unité nationale et la continuité nationale.

Puis l'abbé Claude Barthe, expert reconnu des arcanes vaticanes, évoque la délicate question de la commémoration d'Humanae Vitae, la fameuse encyclique de Paul VI sur le mariage et notamment la régulation des naissances qui avait été si mal reçue en 1968 et qui, aujourd'hui encore, continue à susciter d'âpres débats… jusqu'à Rome où nombre de théologiens et de cardinaux s'opposent à l'abandon de la doctrine traditionnelle rappelée par Paul VI, tandis que d'autres prétendent escamoter cette doctrine pour en faire un idéal inaccessible.

Enfin, François Billot de Lochner, président de la Fondation de Service politique, annonce le lancement de l'association Pornostop pour s'opposer efficacement au tsunami pornographique qui menace de détruire la dignité de la personne humaine, la famille et la société.

Lire la suite de l'article

L’hommage de l’armée de terre au lieutenant-colonel Beltrame

Il pourrait servir de réponse à la bassesse des salisseurs d'uniformes en mal de lecteurs alors que #ArnaudBeltrame est le nom le plus lu et aimé de la toile.

Lire la suite de l'article