Archives par étiquette : temps

27 janvier à Versailles – PMA/GPA: Prenons le temps de la réflexion et du débat

Débat à 16h à l'église St Michel de Porchefontaine à Versailles avec 

  • Jean-Noël BARROT député LREM,
  • FX BELLAMY homme politique et philosophe,
  • M. DERAIN magistrate spécialiste des droits de l'enfant,
  • R. POUJOL journaliste,
  • E de MONTETY Directeur du Figaro littéraire.

Lire la suite de l'article

Temps de parole aux européennes : magouille gouvernementale en vue !

LREM sortirait grand gagnant de la réforme envisagée par le gouvernement, avec une augmentation de 155% du temps d'antenne:

"Ça ne changera pas la face des élections européennes, mais c’est un bien mauvais tour que la République en Marche (LREM) s’apprête à jouer à l’opposition. De façon très discrète, le gouvernement se prépare à… augmenter son temps d’antenne pour ce scrutin, et à diminuer, par ricochet, celui de l’opposition parlementaire. Jean-Luc Mélenchon et ses Insoumis seront tout particulièrement touchés par cette réforme, qui sera discutée en commission des lois à l'Assemblée nationale le 17 janvier prochain.

La manœuvre concerne les spots de campagne diffusés sur l’ensemble des chaînes de l’audiovisuel public. Profitant de la réforme consensuelle du mode de scrutin aux élections européennes – les députés européens seront désormais élus sur l’ensemble du territoire français -, le gouvernement a inséré dans son projet de loi un article sur ces clips de propagande. Actuellement, ces spots sont diffusés pendant une durée totale de deux heures sur chaque média, répartis de façon parfaitement égale entre tous les partis représentés au Parlement. S’il existe six listes soutenues par des groupes parlementaires, elles se partageront chacune 20 minutes d’antenne. Quant aux partis qui ne disposent pas d’un groupe parlementaire, comme le FN ou Debout la France, ils se partagent égalitairement une heure, mais aucun ne peut parler plus de cinq minutes.

Plutôt que de chercher à atténuer ce déséquilibre, le gouvernement d’Edouard Philippe a choisi… de l’accentuer. Comme l’a remarqué

Lire la suite de l'article

Le Temps des chefs est (re)venu

9782490215003_1_060544Alors que LR s'est donné un nouveau chef, François Bert vient de faire rééditer son ouvrage, avec 30 pages d'annexes (portrait du président Emmanuel Macron, réflexion sur le gaullisme, article de fond sur "Etre un chef aujourd'hui"…). C'est l'occasion de faire un bilan (mort des partis, casting politique,…). 

Lire la suite de l'article

Il est temps que toute l’Église se sente concernée par le combat pour la vie

Adélaïde Pouchol a rencontré Eric, coordinateur des veillées pour la vie en France. Il a accepté de répondre à ses questions pour le blog de L'Homme Nouveau. Extraits :

V"En 1995, St Jean-Paul II, déjà, avait appelé de ses vœux une prière pour la vie aux quatre coins du monde dans l’encyclique Evangelium Vitae au n°100, mais c'est, en effet, Benoît XVI qui, en 2010, a formulé explicitement cette demande et c'est ainsi qu'ont eu lieu, il y a sept ans, les premières veillées pour la vie… Initiative bénie et encouragée, depuis, par le Pape François. […] 

Vous parliez de plus de 500 veillées de prières en 2010, qu'en est-il aujourd'hui ?

La première année, effectivement, il y a eu un bel élan de prière et l'année d'après c'est seulement en France que les choses ont vraiment continué. Il y a eu quelques veillées ici et là à l'international mais, sur ce coup là, on peut vraiment dire que la France aura joué un rôle particulier et tenu les promesses de son baptême. En 2015, il y a eu 200 veillées… Un beau signe d’espérance pour notre société ! Et pour cette année, à la grâce de Dieu ! L'essentiel des laïcs, paroisses ou communautés qui organisent une veillée pour la vie nous en informent en novembre, c'est une période bien chargée pour nous, mais il y a toujours des veillées qui se décident au dernier moment ! Pour ceux qui hésitent encore à le faire dans leur ville,

Lire la suite de l'article

Pendant ce temps, la mairie de Paris peut organiser la nuit du ramadan aux frais du contribuable

Nuit-du-ramadan-2016-hidalgoDe Gilles-William Goldnadel dans Valeurs Actuelles :

"[…] Si le Conseil d'État ne sait pas pourquoi il tranche la croix, moi je sais. Pendant ce temps, la mairie de Paris peut impunément organiser la nuit du ramadan aux frais du contribuable ou contribuer à la construction de mosquées sous couvert d'espace culturel islamique sans attenter aucunement à la laïcité. On peut tolérer des prières de rue sans emprise parait-il sur le domaine public. On peut édifier des plugs anaux dans la capitale, des vagins royaux à Versailles et des statues de zoophiles sodomisant des chiens à Beaubourg sans égard pour la vue enfantine ou la gente canine."

Lire la suite de l'article

Il faut venir à Montmartre qui est le mont des martyrs, ne serait-ce que par hommage aux martyrs de notre temps

Charlotte d'Ornella a interrogé dans Valeurs Actuelles Marc Fromager, le directeur de l’Aide à l’Eglise en Détresse. Extraits :

Affiche-LR"Sur initiative de votre association, la basilique de Montmartre sera illuminée jeudi soir en rouge… Pourquoi cette couleur et pourquoi cet évènement ?

Le rouge, c'est la couleur du sang. Dans de trop nombreux pays, la liberté religieuse est limitée voire absente. Cela se traduit par des discriminations, voire des persécutions qui font malheureusement des victimes. Certains perdent leur vie. Cette initiative se veut un mémorial en leur honneur et surtout un appel à plus de liberté religieuse. […]

Toutes les religions sont touchées par la persécution à divers endroits du globe… Y’a-t-il une communauté plus touchée que les autres ?

Les chrétiens demeurent les principales victimes de l'absence de liberté religieuse dans le monde et ce pour différentes raisons, à commencer par leur nombre: avec plus de deux milliards de chrétiens répartis dans l'ensemble des pays, la probabilité qu'ils soient concernés est supérieure. Religion non-violente, il est assez commode de s'en prendre aux chrétiens qui servent souvent de bouc-émissaires. Enfin, l'attraction qu'opère les christianisme dans le monde et la multiplication des conversions  qui en résulte finit parfois par créer des tensions, qui se traduisent par des restrictions en matière de liberté religieuse. Par exemple, on estime qu'en moyenne, 15.000 chinois se convertissent au christianisme chaque jour ! Dans ce contexte, on comprend mieux – sans l'excuser – l'inquiétude du Parti communiste chinois et la raison pour laquelle il conserve une

Lire la suite de l'article

Le temps des pèlerinages est revenu

Le Salon Beige a interrogé Guy Barrey, suite à la publication de son ouvrage sur les pèlerinages de France.

Pelerinage-de-france1) Vous venez de publier une somme imposante sur les pèlerinages de France. Certains sont internationalement célèbres, mais la plupart sont peu connus. A combien estimez-vous le nombre de pèlerinages en France?

Le livre Pèlerinages de France offre un bon échantillon des pèlerinages de France- allant des plus grands, tels Lourdes, La Salette, Chartres, Le Puy-en-Velay, Paray-le-Monial, jusqu’aux pèlerinages régionaux et locaux, ignorés ou trop méconnus- sans bien sûr prétendre à l’exhaustivité. Les pèlerinages en France s’enracinent sur des traditions affirmées et une vocation chrétienne très précoce, remontant aux tous premiers siècles de notre ère. Leur nombre est considérable et les recensements effectués ou en cours restent incomplets. Le R. Père assomptionniste Jean-Emmanuel Drochon avait relevé à la fin du XIXème siècle quelque 1241 lieux de pèlerinage dédiés à Notre-Dame, sous de multiples vocables. L’abbé Fuzier en 1908 en recensait plus de 1255. Le mot du pape Urbain II au XIème siècle « Regnum Galliae, regnum Mariae » était et reste ainsi d’une grande justesse. La multitude des pèlerinages et lieux de pèlerinages est également en relation avec la multitude des saints et bienheureux qui ont fleuri sur le sol de France : au total plus de 2000 lieux saints recensés en France. Notre Pays est en réalité profondément fécondé par le catholicisme qui est consubstantiel à la France : la France ne serait pas la France sans le catholicisme et nos racines sont largement et profondément

Lire la suite de l'article

Le mouvement LGBT passe son temps à mentir pour arriver à ses fins

Jean-Luc Roméro l'avait avoué à propos du Pacs, qui ne devait pas aboutir à la dénaturation du mariage, qui ne devait pas aboutir à la fabrication d'enfants pour les LGBT, par PMA ni par GPA… Ce même Roméro milite pour l'euthanasie qui ne concerne, bien entendu, que les cas exceptionnels, comme on le voit en Belgique ou aux Pays-Bas, où il ne suffit plus d'être dans des souffrances atroces pour demander la mort, mais qu'un mineur peut être euthanasié, comme un dépressif, un malade mental. Ces gens passent leur temps à mentir, comme leur père, pour arriver à leurs fins.

Lire la suite de l'article

Il est encore temps de participer au prochain Pèlerinage Summorum Pontificum à Rome

Le Pèlerinage Summorum Pontificum à Rome du 14 au 17 septembre donnera l’occasion de prier pour le repos de l’âme du cardinal Carlo Caffara, archevêque émérite de Bologne, théologien et qui aurait dû célébrer la messe à Saint-Pierre de Rome samedi 16.

 

Lire la suite de l'article

Le véritable débat est de savoir s’il ne serait pas temps, pour l’Église, de sortir de l’idéologie du tout-migratoire

Sur Boulevard Voltaire, Laurent Dandrieu répond au père Stalla-Bourdillon

"Une Église qui prône la « culture de la rencontre » se doit, plus que toute autre institution, d’être ouverte au débat. Une Église disposée à aller vers les périphéries ne peut pas manquer de s’intéresser à cette périphérie particulière que sont ses propres fidèles, que certains aspects de son discours actuel met mal à l’aise. Aussi ne pouvait-on que se réjouir de voir le blog du père Laurent Stalla-Bourdillon, directeur du Service pastoral d’études politiques et aumônier des parlementaires, se pencher sur cette question éminemment politique de la position de l’Église sur l’immigration, et répondre aux nombreuses objections qui ont été soulevées ici ou là à l’encontre du récent message publié par le pape François à l’occasion de la prochaine Journée mondiale du migrant et du réfugié. Et c’est pourquoi, aussi, on ne pouvait qu’être déçu que ce billet, au lieu de répondre à des objections réelles, concentre ses attaques sur des objections fantasmées, ou peut-être glanées sur les réseaux sociaux, dont on sait qu’ils ne sont pas précisément le lieu idéal pour un débat intellectuel serein et approfondi.

Contrairement à ce qu’affirme le père Stalla-Bourdillon, personne – en tout cas, personne de sérieux – ne réclame du pape qu’il se fasse le « défenseur de la supériorité culturelle de l’Europe chrétienne » ; personne de sérieux ne désire que l’Église s’engage dans « une logique de domination territoriale », personne ne souhaite que le pape abdique la dimension universelle de

Lire la suite de l'article