Archives par étiquette : syriens

Pourquoi Israël soutient les islamistes syriens

Chronique d'Antoine de Lacoste :

Depuis le début de la guerre en Syrie, Israël soutient directement plusieurs groupes islamistes syriens. Armes, argent, médicaments ont été fournis en quantité importante aux djihadistes, en particulier le long de la frontière commune aux deux pays, sur le plateau du Golan.

Une rumeur démentie par Tel Aviv avait couru un temps : des blessés islamistes étaient  soignés dans des hôpitaux israéliens. Un incident sérieux avait finalement permis la confirmation de cette information : des islamistes avaient commis des exactions dans un village druze avant de se replier, pourchassés par des habitants druzes venus en renfort.

Cette population, très à part et très soudée, vit notamment sur un territoire à cheval sur la Syrie et l'Etat hébreu. Tous les hommes sont armés et ce sont de redoutables combattants des montagnes. L'armée française en a un cuisant souvenir lors de la révolte druze de 1925.

Dans leur chasse aux islamistes, les Druzes ont constaté avec stupeur que leurs ennemis s'enfuyaient vers la frontière, où des ambulances israéliennes les attendaient pour emmener les blessés. L'affaire s'est mal finie pour les islamistes : les ambulances ont été interceptées et les blessés exécutés par les Druzes. L'armée israélienne n'est pas intervenue, afin de ne pas s'aliéner une population avec qui elle entretient de bonnes relations.

Les faits étant avérés, il faut s'interroger sur les raisons de ce soutien, qui n'est paradoxal qu'en apparence, et il y en a deux.

La première raison était le souhait de voir tomber Bachar.

Lire la suite de l'article

Mgr Jeanbart attend à Alep le retour des syriens émigrés

Dans un courrier, Mgr Jean-Clément Jeanbart, archevêque grec catholique melkite d’Alep (Syrie), demande à tous ses fidèles partis à l’étranger de revenir sur le territoire de son archidiocèse d’Alep.

AUne seconde lettre nous est adressée directement, à nous qui voulons aider les chrétiens de Syrie « à rester dans le pays qui a vu l’Église commencer sa Mission » :

1

Lire la suite de l'article

Les faux “casques blancs” syriens dénoncés à l’ONU par la Russie

Article de Stratediplo, où l'on retrouve à la manoeuvre la perfide Albion et l'infâme Soros, et l'administration du POTUS descendant… et où l'on déplore la passivité déplorable de l'Argentine… Quant à la France occupée par le régime Hollande, pas de commentaire…

 
Cette officine de propagande de la coalition islamo-atlantique contre la Syrie est financée à 50% par le gouvernement anglais et à 29% par le gouvernement étatsunien (d'après les déclarations de ces deux gouvernements) ; un autre contributeur est George Soros, dont l'organisation états-unienne Purpose possède le domaine internet whitehelmets.org. Elle a été promue à la célébrité par les agences de presse de l'OTAN (AP, AFP et Reuters) le 30 septembre 2015, lorsque ces faux casques blancs se sont (un peu trop) empressés de publier des témoignages et "preuves" vidéographiques de l'indiscrimination des bombardements que l'aviation russe allait lancer quelques heures plus tard. Outre son usurpation de l'appellation White Helmets, elle a aussi été présentée mensongèrement comme la défense civile syrienne (reconnue par l'ONU, l'OMS, le CICR et l'Organisation Internationale de Protection Civile), puis comme une branche "humanitaire" de la milice prétendue modérée d'Al-Qaïda en Syrie rebaptisée Front Al-Nosra puis Fatah Al-Cham, même si ses membres se filment parfois en flagrant délit de défaut d'humanitarisme, pour ne pas dire de terrorisme, lors d'exécutions arbitraires par exemple, comme l'ont montré les enquêtes approfondies de la journaliste Vanessa Beeley.
 
Recommandée au comité Nobel par

Lire la suite de l'article

Les chrétiens syriens solidaires de leurs frères français après le meurtre du Père Hamel

Les chrétiens de Syrie pour la paix, et le forum national syrien, dirigé par le docteur Elias Lahham, ont publié fin juillet suite à l'assassinat du père Hamel un communiqué commun, dont nous reproduisons tardivement un extrait :

"Notre combat est commun, c’est pourquoi, nous devons nous montrer fermes et unis face à cet ennemi qui n’a ni religion ni frontière. Chrétiens de Syrie pour la paix et le Forum national syrien, appellent solennellement, au nom de la protection des français et du rétablissement de la paix en Syrie, le gouvernement français à reconsidérer sa politique étrangère en Syrie et à s’associer avec l'Etat syrien et ses alliés afin de combattre efficacement et à la source ce terrorisme mondialisé."

Lire la suite de l'article

Mercredi 1er juin, prier avec les enfants syriens pour que la paix s’installe, enfin

A l’occasion de la journée internationale de l’enfant, des centaines d’enfants syriens se rassembleront mercredi 1er juin pour prier pour la paix. Les Patriarches de Syrie lancent un appel aux chrétiens du monde entier – et particulièrement aux enfants – à les rejoindre.

Ce 1er juin, des centaines d’enfants chrétiens se rassembleront à Damas, Alep, Homs, Tartous et Marmarita pour prier pour la paix. Cette initiative, fruit d’une rencontre entre l’AED et les Églises de Syrie, est lancée conjointement par les patriarches catholiques et orthodoxes du pays. Dans leur message, ils alertent sur la situation particulièrement dramatique des enfants :

« Dans notre patrie, la Syrie, cela fait plus de cinq ans que les enfants sont blessés, traumatisés, tués par une guerre cruelle. Beaucoup ont perdu leurs parents et tout ce qui leur était cher. Tant d’enfants sont nés pendant la guerre et n’ont jamais connu la paix. Leurs larmes et leurs souffrances crient vers le ciel. »

C’est dans ce contexte que les patriarches appellent les écoles, paroisses et chrétiens du monde entier à s’unir à leur prière « pour que s’installe, enfin, la paix. »

« En priant avec nos enfants pour la paix en Syrie ce 1er juin, nous redisons notre attachement aux familles syriennes si lourdement frappées par la guerre depuis 2011», affirme Marc Fromager, directeur de l’AED.

Prière pour la paix en Syrie,

A réciter mercredi 1er juin à midi, en communion avec les enfants de Syrie

« Ô Christ, roi de l'univers,
Nous te demandons

Lire la suite de l'article

Former militairement les réfugiés syriens pour aller combattre l’Etat islamique

C'est la proposition du futur ministre des affaires étrangères polonais :

"Les centaines de milliers d'immigrés syriens arrivés en Europe pourraient former une armée pour aller combattre pour la liberté de leur pays, a estimé dimanche soir Witold Waszczykowski, le futur ministre polonais des Affaires étrangères du gouvernement conservateur en cours de formation.

"Des centaines de milliers de Syriens sont arrivés dernièrement en Europe. On pourrait en faire une armée", a-t-il déclaré à la télévision publique TVP Info.
"Des dizaines de milliers de jeunes hommes sautent de leurs bateaux gonflables, avec leur iPad à la main, et au lieu de demander d'abord à boire ou à manger, ils demandent où ils peuvent charger leur téléphone portable. Ils pourraient aller combattre pour libérer leur pays, avec notre aide", a ajouté le futur chef de la diplomatie au sein du gouvernement conservateur qui sera officiellement nommé lundi.

M. Waszczykowski souhaite éviter la situation où "nous envoyons nos soldats se battre en Syrie pendant que des centaines de milliers de Syriens boivent leur café à (l'avenue berlinoise) Unter den Linden" où dans d'autres villes d'Europe."

Lire la suite de l'article

Pour les catholiques syriens, le comportement immigrationniste de l’Europe est incompréhensible

Le père Toufic Ei, curé grec-melkite catholique de Maaloula, petit village majoritairement chrétien de Syrie, resté entre les mains des islamistes de septembre 2013 à avril 2014, déclare à Christianophobie Hebdo :

Cover_christianophobie_hebdo_titre_cover"[…] Cette intervention russe est donc très bien accueillie par la population syrienne. Enfin, des résultats! Évidemment que les Syriens sont reconnaissants… Certains de mes fidèles pensaient à émigrer. Grâce à la présence russe, ils pensent désormais à rester.

Que pensez-vous de la politique d’immigration menée par l’Europe ?

L’Europe ouvre grand ses frontières et accepte une immigration clandestine dont elle ne sait rien. Pour nous, ce comportement est incompréhensible. Je suis inquiet pour l’Europe: il est évident que certains pays financent cette émigration massive vers l’Europe. Or, ce que ces pays financent, ce sont des bombes qui pourront exploser en Europe à tout moment. En outre, cette politique menée pousse les gens à partir, alors que nous travaillons sans cesse à les aider à rester sur place…

Pourquoi rester dans ce Proche-Orient menaçant ?

Notre mission est ici ; Dieu nous a voulus ici. Nous avons le droit, mais surtout le devoir, de nous défendre, lorsque nos vies sont menacées, et nos soldats le font. Mais la majorité du peuple syrien est prête à vivre ensemble. […]"

Lire la suite de l'article

“Des consignes gouvernementales” pour refuser l’asile aux chrétiens syriens

Mieux vaut être musulman que chrétien d'Orient pour obtenir l'asile en France. Invités de Jean-Marie Le Méné sur Radio Courtoisie, Frédéric Pichon, spécialiste de la Syrie à l'université de Tours, et Marc Fromager, directeur de l'Aide à l'Eglise en détresse, lui ont expliqué pourquoi.

Les deux explications de Frédéric Pichon :

"Je me suis entretenu cet après-midi avec un haut fonctionnaire de la République qui travaille dans l'accueil des réfugiés et qui m'a dit très clairement, en me disant que je pouvais le répéter partout donc j'en profite pour le faire – qu'il y a des consignes gouvernementales pour noyer la question des chrétiens d'Orient. Il me dit : "Voilà, il y a des chrétiens syriens et irakiens qui attendent depuis huit mois un visa à Beyrouth". Il m'explique : "Il faut savoir que l'ambassade de France à Beyrouth sous-traite l'instruction des dossiers de visas à une compagnie privée libanaise détenue par un musulman sunnite." C'est un haut fonctionnaire, c'est quelqu'un de sérieux, c'est un préfet. Il me dit que maintenant, il conseillerait presque – mais je ne veux pas lancer ici un appel à émigrer pour les chrétiens – aux chrétiens d'émigrer sans demander de visas et de passer par la Turquie et de se cacher dans ce flot [de migrants] pour avoir des chances d'être accueillis. Parce qu'il y a des consignes, m'a-t-il dit, surtout pour les chrétiens syriens qui sont réputés être pro-régime. En gros, la consigne, ça a été de dire :

Lire la suite de l'article

Festival de musique sacrée à Strasbourg : les artistes bouddhistes et musulmans ont obtenu leur visa, les chrétiens syriens, non

Voilà qui corrobore le tweet de Mgr Aillet :

"Vingt musiciens syriens, membres d'une chorale religieuse gréco-orthodoxe de Damas, se sont vu refuser un visa pour la France et ne pourront donc pas se produire début novembre à Strasbourg dans le cadre d'un festival de musique religieuse, a-t-on appris lundi auprès des organisateurs. Ces artistes âgés de 21 à 54 ans sont membres du chœur Saint-Ignace de la cathédrale gréco-orthodoxe mariamite de Damas. Ils devaient donner trois concerts à Strasbourg dans le cadre des « Sacrées journées », un festival de musiques sacrées qui réunit des fidèles de différentes religions, a expliqué son président, l'ancien pasteur Jean-Louis Hoffet.

De Damas, les chanteurs orthodoxes se sont rendus en car à l'ambassade de France à Beyrouth pour y déposer leur dossier de demande. Ils étaient munis de billets d'avion aller-retour, d'une réservation d'hôtel et d'une attestation du maire de Strasbourg, dont la collectivité subventionne le festival. Mais leurs visas ont été refusés, car leurs dossiers ont été jugés « pas fiables », a raconté Jean-Louis Hoffet. « C'est ahurissant ! Je suis outré, stupéfait qu'on puisse refuser un visa à des gens qui viennent chanter leur foi dans nos églises, alors même qu'on fait de grands discours sur l'accueil de 24 000 migrants ! » s'est emporté l'organisateur.

Lors des « Sacrées journées » à Strasbourg, le chœur Saint-Ignace de Damas doit chanter en araméen et en syriaque, aux côtés notamment de bouddhistes tibétains chinois et indiens, de moines hindouistes et de musulmans soufis tunisiens. Parmi tous les

Lire la suite de l'article