Archives par étiquette : syriens

Les chrétiens syriens à l’épreuve des Kurdes

D'Antoine de Lacoste pour les lecteurs du Salon Beige :

Syrie-carte-de-la-Syrie-Turquie-Iraq-Jordanie-Israel-Liban-Moyen-Orient[1]Plus d'un million de Kurdes peuplent le Nord de la Syrie et cohabitent avec un peu moins d'un million d'arabes. Pragmatiques, ils vivaient en bonne intelligence avec le régime, bénéficiant d'une certaine autonomie en échange de leur neutralité politique.

Leurs relations avec les arabes (sunnites, alaouites ou chrétiens) étaient distantes mais sans hostilité manifeste. C'était avant la guerre et les Kurdes, malgré leur propension naturelle à l'hégémonie, n'avaient de toutes façons guère le choix. Toutefois, leur rêve d'un Etat kurde officieux, les habitait toujours.

La guerre va leur permettre de progresser dans leurs ambitions.

L'armée syrienne, en grande difficulté jusqu'à l'intervention russe, n'avait plus les moyens de contrôler le nord du pays : la priorité était d'endiguer la marée islamiste qui voulait prendre le pouvoir. Tel n'était pas le but des Kurdes qui se contenterait toujours d'un territoire à eux dans le Nord. Des deux maux Assad a choisi le moindre et a donc fort logiquement laissé les Kurdes prendre le contrôle des villes et des postes-frontières, à l'exception d'un seul, au Nord-Est, tenu par des milices chrétiennes et quelques militaires syriens.

Des combats entre l'armée et les milices chrétiennes d'un côté, les combattants kurdes de l'autre (regroupés dans les YPG) eurent lieu, faisant toutes de même des victimes et des prisonniers de chaque côté. On était toutefois loin de la conflagration générale.

Les Turcs regardaient cela d'un mauvais oeil, mais leur préoccupation de l'époque était surtout d'organiser la révolte

Lire la suite de l'article

Rixe entre plusieurs dizaines d’Ethiopiens, d’Irakiens et de Syriens

… à Calais.

"Sept migrants ont été blessés dont quatre par arme blanche lors d'une rixe entre plusieurs dizaines d'Ethiopiens, d'Irakiens et de Syriens au moment de la distribution de repas à Calais, a-t-on appris auprès de la préfecture. La bagarre a éclaté en centre ville aux alentours de 18H30 pendant qu'une association distribuait de la nourriture, a précisé la préfecture du Pas-de-Calais confirmant une information de la Voix du Nord."

Commentaires (2)

L'article du Figaro précise
qu'"aucune interpellation n'a eu lieu".

C'est pas beau l'état d'urgence ? ? ?

Rédigé par : David | 22 sep 2017 09:43:57
____________________________________

Si c'étaient des réfugiés chrétiens à qui des musulmans donnerait de la nourriture, ça se passerait à coups de triques et de fouets, pour maintenir l'ordre !

Et en fait non, les musulmans ne font rien pour les chrétiens, et même pas pour les leurs d'ailleurs… car que font les richissimes pétromonarchies du Golfe pour aider les Rohingyas birmans par exemple ?

Rédigé par : Irishman | 22 sep 2017 10:45:01
____________________________________

Lire la suite de l'article

Attaque terroriste dans le métro de Londres : les suspects sont des réfugiés Irakiens et Syriens

Mince, encore des réfugiés.

"Le premier suspect de l’attentat de vendredi dernier dans le métro de Londres, âgé de 18 ans et dont on ignore le nom, était un réfugié irakien débarqué au Royaume-Uni il y a quelques années, a fait savoir The Telegraph.

Le deuxième suspect, Yahyah Farroukh, agé de 21 ans, serait arrivé de Damas, en Syrie, selon les informations trouvées sur sa page Facebook.

Les deux individus ont été accueillis à Londres par la famille de Penny et Ron Jones. Le couple est connu pour ses actions de charité auprès de centaines de réfugiés, et ce, depuis les années 1970. En 2009, Elizabeth II leur a même décerné l’Ordre de l’Empire britannique."

Commentaires (4)

Pour comprendre ces attentats, écouter les notes de lecture sur l'ouvrage de Thierry Meyssan consacré à la destruction de la Libye et à la guerre de Syrie….
https://www.youtube.com/watch?v=Fd-QLO99RAI

L'armée et la diplomatie française y ont été lamentables et démontrent la fin de la souveraineté de la France, contrairement à une Grande Bretagne qui a su se détacher de l'Union Européenne.

Comme avec l'opération Gladio, le Grand Remplacement provoqué volontairement, servira à organiser des troubles dans les pays voulant retrouver leur souveraineté. L'Otan n'est plus à une révolution orange près, sa grande spécialité.

Rédigé par : Louis | 18 sep 2017 21:11:25
____________________________________

Elizabeth II n'a plus qu'à faire ce couple si généreusement aveugle : "Chevalier de la jarretière", ou "charretiers de l'ère du cheval (de Troie) !

Lire la suite de l'article

Kurdes et Syriens bientôt face à face à Deir ez-Zor ?

Analyse d'Antoine de Lacoste pour les lecteurs du Salon Beige :

Syrie-carte-2-400x355[1]Depuis maintenant une semaine, l'armée syrienne a rompu le siège de Deir ez-Zor. L'Etat islamique avait conquis les deux tiers de la ville il y a trois ans et n'a jamais pu prendre le dernier tiers comme nous l'avons expliqué la semaine dernière.

Aujourd'hui, c'est l'inverse qui se produit et ce sont les hommes de Daesh (dont de nombreux étrangers) qui sont encerclés dans les poches qu'ils détiennent encore, à l'est de la ville.

La reprise complète de Deir ez-Zor est inéluctable dans un délai finalement plus court que prévu. Cela en dit long sur l'effondrement de l'Etat islamique dont les jours sont maintenant comptés. D'ailleurs de nombreux combattants disparaissent dans la nature, parfois pour rentrer chez eux discrètement mais le plus souvent pour se fondre dans la population des régions sunnites afin de préparer de futurs attentats.

Dans le même temps, les dirigeants survivants de Daesh se préoccupent des finances du mouvement et organisent le rapatriement, notamment en Europe, de fonds qui serviront à financer des actions terroristes. Les Syriens en auront probablement  fini plus tôt que nous avec l'Etat islamique…

Ce qui est certain, c'est que l'armée syrienne a repris plusieurs puits de pétrole dans la région de Deir ez-Zor, et que bientôt plus aucun ne sera aux mains de Daesh. Ce sont ainsi 800 millions de dollars annuels qui ne rentreront plus dans les caisses des islamistes.

Plus au nord-ouest, à 120 km de Deir ez-Zor,

Lire la suite de l'article

Pourquoi Israël soutient les islamistes syriens

Chronique d'Antoine de Lacoste :

Depuis le début de la guerre en Syrie, Israël soutient directement plusieurs groupes islamistes syriens. Armes, argent, médicaments ont été fournis en quantité importante aux djihadistes, en particulier le long de la frontière commune aux deux pays, sur le plateau du Golan.

Une rumeur démentie par Tel Aviv avait couru un temps : des blessés islamistes étaient  soignés dans des hôpitaux israéliens. Un incident sérieux avait finalement permis la confirmation de cette information : des islamistes avaient commis des exactions dans un village druze avant de se replier, pourchassés par des habitants druzes venus en renfort.

Cette population, très à part et très soudée, vit notamment sur un territoire à cheval sur la Syrie et l'Etat hébreu. Tous les hommes sont armés et ce sont de redoutables combattants des montagnes. L'armée française en a un cuisant souvenir lors de la révolte druze de 1925.

Dans leur chasse aux islamistes, les Druzes ont constaté avec stupeur que leurs ennemis s'enfuyaient vers la frontière, où des ambulances israéliennes les attendaient pour emmener les blessés. L'affaire s'est mal finie pour les islamistes : les ambulances ont été interceptées et les blessés exécutés par les Druzes. L'armée israélienne n'est pas intervenue, afin de ne pas s'aliéner une population avec qui elle entretient de bonnes relations.

Les faits étant avérés, il faut s'interroger sur les raisons de ce soutien, qui n'est paradoxal qu'en apparence, et il y en a deux.

La première raison était le souhait de voir tomber Bachar.

Lire la suite de l'article

Mgr Jeanbart attend à Alep le retour des syriens émigrés

Dans un courrier, Mgr Jean-Clément Jeanbart, archevêque grec catholique melkite d’Alep (Syrie), demande à tous ses fidèles partis à l’étranger de revenir sur le territoire de son archidiocèse d’Alep.

AUne seconde lettre nous est adressée directement, à nous qui voulons aider les chrétiens de Syrie « à rester dans le pays qui a vu l’Église commencer sa Mission » :

1

Lire la suite de l'article

Les faux “casques blancs” syriens dénoncés à l’ONU par la Russie

Article de Stratediplo, où l'on retrouve à la manoeuvre la perfide Albion et l'infâme Soros, et l'administration du POTUS descendant… et où l'on déplore la passivité déplorable de l'Argentine… Quant à la France occupée par le régime Hollande, pas de commentaire…

 
Cette officine de propagande de la coalition islamo-atlantique contre la Syrie est financée à 50% par le gouvernement anglais et à 29% par le gouvernement étatsunien (d'après les déclarations de ces deux gouvernements) ; un autre contributeur est George Soros, dont l'organisation états-unienne Purpose possède le domaine internet whitehelmets.org. Elle a été promue à la célébrité par les agences de presse de l'OTAN (AP, AFP et Reuters) le 30 septembre 2015, lorsque ces faux casques blancs se sont (un peu trop) empressés de publier des témoignages et "preuves" vidéographiques de l'indiscrimination des bombardements que l'aviation russe allait lancer quelques heures plus tard. Outre son usurpation de l'appellation White Helmets, elle a aussi été présentée mensongèrement comme la défense civile syrienne (reconnue par l'ONU, l'OMS, le CICR et l'Organisation Internationale de Protection Civile), puis comme une branche "humanitaire" de la milice prétendue modérée d'Al-Qaïda en Syrie rebaptisée Front Al-Nosra puis Fatah Al-Cham, même si ses membres se filment parfois en flagrant délit de défaut d'humanitarisme, pour ne pas dire de terrorisme, lors d'exécutions arbitraires par exemple, comme l'ont montré les enquêtes approfondies de la journaliste Vanessa Beeley.
 
Recommandée au comité Nobel par

Lire la suite de l'article

Les chrétiens syriens solidaires de leurs frères français après le meurtre du Père Hamel

Les chrétiens de Syrie pour la paix, et le forum national syrien, dirigé par le docteur Elias Lahham, ont publié fin juillet suite à l'assassinat du père Hamel un communiqué commun, dont nous reproduisons tardivement un extrait :

"Notre combat est commun, c’est pourquoi, nous devons nous montrer fermes et unis face à cet ennemi qui n’a ni religion ni frontière. Chrétiens de Syrie pour la paix et le Forum national syrien, appellent solennellement, au nom de la protection des français et du rétablissement de la paix en Syrie, le gouvernement français à reconsidérer sa politique étrangère en Syrie et à s’associer avec l'Etat syrien et ses alliés afin de combattre efficacement et à la source ce terrorisme mondialisé."

Lire la suite de l'article

Mercredi 1er juin, prier avec les enfants syriens pour que la paix s’installe, enfin

A l’occasion de la journée internationale de l’enfant, des centaines d’enfants syriens se rassembleront mercredi 1er juin pour prier pour la paix. Les Patriarches de Syrie lancent un appel aux chrétiens du monde entier – et particulièrement aux enfants – à les rejoindre.

Ce 1er juin, des centaines d’enfants chrétiens se rassembleront à Damas, Alep, Homs, Tartous et Marmarita pour prier pour la paix. Cette initiative, fruit d’une rencontre entre l’AED et les Églises de Syrie, est lancée conjointement par les patriarches catholiques et orthodoxes du pays. Dans leur message, ils alertent sur la situation particulièrement dramatique des enfants :

« Dans notre patrie, la Syrie, cela fait plus de cinq ans que les enfants sont blessés, traumatisés, tués par une guerre cruelle. Beaucoup ont perdu leurs parents et tout ce qui leur était cher. Tant d’enfants sont nés pendant la guerre et n’ont jamais connu la paix. Leurs larmes et leurs souffrances crient vers le ciel. »

C’est dans ce contexte que les patriarches appellent les écoles, paroisses et chrétiens du monde entier à s’unir à leur prière « pour que s’installe, enfin, la paix. »

« En priant avec nos enfants pour la paix en Syrie ce 1er juin, nous redisons notre attachement aux familles syriennes si lourdement frappées par la guerre depuis 2011», affirme Marc Fromager, directeur de l’AED.

Prière pour la paix en Syrie,

A réciter mercredi 1er juin à midi, en communion avec les enfants de Syrie

« Ô Christ, roi de l'univers,
Nous te demandons

Lire la suite de l'article