Archives par étiquette : s’oppose

Chypre : l’Eglise orthodoxe s’oppose à la légalisation de l’avortement

Lu ici :

Ephreme-vatopedi"L’archimandrite Éphrem, higoumène du monastère athonite de Vatopédi, a envoyé une lettre au parlement chypriote, exhortant le gouvernement à ne pas légaliser l’avortement dans le pays. Actuellement, l’avortement est interdit à Chypre, mais il est maintenant question de changer la loi après que le Parlement européen a signifié aux représentants du gouvernement chypriote que proscrire l’avortement est considéré comme une violation des droits de la femme dans l’Union européenne.

En tout état de cause, l’Église orthodoxe ne soutient pas cette position, du fait que l’être humain est vivant, à l’image de Dieu, dès sa conception. Des représentants du clergé chypriote ont interpelé le gouvernement à ce sujet, soulignant que leurs intentions étaient pécheresses. « Priver un enfant à naître de son droit à la vie est l’un des crimes des plus odieux qu’une mère puisse commettre », écrit l’higoumène Éphrem. Celui-ci a également mentionné que la décision du Parlement chypriote pourrait provoquer des problèmes à caractère national et démographique, menant au déclin du peuple chypriote grec. L’higoumène athonite a invité le gouvernement chypriote à revoir le projet de loi. Malgré cela, une fin de non recevoir lui a été opposée.

En 2014 déjà, le père Éphrem s’était adressé au congrès du mouvement « pro-vie » à Moscou en 2014, disant qu’il « était inacceptable que des délits aussi terribles que les avortements soient commis dans les pays orthodoxes, qui plus est, dans une telle ampleur. Ce phénomène doit nous faire sérieusement réfléchir, je dirais que nous

Lire la suite de l'article

Marine Le Pen s’oppose fermement à la PMA pour célibataires et les homosexuels

Lire la suite de l'article

Marine Le Pen s’oppose à la “Panthéonisation” immédiate de Simone Veil et dénonce le non-respect de l’esprit de sa loi sur l’avortement

Lire la suite de l'article

Un de Nous s’oppose au financement de l’avortement par des fonds européens

Le-pr-sident-Commission-europ-enne-Jean-Claude-Juncker-21-octobre-2016Alors que le nouveau président américain a rétabli la « politique de Mexico » stipulant qu’aucun financement fédéral ne devrait aider des organisations internationales ou étrangères qui pratiquent ou promeuvent l’avortement (cf. Donald Trump supprime le financement des ONG soutenant l’avortement), le ministre néerlandais du Commerce extérieur et de la Coopération au développement, Liliane Ploumen, a lancé une initiative pour le contrer sous le nom de « She decides ». Elle a annoncé la semaine dernière que ce fonds financerait des projets visant à

« accroitre l’accès à la contraception et à l’avortement ainsi qu’à l’éducation des femmes dans les pays en développement ».

Ce fonds est ouvert aux gouvernements, entreprises ou institutions sociales membres de l’UE ou non, dont certains ont déjà annoncé leur contribution.

« ‘She decides’ est très nettement opposée à l’initiative citoyenne européenne la plus réussie » a réagi la Fédération One of Us, qui s’apprête le 14 mars devant la Cour de Justice de l’UE à porter la voix des presque deux millions de citoyens européens ayant demandé à l’UE une politique respectueuse de la vie humaine de la conception à la fin naturelle :

« Nous sommes fermement opposés au financement de l’avortement par le budget commun de l’UE. Cette question ne relève pas de la compétence de l’Union européenne et doit rester strictement de la compétence des gouvernements nationaux ».

Carlo Casini, président honoraire de la Fédération One of Us a rappelé que

«la Cour européenne des droits de l’homme n’a

Lire la suite de l'article

Jean-Frédéric Poisson s’oppose au délit d’entrave numérique à l’avortement

Jean-Frédéric Poisson, député des Yvelines et président du Parti Chrétien-Démocrate estime qu'il est hors de question que les parlementaires interdisent les sites internet visés par le projet de délit d'entrave numérique à l'avortement. Invité de Bourdin Direct, Jean-Frédéric Poisson, a redit son opposition au nom de la liberté d'expression :

Sans-titre"C'est une atteinte à la liberté d'expression. Je considère qu'on a parfaitement le droit en France d'avoir l'opinion qu'on veut sur cette question si difficile et si douloureuse qu'est l'interruption volontaire de grossesse. A partir du moment où on a la liberté d'en penser ce qu'on veut, on a aussi le droit de dire ce qu'on a envie d'en dire, et de donner aux femmes concernées une information la plus complète possible (…)

S'il y a des fausses informations, il y a des procédures judiciaires pour cela. Si vous voulez fermer les sites qui donnent de fausses informations, vous allez commencer par fermer le site du parti socialiste depuis hier soir. Vous ne pouvez pas faire ça. S'il y a des gens qui disent des bêtises, il faut que le gouvernement le dise, mais n'interdisez pas (ces sites), acceptez le débat public !

La bonne réponse c'est de dire pourquoi ces sites se trompent. Si vous allez sur le site du gouvernement, à aucun moment vous ne trouvez les effets indésirables qui sont liés au recours à l'IVG. Ça c'est un mensonge. Si le gouvernement faisait correctement son métier en matière de santé publique, ces sites n'auraient sans doute

Lire la suite de l'article

Le ministre de la défense s’oppose au ministre de l’Intérieur

Déclaration étonnante de Jean-Yves Le Drian hier sur Europe 1 :

Est-il au courant que son collège Bernard Cazeneuve est actuellement en train d'éparpiller les immigrés dans toute la France ?

Lire la suite de l'article

L’Autriche s’oppose désormais fermement à l’adhésion de la Turquie à l’UE

C'est le message clair du chef de la diplomatie autrichienne, Sebastian Kurz, et du chancelier autrichien Christian Kern. Cette idée étant défendue depuis des années par le FPÖ, ce revirement est probablement une conséquence directe de l'élection présidentielle ratée de peu par Norbert Hofer (FPÖ) qui retentera sa chance en octobre :

Pas d’adhésion de la Turquie, titre Die Presse en une ce 4 août. Ce “non” catégorique à la poursuite des négociations pour l’entrée d’Ankara dans l’Union européenne (UE), c’est le chancelier autrichien Christian Kern qui l’a prononcé dans une interview au quotidien autrichien. Pour cet homme politique social-démocrate, une adhésion turque, dans la situation actuelle, relève “de la fiction”.

Non. Pas maintenant, ni dans les décennies à venir.” Mais ce n’est pas seulement le président Recep Tayyip Erdogan “et tous les développements problématiques au niveau démocratique” qui font obstacle. L’Autrichien met plutôt l’accent sur “les disparités économiques” : en accordant les quatre libertés de base de l’UE aux Turcs (la libre circulation des produits, des services, du capital et des personnes), “on ira vers des distorsions économiques majeures qui ne sont plus défendables en Europe”. [Source]

"Vienne s'opposera à l'ouverture de nouveaux chapitres de négociations pour l'entrée de la Turquie dans l'Union européenne, en raison notamment de l'ampleur de la répression depuis le coup d'Etat manqué du 15 juillet, a annoncé le chef de la diplomatie autrichienne, Sebastian Kurz. "J'ai voix au chapitre au conseil

Lire la suite de l'article

Le président de la république s’oppose à tout accueil des migrants

C'est en Tchéquie où les valeurs républicaines ne sont visiblement pas vraiment les mêmes qu'en France :

"Le président s’oppose à tout accueil des migrants sur le territoire tchèque. Notre pays ne peut pas se permettre de risquer des attaques terroristes comme celles qui ont été perpétrées en France et en Allemagne« , a affirmé son porte-parole Jiri Ovcacek.

« Autrement dit, par l’accueil des migrants, nous créerions un bouillon de culture (propice) à des attaques terroristes sur le territoire de la République tchèque« , a poursuivi M. Ovcacek" (…)

L'afflux des migrants en Europe est "absolument incontrôlable et non-contrôlé", a affirmé M. Ovcacek, réagissant à la question d'une journaliste de savoir si M. Zeman était prêt à accueillir ces réfugiés qui ont fui la guerre et qui se trouvent déjà en Europe.

"Il faut l'avouer et on le voit aussi en Allemagne, que nous ne sommes pas capables de faire la distinction entre les migrants économiques et les réfugiés (fuyant une situation) de guerre", a dit le porte-parole."

Lire la suite de l'article

Le préfet vérifie qu’aucun motif d’ordre public ne s’oppose au renouvellement de la carte de séjour

Le Tunisien qui a tué 84 français avait une carte de séjour jusqu’en 2014 et il a été de multiples fois condamné pour des délits de violence. Bref c’était un étranger voyou sur notre sol.

Pourtant, on lui a renouvelé sa carte de séjour jusqu’en 2019.

Or, la loi prévoit :

le préfet examine si les conditions pour le renouvellement de la carte de séjour sont remplies. Il vérifie aussi qu'aucun motif d'ordre public ne s'oppose au renouvellement de la carte de séjour.

Questions d'un fidèle lecteur :

Est-ce qu’un étranger multirécidiviste comme ce dingue qui a fini par tuer 84 personnes, représentait déjà un danger pour l’ordre publique avant ?

Dans ce cas, est-ce que le Préfet aurait dû respecter la loi, ne pas lui renouveler sa carte de séjour et l’expulser ?

Si la réponse à cette dernière est oui, comme il ne l'a pas fait, ma question est :

Ce genre de dérive et de politique d’abandon, où même les préfets n’appliquent plus la loi, ne rendent pas tous ces acteurs de la gestion de la cité responsables de ce qui nous arrivent en France ?

Commentaires (2)

Ben oui, mais il suffit de passer devant n'importe quelle préfecture le matin pour se rendre compte que ni le préfet ni personne n'aura le temps de vérifier le curriculum des centaines d'étrangers qui viennent faire la queue chaque jour.
Dans un domaine différent, c'est un peu comme les banques qui sont censées vérifier la conformité d'une signature au bas d'un chèque…

Rédigé par :

Lire la suite de l'article

Le Front National s’oppose au soutien de la ville de Metz au lobby LGBT

Communiqué de Couleurs Gaies:

"L'association Couleurs Gaies remercie la ville de Metz pour son soutien réaffirmé à la lutte contre l'homophobie. La municipalité à l'occasion du vote de la deuxième programmation de son contrat de ville a en effet décidé de renforcer la subvention du Centre LGBT de Metz, saluant au passage son action contre les discriminations. Grace à ses moyens supplémentaires le Centre LGBT de Metz continuera donc à mobiliser activement contre le rejet dont sont encore trop souvent victimes les lesbiennes, les gays, les bis et les trans.

Alors que l'ensemble des groupes politiques présents lors du conseil municipal ont approuvé le vote des moyens supplémentaires alloués à Couleurs Gaies, le Front National a tenu spécifiquement à voter contre la subvention du Centre LGBT de Metz. C'est en qualifiant Couleurs Gaies "d'organisation communautariste d'extrême gauche qui dessert la cause des homosexuels" que le conseiller municipal et conseiller régional Thierry Gourlot a justifié le vote de son groupe. […]"

Lire la suite de l'article

Jacques Bompard s’oppose au projet de loi égalité et citoyenneté

Le député-maire d'Orange a déposé 96 amendements contre ce projet de loi qui sera en discussion à partir de lundi 27 juin et jusqu'au 6 juillet :

"Excédés par le Grand Remplacement et les horreurs de la mondialisation, les Anglais ont fait le choix du de quitter l’Union Européenne. Excédés par les magouilles d’appareils, les Italiens viennent de s’en remettre aux forces vives du populisme. En France, la gauche refuse de prendre garde au renouvellement politique qui vient. La loi égalité et citoyenneté en est une parfaite incarnation.

La vieille rhétorique des frères socialistes transparaît immédiatement : haine des religions, volonté forcenée d’imposer le Grand Remplacement dans toutes les villes de France, fanatisme d’un féminisme transformé en lutte des classes, et idéologie à tous les étages. Les plus de soixante articles de ce texte sont un résumé de l’idéologie progressiste et libertaire de la gauche unitaire. A ce titre, l’attaque directe contre les écoles hors contrat résume bien ce texte : casser les résistances de la société civile et des petites patries pour imposer partout l’intrusion de l’Etat."

Lire la suite de l'article

Avortement au FN : Pascal Gannat s’oppose à Sophie Montel

Suite aux propos scandaleux de Sophie Montel, Pascal Gannat a décidé d'intervenir publiquement :

2386689037Laurent de Boissieu, qui a suivi le discours en direct, prévenu que Sophie Montel allait répondre à Marion Maréchal Le Pen, précise que cette partie du discours a été sifflé dans l'assistance. Ce qu'a vertement démenti Florian Philippot, qui souhaite faire croire que tout le monde, au FN, est sur cette ligne.

Commentaires (2)

C'est à Marine Le Pen de se désolidariser de ces propos (voire même les condamner) sinon, comment discerner une ligne claire dans toutes ces déclarations et contre-déclarations ?

Rédigé par : jeanne | 1 mai 2016 18:34:17
____________________________________

Il m'apparaît de plus en plus clair que la ligne néo-FN, gaucho-laïcarde incarnée par Marine Le Pen et Florian Philippot, est totalement incompatible avec l'autre ligne FN de droite, qui la ligne historique.
Cette pétaudière politique éclatera en morceaux avant l'échec de MLP au 1er tour en 2017.
#EhOhLeFN

Rédigé par : A.F | 1 mai 2016 18:47:04
____________________________________

Lire la suite de l'article