Archives par étiquette : soir

Législatives – Pauline Betton (PCD) : “Au soir du 1er tour de la présidentielle je me suis sentie lâchée en rase campagne”

Pauline Betton, candidate PCD, a accepté de répondre à nos questions.

Vous avez annoncé votre candidature à l'élection législative pour la 2e circonscription de Paris (celle de François Fillon) sous les couleurs du PCD. Pourquoi vous lancez-vous en politique ?

ZpAQjnNuComme des millions de Français en janvier 2013 j’ai répondu à l’appel de Frigide Barjot (redevenue Virginie TELLENNE) pour dire non à la loi TAUBIRA de Mariage pour Tous et défendre la filiation homme/femme, le droit de l’enfant à connaître son père et sa mère, à grandir avec eux, à être éduqué et aimé par eux avant tout alea de la vie. J’étais alors expatriée à Moscou, j’ai organisé sans hésiter la résistance de la communauté Française avec beaucoup de succès, d’engagement et de mobilisation il faut bien le dire. Dans cet élan, un an plus tard, je me suis présentée en candidate indépendante aux élections des Français de l’étranger avec la liste Ici Moscou et ai été élue conseiller consulaire Russie Biélorussie, j’ai ensuite participé aux sénatoriales des Français de l’étranger en tant que grand électeur et candidate sur la liste de centre droit de Robert del Picchia, sénateur sortant réélu. La défense de la famille a soulevé une lame de fond très profonde dans la société française pour préserver notre identité et notre civilisation française et européenne. J’appartiens à cette génération qui a la conviction d’avoir le devoir de lever les tabous sociétaux pour répondre aux enjeux majeurs qui attendent la France dans les 10 prochaines années et

Lire la suite de l'article

Luther au café : ce soir à Paris

Pourquoi parler encore aujourd'hui de Martin Luther ? Le pasteur Alain Joly et l'abbé de Tanouärn cosignent un débat sur la personnalité, le message et l'héritage que laisse le réformateur allemand cinq siècles après qu'il ait mis en cause la pratique des indulgences en placardant 95 thèses sur la porte de la chapelle de Wittenberg. Geste médiéval ? Querelle dépassée ? Luther, pour quiconque l'approche encore, est un vivant. Il a quelque chose à dire non seulement aux luthériens, mais aussi aux catholiques et à tous ceux qui cherchent Dieu, comme le soulignait le pape Benoît XVI à Eisleben. Il bouscule notre confort intellectuel et spirituel. Alain Joly et l'abbé de Tanouärn, évoqueront leurs accords et désaccords sur cette figure haute en couleur.

Rendez-vous mardi 6 juin à 20 H au Café le François Coppée, 1 boulevard du Montparnasse,  Métro Duroc

Le livre, rédigé en débat avec François Huguenin et Serge Sarkissian, s'intitule Martin Luther, le défi de la transgression, éd. Onésime 2000.

Lire la suite de l'article

Ségolène Royal (PS) : “Dimanche soir, notre candidat était en tête” (sic)

Pour mémoire, Ségolène Royal n’avait apporté son soutien officiel avant le premier tour ni à Macron, ni à Hamon. Opportunisme ?

Lire la suite de l'article

Dimanche soir, le suspens pourrait être une grande première historique

Explications du Parisien :

"Cette année, l’annonce des résultats du premier tour de la présidentielle pourrait prendre une tournure inédite. En cause : un scrutin probablement très serré, mais surtout l’heure plus tardive de fermeture des bureaux de vote (19 heures contre 18 heures auparavant), qui complique sérieusement la tâche des sondeurs.  

En cas d'extrême incertitude, certains médias envisagent de ne diffuser, dans un premier temps, qu’une «fourchette» de résultats plutôt que des pourcentages précis. Au lieu de deux visages, il n’est pas exclu que trois voire quatre finalistes possibles apparaissent à l'écran à l'heure fatidique… Ce serait du jamais vu.

«Cela ne sera pas évident d'être prêt à 20 heures pile», résume Jérôme Fourquet, directeur du département opinion publique à l'Ifop, qui fournira ses estimations à CNews, Paris Match et Sud Radio. La raison principale ? Cette année, les instituts de sondage auront une heure de moins pour livrer leurs chiffres, qui sont calculés à partir des résultats réels constatés dans des centaines de bureaux de vote représentatifs. Ces nouveaux horaires ont été inscrits dans la loi après un vote du Parlement en avril 2016. En repoussant d’une heure la fermeture de la plupart des bureaux de vote, les législateurs espèrent limiter la propagation sur Internet de résultats avant la fermeture des derniers bureaux à 20 heures, strictement interdite par le code électoral.

Conséquence : dimanche soir, les sondeurs devront jouer contre la montre. Ils n'auront qu'une heure (au lieu de deux) pour rassembler

Lire la suite de l'article

Petit résumé du débat électoral d’hier soir

648x415_11-candidats-avant-debat-presidentiel-4-avril-2017-cnews-bfmtvTrouvé sur internet :

Ma cafetière vient de tomber en panne…

D'après Arthaud, c'est de la faute du patron de Moulinex ; Asselineau me renvoie à l'article 127bis de la Constitution pour trouver la solution ; Fillon précise que les pannes sont légales et que je devrais arrêter de boire du café ; Le Pen rappelle que c'est normal puisque la machine a été fabriquée par un ouvrier Polonais ; Poutou accuse Le Pen et Fillon mais ne sait pas comment réparer ma cafetière ; Macron est d'accord ; Dupont-Aignan est scandalisé ; Mélenchon propose de changer la notice d'utilisation ; Cheminade veut délocaliser l'usine sur la Lune ; Hamon offre 600€ à tous ceux qui ont une cafetière en panne ; Lassalle m'invite dans les Pyrénées pour boire une liqueur de chèvre.

En attendant, ma cafetière est toujours en panne…

Lire la suite de l'article

Dialogue entre François Hollande et Jean de La Fontaine au soir de Noël

FH : comme vous le savez Jean, j ai souvent été trompé par de faux amis depuis cinq ans, aussi suis-je venu sur votre tombe pour vous demander conseil. Commençons par la Syrie. Pensez vous qu il faille y aller ? 

JF : Ne faut il que délibérer,
la cour en conseillers foisonne 
Est il besoin d exécuter, 
l'on ne rencontre plus personne

FH : je vois. Alors donnez moi un bon conseil pour la politique étrangère.

JF : En toutes choses il faut considérer la fin.

FH : bon, bon, vous avez un avis sur les migrants ? 

JF : Laissez les prendre un pied chez vous, ils en auront bientôt pris quatre. 

FH : au moins c'est clair. Quid des candidats a la présidentielle ?

JF : Des bustes creux et plus grands que nature. 
Belle têtes, mais de cervelle point. 
Si vous lisez mes fables vous découvrirez le nom du renard qui s'est glissé parmi les bustes, et les renversera demain.

De Thomas FLICHY de LA NEUVILLE.

Lire la suite de l'article