Archives par étiquette : s’inspire

Ecologie : que la droite s’inspire d’un radicalisme de gauche

Extrait d’un article d’Ambroise Savatier (FN) dans L’Incorrect, à propos de la ZAD de Notre-Dame des Landes :

Arton13704-b6497“[…] La droite ne peut laisser ad vitam aeternam l’extrême gauche occuper seule le créneau de l’écologie. A l’avenir, peut-être s’avisera-t-elle dans un souci d’efficacité, d’emprunter à l’extrême gauche certaines formules d’actions militantes. Pour ce faire, elle devra s’affranchir de sa culture légaliste et assumer le risque de la radicalité. A bien y réfléchir, certaines franges de la droite cultivent déjà même une certaine affection pour le principe de la ZAD. Pour rappel, les lefebvristes de la Fraternité Saint Pie X détiennent la palme de la plus ancienne ZAD de France, avec 41 ans d’occupation illégale de Saint Nicolas du Chardonnet. Depuis 2012, La Manif pour Tous fait de la « famille bio » un écosystème à défendre contre les attaques du projet libertaire. En août 2016, l’abbé de Tanoüarn et ses fidèles occupent contre une ordonnance d’expulsion l’église Sainte Rita (Paris XVe) menacée de démolition par un promoteur immobilier, et dressent même une barricade pour bloquer les CRS venus les déloger. Dans un futur proche, ce ne sont pas les occasions qui manqueront pour la droite de scander son No pasarán contre le saccage de l’environnement et la pollution visuelle, à commencer par le projet du Center Parc de Roybon en Isère ou le projet de centre commercial géant Europa-City dans le Val d’Oise.

« Telle est la misérable condition des hommes, qu’il leur faut chercher, dans la société, des consolations

Lire la suite de l'article

Il s’inspire de Bourvil pour piller les troncs. C’est une bonne soeur qui l’identifie.

1452575L'affaire qui rappelle ce film n'est pas banale :

"L’histoire débute en 2014. Quelques mois après sa prise de fonction, sœur Anne se rend compte que l’argent qu’elle récupère dans le tronc de l’église n’est pas équivalent aux nombres de cierges brûlés. Maligne, elle met en place un stratagème : mettre un billet dans le tronc pour éviter qu’on puisse s’emparer des pièces. « S’il disparaît, c’est qu’il y a bien un voleur. » Quelques jours après, le billet a disparu.

Avant de porter plainte, elle renouvelle plusieurs fois l’expérience. Les faits perdurent. Elle tente de placer des balles de ping-pong dans le tronc. Malgré le subterfuge, elle constate que des allumettes enflammées ont été insérées dans le tronc, brûlant les balles de ping-pong… Elle décide alors de surveiller l’église. « J’avais peur que ce soit quelqu’un que je connaisse, mais heureusement non. À un moment donné, j’ai repéré un homme, pas très jeune et pas vieux non plus. Après ses visites, l’argent disparaissait, indique-t-elle. Voler dans une église, c’est un peu lamentable. »

Fin 2016, sœur Anne porte plainte chez les gendarmes. Un enquêteur de la brigade de gendarmerie de Saint-Sauveur-le-Vicomte s’intéresse de près à l’affaire. Il prend contact avec le diocèse et, au terme de quelques mois d’enquête, parvient à identifier puis à localiser le voleur.

Ce jeudi, à l’aube, le voleur présumé, un homme de 48 ans, est interpellé à son domicile à Saint-Lô par les gendarmes de la communauté de brigades de Sainte-Mère-Église, avec

Lire la suite de l'article

Quand le maire de Rome s’inspire de la circulaire Taubira

Le maire de Rome, Ignazio Marino (gauche), a enregistré samedi seize "mariages" d'hommes et de femmes homosexuels conclus à l'étranger, alors que la loi italienne n'autorise pas le pseudo mariage homosexuel. (AFP)

"Les couples, accompagnés de leurs familles et parfois de jeunes enfants, sont venus les uns après les autres pour faire transcrire leur union dans les registres des mariages de la ville. M. Marino a qualifié ces enregistrements de simples actes d'état civil.

Le préfecture de Rome a aussitôt réagi en appelant à annuler ces enregistrements, qui sont illégaux et non valides selon la loi italienne, le mariage gay n'étant pas reconnu." […]

La circulaire Taubira pour la reconnaissance en France des bébés nés à l'étranger par GPA, alors que la loi l'interdit, a dû donner des idées au maire de Rome, qui a accommodé sauce italienne le contournement de la loi. Après tout, pourquoi se gêner; l'expérience prouve que l'on ne risque rien…

Lire la suite de l'article